Skip to main content

31 en 31 : Les cinq meilleurs espoirs des Maple Leafs

Des duos de défenseurs et de gardiens retiennent l'attention à Toronto

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Maple Leafs de Toronto.

C'est à l'aide de leurs choix de première ronde que les Maple Leafs de Toronto ont bâti leur équipe actuelle, puisque les cinq joueurs qu'ils ont repêchés au premier tour entre 2012 et 2016 ont tous évolué à Toronto l'année dernière. Leurs sélections en première ronde en 2017 et 2018 pourraient bien les rejoindre cette saison.

Il faut dire qu'avec un rang moyen de sélection de 7,8 entre 2012 et 2016, les Maple Leafs ont eu accès à d'excellents joueurs. Auston Matthews (1er, 2016), Mitchell Marner (4e, 2015), Morgan Rielly (5e, 2012) et William Nylander (8e, 2014) sont tous devenus des piliers de l'équipe. Seul Frédérik Gauthier (21e, 2013) n'a pas été choisi dans le top-10 du repêchage, lui qui a disputé une première saison complète dans la LNH l'an dernier.

31 EN 31 MAPLE LEAFS : Analyse de l'alignement | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

C'est maintenant au tour des deux choix de première ronde de 2017 et 2018 de tenter de faire leur place. Les défenseurs Timothy Liljegren (17e, 2017) et Rasmus Sandin (29e, 2018) n'étaient peut-être pas des espoirs aussi bien classés que les Matthews, Marner et autres, mais leur développement laisse croire qu'ils pourront s'insérer prochainement dans une défensive où la porte pourrait s'ouvrir pour eux, puisque cinq des neuf défenseurs actuellement sous contrat dans la LNH avec les Maple Leafs pourraient devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet prochain. 

De plus, Travis Dermott ratera les premières semaines de la saison après avoir été opéré à l'épaule, un autre casier libre dans le vestiaire pour un défenseur.

1. Rasmus Sandin, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le 29e choix du Repêchage 2018 de la LNH

Saison dernière : Toronto (LAH) : 44 MJ, 6-22-28

Sandin a fait le saut dans la Ligue américaine de hockey (LAH) dès l'âge de 18 ans et il n'a pas déçu à sa première année chez les Marlies de Toronto avec une récolte de six buts et 28 points en 44 matchs, en plus d'amasser 10 passes en 13 parties éliminatoires.

Les Maple Leafs lui ont permis de participer au Championnat mondial junior (CMJ) et il a été le deuxième meilleur marqueur de la Suède avec deux buts et deux passes.

Malgré quelques blessures, l'arrière de 6 pieds et 184 livres a démontré qu'il pouvait affronter des hommes, en plus d'être efficace des deux côtés de la patinoire et d'utiliser ses épaules.

« Il n'est pas le plus gros ou le plus fort, mais il est toujours au bon endroit sur la patinoire et il se retrouve avec des angles de tir, en plus d'être compétitif », a mentionné l'entraîneur-chef des Marlies, Sheldon Keefe, au réseau Sportsnet.

« Il s'implique physiquement et il s'en sert très bien. Ça l'aide beaucoup avec la rondelle. Il protège l'espace autour de lui, donc il peut aisément se sortir de situations difficiles. Il est calme et confiant, beaucoup plus que les joueurs de son âge. »

Arrivée prévue : 2020-2021

2. Timothy Liljegren, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le 17e choix du Repêchage 2017

Saison dernière : Toronto (LAH) : 43 MJ, 3-12-15; Terre-Neuve (ECHL) : 1 MJ, 0-0-0

Les années se suivent et se ressemblent pour Liljegren : le coéquipier qu'il côtoie le plus souvent est… le médecin.

Il a été frappé par la mononucléose lors de son année de repêchage, puis par une blessure à la hanche à sa première saison chez les Marlies en 2017. Puis, l'an dernier, c'est une blessure à la cheville qui lui a fait rater une portion de la saison, mais surtout, le Championnat mondial junior.

Le potentiel offensif de Liljegren ne faisait pas de doute lorsqu'il a été repêché, mais ces blessures semblent l'avoir ralenti. Après une récolte de 17 points en 44 rencontres en 2017-2018, il n'en a inscrit que 15 en 43 parties lors de la dernière saison, dont trois buts. 

