Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Capitals pour les poolers

Derrière les bombes offensives, Vrana et Wilson progressent à Washington

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Capitals de Washington.

Avec Alex Ovechkin, John Carlson, Evgeny Kuznetsov, Nicklas Backstrom, ce ne sont pas les options offensives qui manquent chez les Capitals pour les poolers. Mais ces joueurs disparaîtront rapidement lors de votre séance de repêchage. C'est pourquoi il faut regarder autour d'eux et trouver l'élément qui profitera de leur présence.

Même si leurs vétérans avancent en âge, l'offensive des Capitals ne dérougit pas. La dernière saison a été la plus prolifique de l'équipe depuis 2009-2010. Ovechkin a réalisé sa meilleure récolte pour les buts en quatre années alors que John Carlson a connu sa meilleure saison en carrière. 

Seul Evgeny Kuznetsov a déçu avec une baisse de production de 11 points la saison dernière (83 à 72), mais on le sait capable de plus.

Voilà qui sera intéressant pour leurs compagnons de trio, qui devraient être les mêmes que lors des dernières saisons. Seul l'attaquant Richard Panik s'est ajouté à la formation parmi les joueurs qui peuvent intéresser les poolers, mais on devrait davantage le voir sur le troisième trio de l'équipe.

Devant le filet, Braden Holtby en est à une dernière année de contrat avant de devenir joueur autonome sans compensation, et il devra prouver qu'il est encore un gardien qui appartient à l'élite de la LNH. On se souviendra qu'il y a deux ans, il avait perdu son poste de partant au profit de Philipp Grubauer, avant de finalement revenir devant le filet au milieu de la série de première ronde contre les Blue Jackets de Columbus. Il avait finalement remporté la Coupe Stanley.

31 EN 31 CAPITALS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Parmi les 31 gardiens qui ont disputé le plus de matchs l'année dernière, Holtby a terminé au 18e échelon pour la moyenne de buts accordés (2,82), au 19e rang pour le pourcentage d'arrêts (,911) et à égalité en 13e place pour les blanchissages (3). Des chiffres décevants pour celui qui évoluait pour la quatrième meilleure équipe du circuit. 

Or, parce que les Capitals ne perdent pas souvent, Holtby demeure un bon choix pour les poolers, et c'est pourquoi il n'est pas le joueur à éviter chez les Capitals.

À cibler : Jakub Vrana - La progression de Vrana se poursuit, et pour la première fois de sa carrière, il a évolué à temps plein sur l'un des deux premiers trios des Capitals l'an dernier. Il a enregistré 24 buts et 47 points, des sommets personnels dans les deux catégories. 

De ces 47 points, seulement quatre ont été obtenus en avantage numérique, puisqu'à Washington, la première unité obtient trois fois plus de temps de jeu que la deuxième. Grâce à sa progression, il pourrait avoir droit à quelques minutes sur le premier jeu de puissance, ce qui aidera assurément sa production offensive.

Video: PHI@WSH: Vrana bat Elliott en échappée

À cinq contre cinq, il a majoritairement évolué avec Backstrom, et les qualités de passeur du joueur de centre l'ont servi à merveille, comme le démontre son pourcentage de tir de 14,9 pour cent, une hausse drastique par rapport à son taux d'efficacité de 9,8 pour cent en 2017-18.

À 23 ans, il amorcera sa troisième saison complète dans la LNH, et le plateau des 50, voire des 60 points, est à sa portée. 

À éviter : Dmitry Orlov - Il n'y a pas de joueur qui saute au visage chez les Capitals dans la catégorie à éviter. T.J. Oshie, s'il se retrouve à nouveau à l'infirmerie, aurait pu être l'un d'eux, mais nous nous tournerons vers le défenseur Dmitry Orlov.

Pourquoi? Tout simplement parce qu'Orlov a perdu son compagnon des trois dernières années à la ligne bleue, Matt Niskanen. Les deux défenseurs formaient un excellent duo où ils se complétaient à merveille. Ils obtenaient beaucoup de temps de jeu parce qu'ils étaient en mesure d'affronter les meilleurs éléments de l'équipe adverse. Des deux, Niskanen était celui qui participait au plus de mises au jeu en zone défensive.

Orlov devrait maintenant se retrouver avec Nick Jensen ou encore Radko Gudas à sa gauche. Deux joueurs qui n'ont ni le talent offensif ou défensif de Niskanen. Il devrait donc être celui qui est responsable des missions défensives sur ce duo de défenseurs, et sa production offensive risque d'en souffrir, surtout s'il n'est pas le défenseur de choix sur la deuxième vague du jeu de puissance de l'équipe.

Une production autour des 30 points, comme lors des quatre dernières saisons, semble optimiste.

À surveiller/carte cachée : Tom Wilson - Après avoir été suspendu lors des 14 premières parties de la dernière saison pour avoir donné un coup à la tête, Tom Wilson est revenu en force et, surtout, il est resté relativement discipliné.

L'attaquant de 25 ans a connu sa meilleure saison en carrière avec 40 points en 63 rencontres, c'est-à-dire un rythme de 52 points sur 82 matchs. Le tout en n'étant que le huitième joueur le plus utilisé sur l'avantage numérique de l'équipe, où il n'a amassé que cinq points. 

Sa production s'explique par le fait qu'il évolue avec Alex Ovechkin et Evgeny Kuznetsov sur le premier trio de l'équipe.

Avec son jeu physique, il est en mesure de créer de l'espace pour ses deux coéquipiers. Il pourrait d'ailleurs être un atout à ce chapitre sur la première unité de l'avantage numérique à droite, espace actuellement occupé par Oshie.

Video: WSH@PHI: Wilson complète la passe de Kuznetsov

Surtout, Wilson est à surveiller si votre pool en est un à catégories multiples. Au chapitre des mises en échec, l'attaquant de 6 pieds 4 pouces et 218 livres a terminé au 10e rang dans la LNH. Or, parmi les neuf joueurs devant lui, aucun n'a atteint le cap des 30 points en 2018-19. Il faut descendre jusqu'au 20e rang pour voir un autre joueur dépasser cette marque, un certain… Alex Ovechkin. 

Si votre pool prend en compte les minutes de pénalités, sachez que Wilson a terminé au deuxième rang de la LNH pour les minutes au cachot par match parmi les joueurs qui ont disputé au moins 41 rencontres.  

Bref, Wilson pourrait être une carte cachée dans votre pool à catégories multiples qui pourrait vous permettre d'accumuler beaucoup de points dans les catégories périphériques.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.