Skip to main content

31 en 31 Analyse des Rangers de New York pour les poolers

Buchnevich pourrait profiter de l'arrivée de Panarin; les acquisitions de Trouba et de Fox devraient nuire à DeAngelo

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Rangers de New York.

Une équipe en reconstruction n'est généralement pas très populaire auprès des poolers, mais cette règle ne s'applique pas aux Rangers de New York.

31 EN 31 RANGERS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Il faut dire que la reconstruction a été passablement accélérée par les multiples acquisitions de l'équipe au cours de la saison morte. Le principal coup d'éclat a été l'embauche de l'attaquant le plus convoité sur le marché des joueurs autonomes, Artemi Panarin. En quatre saisons dans la LNH, Panarin a amassé en moyenne un point par match, et il change à lui seul le visage de l'attaque des Rangers. Une récolte de 80 points est à prévoir dans son cas, et il devrait former un duo dynamique avec Mika Zibanejad. Le Suédois pourrait profiter de son association avec Panarin pour franchir le plateau des 70 points pour une deuxième saison de suite.

La défensive a également reçu des renforts, avec l'arrivée par le biais de transactions de Jacob Trouba et d'Adam Fox. Leur arrivée a donné aux Rangers la latitude nécessaire pour racheter le contrat de Kevin Shattenkirk, ce qui va libérer du temps de glace en avantage numérique. Trouba a montré l'an dernier avec les Jets de Winnipeg qu'il pouvait produire comme un véritable défenseur numéro un lorsque Dustin Byfuglien est tombé au combat. Il aura désormais ce statut à temps plein avec les Rangers.

Fox et une belle brochette de jeunes attaquants comme Lias Andersson, Filip Chytil et Brett Howden vont obtenir la chance de se faire valoir au sein d'une équipe qui va donner une véritable chance à ses jeunes joueurs.

À cibler : Kaapo Kakko - Peu importe le format de votre pool, que vous souhaitiez gagner à court ou à long terme, vous ne regretterez pas d'avoir ajouté Kakko à votre formation. L'imposant ailier a montré qu'il pouvait se tirer d'affaire contre des hommes alors qu'il a inscrit 22 buts dans la Liiga, un record de la ligue pour un joueur de 18 ans. Il a aussi prouvé que le fait de jouer contre des joueurs de la LNH ne l'intimidait pas, lui qui a marqué six fois au Championnat du monde de la FIHG pour aider son pays à remporter la médaille d'or. Avec les Rangers, Kakko pourrait amorcer sa carrière aux côtés de Zibanejad et Panarin sur le premier trio, ce qui pourrait lui permettre de connaître la meilleure saison par une recrue de la LNH depuis que Mathew Barzal a amassé 85 points en 2017-18. Même s'il devait patiner sur le deuxième trio de New York, Kakko saura trouver le fond du filet avec régularité, et les poolers peuvent s'attendre à au moins 50 points de sa part cette saison.

Tweet from @IIHFHockey: What a goal from Kaapo Kakko, and set up from Rajala and Ilomaki #FINCAN #IIHFWorlds pic.twitter.com/S9q83qlHY7

À éviter : Anthony DeAngelo - DeAngelo a finalement disputé une saison complète dans la LNH, et il a conclu la campagne sur une séquence qui a rappelé pourquoi il a été sélectionné en première ronde du Repêchage 2014 par le Lightning de Tampa Bay. Il a récolté 18 points à ses 29 derniers matchs, dont huit points en avantage numérique. Les Rangers ont toutefois fait l'acquisition de deux défenseurs offensifs droitiers au cours de la saison morte en Trouba et Fox, ce qui pourrait empêcher DeAngelo de voir beaucoup de temps de glace en avantage numérique. De plus, DeAngelo, qui est toujours sans contrat au moment d'écrire ces lignes, a été laissé de côté par son entraîneur David Quinn à quelques reprises pour son manque de maturité l'an dernier. L'arrière de 23 ans a été suspendu à quelques reprises dans les rangs juniors et dans la LNH, et les poolers pourraient user de prudence en choisissant une option moins risquée à la ligne bleue.

À surveiller/carte cachée : Pavel Buchnevich - Buchnevich a fait preuve de beaucoup d'inconstance depuis son arrivée dans la LNH, mais l'imposant attaquant (6 pieds 3 pouces, 196 livres) de 23 ans pourrait débloquer pour de bon s'il est associé à son compatriote Panarin à forces égales. La meilleure saison de Buchnevich a été de 43 points en 74 matchs, mais il pourrait s'approcher du plateau des 60 points, dont 25 amassés sur le jeu de puissance, s'il est effectivement l'heureux élu.

Video: CBJ@NYR: Buchnevich fait 2-2 en fin de troisième

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.