Skip to main content

31 en 31 : Les grands enjeux chez les Blue Jackets de Columbus

La manière dont Bobrovsky va rebondir après son rendement en séries et la capacité de Werenski d'éviter la guigne de la deuxième année font partie des interrogations

par Craig Merz / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Blue Jackets de Columbus.

Les éléments sont en place pour que les Blue Jackets de Columbus aspirent à nouveau aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley après avoir remporté 50 victoires et terminé au quatrième rang du classement général de la LNH avec 108 points la saison dernière.

Cependant, des questions demeurent, puisque l'équipe n'a jamais participé au tournoi printanier deux années de suite.

1. Est-ce que Sergei Bobrovsky peut rebondir après un piètre rendement en séries éliminatoires?

Bobrovsky a signé 41 victoires et a mené la LNH au chapitre de la moyenne de buts alloués (2,06) et du pourcentage d'arrêts (,931) pour remporter le trophée Vezina pour la deuxième fois. Mais après avoir été très mauvais en séries avec une moyenne de 3,88 et un taux d'efficacité de ,882 alors que les siens ont été éliminés en cinq rencontres par les Penguins de Pittsburgh en première ronde de l'Association de l'Est, comment va-t-il rebondir? 

« Bob, c'est Bob », a affirmé le directeur général des Blue Jackets Jarmo Kekalainen. « Il va travailler aussi fort que d'habitude et il va continuer à s'améliorer. »

31 en 31 Blue Jackets: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

2. Est-ce que Zach Werenski peut éviter la guigne de la deuxième année?

Les attentes seront plus élevées envers Werenski, qui a établi à l'âge de 19 ans des records d'équipe pour une recrue des Blue Jackets pour les points (47) et les passes (36), en plus d'amasser le sixième plus haut total de points par un défenseur de moins de 20 ans dans l'histoire de la LNH, lui qui a formé la première paire de défenseurs de l'équipe avec Seth Jones, âgé de 22 ans. 

Werenski a fait preuve de calme et n'a pas eu peur de faire des erreurs, tout en étant assez intelligent pour les corriger, ce qui lui a permis d'être efficace aux deux extrémités de la patinoire.

« La guigne de la deuxième année se produit lorsque les attentes grimpent et que le joueur n'est pas en mesure de gérer ces attentes, a noté Kekalainen. Je ne m'inquiète pas pour Zach. Il est très concentré et il travaille extrêmement fort.

« C'est naturel que lui et tous les autres placent des attentes plus grandes en lui pour sa deuxième saison, mais Zach est tellement bon, et il est son plus grand critique, alors il va bien composer avec la situation. »

3. Qui va jouer avec Artemi Panarin?

Acquis dans une transaction avec les Blackhawks de Chicago le 23 juin (en compagnie de l'attaquant Tyler Motte, en retour de l'attaquant Brandon Saad et du gardien Anton Forsberg), Panarin a eu le luxe d'évoluer avec Patrick Kane, l'un des meilleurs ailiers de la ligue, pendant deux saisons, et il a amorcé sa carrière dans la LNH avec deux saisons d'au moins 30 buts et 74 points.

Alexander Wennberg pourrait être le centre de Panarin sur le premier trio, mais plusieurs autres candidats sont à considérer.

« Il y a plusieurs joueurs de notre équipe qui vont se battre pour un poste sur le trio d'Artemi, et nous allons tenter de trouver la bonne chimie et de lui permettre de poursuivre sur sa lancée de saisons de plus de 30 buts et 70 points », a mentionné Kekalainen.

En voir plus