Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Oilers d'Edmonton pour les poolers

Nurse s'est imposé comme le quart-arrière à Edmonton et Neal est un attaquant qu'il faudra surveiller

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Oilers d'Edmonton.

L'offensive des Oilers bat de l'aile depuis belle lurette, et c'est ce qui rebute plusieurs poolers à aller piger à Edmonton quand vient le temps de bâtir leur formation.

Si Edmonton a de la difficulté à inscrire des buts, ce n'est certainement pas la faute de Connor McDavid (115 points), de Leon Draisaitl (105) ou de Ryan Nugent-Hopkins (69), qui ont transporté l'équipe presque à eux seuls la saison dernière. Si l'on ajoute Alex Chiasson dans le lot, les quatre attaquants ont inscrit 62 pour cent des buts des Oilers.

31 EN 31 RED WINGS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Il n'y a donc pas une panoplie d'options pour les poolers derrière les gros canons de l'équipe, et ce n'est pas nouveau. En 10 saisons depuis 2009-10, les Oilers se classent au 26e rang de la LNH au chapitre des buts marqués (2019).

Il existe tout de même quelques options à surveiller pour la saison à venir, notamment pour les ligues à long terme. Un joueur comme Chiasson vient d'établir des sommets personnels au chapitre des buts (22), des points (38) et des points sur le jeu de puissance (15), car il a évolué à quelques reprises aux côtés de McDavid et de Draisaitl. S'il occupe ce même rôle sur une base permanente cette saison, il pourrait très bien dépasser ses marques de 2018-19.

On s'attend également à ce que l'attaquant de 20 ans Kailer Yamamoto débarque à Edmonton cette saison. Si c'est le cas, on pourrait décider de lui confier un rôle sur l'un des deux premiers trios. Quel sort attend l'attaquant Jesse Puljujarvi? À 21 ans, il tarde à éclore, mais son potentiel ne fait aucun doute. Il s'agit simplement de savoir s'il atteindra ce plein potentiel dans l'uniforme des Oilers ou sous d'autres cieux, lui qui est toujours joueur autonome avec compensation et incertain de s'entendre avec Edmonton.

À cibler : Darnell Nurse - Le défenseur de 24 ans a entamé la dernière saison dans l'ombre d'Oscar Klefbom, mais quand ce dernier est tombé au combat en décembre, Nurse est devenu le quart-arrière de l'équipe. Ça lui a permis d'établir des sommets dans la LNH au chapitre des buts (10), des passes (31), des points (41), des points sur le jeu de puissance (neuf) et des tirs (196). Même au retour de Klefbom, Nurse est demeuré le joueur le plus utilisé en moyenne par rencontre (23:27) et sur le jeu de puissance (2:04). Voilà qui devrait lui conférer une longueur d'avance pour être le défenseur numéro un de l'équipe cette saison. Nurse est l'un des deux seuls défenseurs (Rasmus Ristolainen) à avoir obtenu 40 points ou plus tout en distribuant plus de 150 mises en échec et en dirigeant plus de 180 lancers au filet la saison dernière, un plus dans les ligues à catégories multiples.

Video: EDM@MIN: Nurse ne donne aucune chance à Dubnyk

À éviter : Oscar Klefbom - Faute de meilleures options, les Oilers ont laissé le champ libre à Klefbom pour qu'il s'impose offensivement à la ligne bleue pendant quelques années, mais le défenseur de 26 ans n'est jamais réellement parvenu à le faire. Après une saison prometteuse de 38 points, dont 16 ont été obtenus sur le jeu de puissance en 2016-17, Klefbom a dû se contenter de respectivement 21 et 28 points au cours des deux dernières saisons, en plus d'être aux prises avec diverses blessures. La montée de Nurse pourrait lui nuire cette saison et la situation ne risque pas de s'améliorer au fil du temps, car des espoirs comme Philip Broberg et Evan Bouchard pourraient bientôt venir occuper le rôle de défenseur offensif que Klefbom a été incapable d'assumer.

À surveiller : James Neal - Avec la saison que Neal vient de connaître (19 points), les poolers seront frileux de miser sur lui, et avec raison. Mais il demeure néanmoins un joueur à surveiller, car il n'a jamais inscrit moins de 21 buts au cours d'une saison complète, à part l'an dernier (sept), et il n'a que 31 ans. Est-ce que McDavid et Draisaitl seront réunis sur le même trio ou séparés? Quel attaquant évoluera avec eux? C'est toujours la question à 100 piastres à Edmonton, et la réponse pourrait avoir une incidence sur le rendement de Neal. Jumelé à l'un de ces deux-là, Neal pourrait renaître et récompenser les poolers qui auront fait preuve d'audace avec lui.

Video: COL@CGY: Gaudreau aide Neal à créer l'égalité
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.