Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Coyotes de l'Arizona pour les poolers

Galchenyuk pourrait bien éclore la saison prochaine dans le désert, après avoir été obtenu des Canadiens

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Coyotes de l'Arizona.

Depuis quelques années, les Coyotes ne sont pas exactement une mine d'or pour les poolers en quête de joueurs qui peuvent engranger des points sur une base régulière pendant une saison complète. Les attaquants Clayton Keller et Derek Stepan ainsi que le défenseur Oliver Ekman-Larsson sont des choix logiques pour les poolers, car ils constituent le moteur offensif de l'équipe. Ils sont d'ailleurs trois des quatre joueurs à avoir été le plus utilisé sur le jeu de puissance la saison dernière.

Mais au-delà de ces trois-là, les Coyotes misent essentiellement sur une bande de jeunes joueurs qui sont en plein développement et qui sont loin d'être des valeurs sûres. Quelques joueurs de l'Arizona pourraient tout de même aider les poolers, notamment dans un pool à long terme (keeper).

À cibler : Alex Galchenyuk -- L'attaquant débarque en Arizona dans le but de régler un problème criant : celui de marquer des buts. Les Coyotes comptent donner toutes les chances à Galchenyuk de remplir le filet, lui qui a marqué au moins 20 buts à deux reprises en six saisons avec les Canadiens de Montréal et amassé 19 filets la saison dernière. Galchenyuk excelle en avantage numérique, comme en témoignent ses 24 points et neuf buts récoltés avec l'avantage d'un homme en 2017-18, deux sommets chez les Canadiens. Le directeur général des Coyotes John Chayka a également mentionné qu'il voyait Galchenyuk évoluer au centre avec sa nouvelle équipe, et c'est là où son acquisition devient intéressante pour les poolers. La saison dernière avec Montréal, Galchenyuk a été le 19e joueur le plus utilisé à forces égales, mais s'il devait pivoter le deuxième trio des Coyotes, son temps de jeu à cinq contre cinq pourrait augmenter en flèche, tout comme son nombre de points. L'attaquant pourrait réellement éclore la saison prochaine, surtout si on le jumèle à Keller.

Video: WPG@MTL : Galchenyuk force la prolongation

À éviter : Michael Grabner -- L'attaquant autrichien a marqué 27 buts à chacune de ses deux dernières saisons, des chiffres attirants pour les poolers en quête d'un buteur, mais il faut se méfier de Grabner. Avant sa saison 2016-17 avec les Rangers de New York, Grabner n'avait pas atteint le plateau des 20 buts depuis 2011-12, alors qu'il évoluait avec les Islanders de New York. Les entraîneurs n'ont d'ailleurs pas l'habitude de l'utiliser en avantage numérique, lui qui n'a passé en moyenne que trois secondes par match sur le jeu de puissance avec les Devils du New Jersey et les Rangers cette saison. Grabner amasse généralement peu de mentions d'aide et il a obtenu 40 points ou plus seulement deux fois en carrière. Dans les pools à catégories multiples, il ne vous donnera pas un avantage marqué, car il distribue peu de mises en échec et demeure dans la moyenne au chapitre des tirs au but.

31 EN 31 COYOTES : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

À surveiller : Dylan Strome -- Le premier choix des Coyotes (troisième au total) au repêchage 2015 de la LNH est bourré de talent, mais il tarde à s'établir dans la LNH. Après avoir disputé 28 matchs répartis sur deux saisons avec les Coyotes et amassé 10 points (quatre buts, six passes), Strome devrait faire le saut pour de bon dans la LNH cette saison. L'attaquant a connu une excellente année recrue avec Tucson dans la Ligue américaine de hockey (LAH), amassant 53 points (22 buts, 31 aides) en 50 rencontres, ce qui lui a conféré le deuxième rang des marqueurs de son équipe. Cette récolte lui a d'ailleurs permis de terminer au quatrième rang des marqueurs chez les recrues de la LAH. Strome pourrait bien évoluer sur le top-6 en attaque des Coyotes, qui voient assurément en lui un joueur d'avenir. Les poolers qui participent à des pools à long terme devraient l'avoir à l'œil.

Video: ARI@CGY: Strome triple l'avance sur une déviation

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.