À 20 ans, il peut encore s'améliorer, mais on peut douter qu'il devienne une machine à accumuler les points. Toutefois, avec un jeu défensif de qualité, lui et Sandin pourraient devenir un bon duo à la ligne bleue de Toronto pour les prochaines années.

Arrivée prévue : 2020-2021

3. Joseph Woll, G

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le 62e choix du Repêchage 2016

Saison dernière : Boston College (NCAA) : 37 MJ : 13-21-3; MBA 2,41; %ARR. ,919; 3 bl.

À sa troisième saison avec le programme de Boston College dans la NCAA, Woll a poursuivi sa progression, et ce, même si son équipe a connu une rare mauvaise saison, elle qui avait terminé au premier rang de l'association Hockey East lors des trois saisons précédentes. Woll a disputé 37 des 39 matchs des Eagles, et ses statistiques ont été les meilleures de sa carrière.

Plutôt que de disputer une dernière campagne dans la NCAA, il a paraphé un contrat avec les Maple Leafs et il devrait évoluer pour les Marlies cette saison.

Les Maple Leafs ont connu des difficultés avec leurs gardiens adjoints la saison dernière. Garret Sparks n'a pas été en mesure de faire le travail et le vétéran Michael Hutchinson est venu en relève. Il ne semble toutefois pas être une option à long terme pour l'équipe, qui a offert un essai professionnel à Michal Neuvirth. Bref, la porte semble ouverte pour un jeune gardien.

Arrivée prévue dans la LNH : 2021-22

4. Jeremy Bracco, AD

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le 61e choix du Repêchage 2015

Saison dernière : Toronto (LAH) : 75 MJ, 22-57-79

Après avoir tout brûlé dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) en 2016-2017, Bracco avait connu une saison plus difficile à sa première année dans la Ligue américaine. Or, l'année dernière, il a fait passer sa production de 32 points à 50 matchs à 79 en 75 rencontres avec les Marlies pour être nommé sur la première équipe d'étoiles du circuit.

Le talent offensif de Bracco ne fait pas de doute, mais il devra continuer d'apprendre à être un joueur plus efficace des deux côtés de la patinoire afin de permettre aux Maple Leafs de l'utiliser ailleurs que sur les deux premiers trios. C'est aussi pour cette raison qu'il devra ajouter du poids sa stature, lui qui ne mesure que 5 pieds 11 pouces.

Avec un tel talent offensif, on peut s'attendre à le voir évoluer dans la LNH ici et là cette saison, mais il devrait peaufiner son art une année de plus avec les Marlies, surtout que les options offensives ne manquent pas à Toronto.

Arrivée prévue : 2020-2021

5. Ian Scott, G

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le 110e choix du Repêchage 2017

Saison dernière : Prince Albert (WHL) : 75 MJ, 38-8-3; MBA 1,83; %ARR. ,932, 8 bl.

Ce n'est pas la profondeur qui manque au poste de gardien chez les espoirs des Maple Leafs avec Woll et Scott. Le gardien de 20 ans a connu une saison d'enfer avec les Raiders de Prince Albert, qu'il a transporté jusqu'à la Coupe Memorial. Il a d'ailleurs été nommé le gardien par excellence de la dernière campagne de la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL).

Il s'agissait de sa meilleure saison dans la WHL, lui qui n'avait jamais affiché un pourcentage d'arrêts supérieur à ,897. Il faut dire que son potentiel était caché par le fait que les Raiders ont terminé 20e et 16e lors de ses deux premières saisons comme partant, avant de dominer le classement en 2018-2019.

Il a aussi été adjoint avec Équipe Canada au Championnat mondial junior l'hiver dernier.

Tout comme Woll, il est un gardien de 6 pieds et 4 pouces, ce qui lui permet d'occuper beaucoup d'espace devant le filet.

Il sera lui aussi membre des Marlies lors de la prochaine saison, et on peut se demander quelle stratégie choisira l'équipe afin de donner un maximum de temps de jeu aux deux gardiens. L'un d'eux pourrait se retrouver dans l'ECHL.

Arrivée prévue dans la LNH : 2022-23

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.