Skip to main content

30 en 30: Les meilleurs espoirs des Canucks

L'attaquant Brock Boeser et le gardien de but Thatcher Demko devront faire leurs preuves

par Kevin Woodley / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de la relève pour chacune des 30 équipes de la ligue pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Canucks de Vancouver.

Peu de gens contesteraient le fait que le bassin de relève des Canucks de Vancouver s'est élargi depuis l'arrivée de Jim Benning à titre de directeur général avant le repêchage 2014 de la LNH.

Même s'il a échangé 11 choix au repêchage depuis son entrée en fonction, Benning se réjouit de la profondeur du bassin de talents de son organisation. Il est également en désaccord avec l'argument selon lequel ce bassin n'offre aucun joueur de grand talent, soulignant le brio du défenseur Olli Juolevi, de l'attaquant Brock Boeser et du gardien de but Thatcher Demko.

« Dans ce trio d'espoirs, on trouve un éventuel gardien de but partant, ainsi qu'un défenseur et un ailier à caractère offensif de premier plan. Notre groupe d'espoirs a de quoi me réjouir », a commenté Benning.

1. Brock Boeser, AD

Comment a-t-il été obtenu : 23e choix du repêchage 2015

La saison dernière : Université du Dakota du Nord (NCAA) : 42 MJ, 27-33-60

Même s'il a mené le Dakota du Nord à un championnat de la NCAA à sa première année universitaire la saison dernière, tant le joueur que les Canucks s'entendent sur le fait qu'une année de plus de hockey universitaire permettra à Boeser d'ajouter du muscle à sa charpente de 6 pieds 1 pouce et 191 livres et d'assumer un plus grand leadership.

« À l'attaque, il possède une très bonne vision du jeu. Il trouve le moyen de se démarquer et dégaine rapidement pour surprendre les gardiens de but adverses », a analysé Stan Smyl, directeur du développement des joueurs des Canucks. « Bien entendu, aux échelons professionnels supérieurs, tous les joueurs sont un peu plus rapides et la rapidité d'exécution est primordiale. Chaque aspect du jeu est plus complexe, plus rapide et plus robuste. Il lui reste des étapes à franchir, mais il y parviendra. »

Arrivée prévue dans la LNH : Saison prochaine

2. Thatcher Demko, G

Comment a-t-il été obtenu : 36e choix du repêchage 2014

La saison dernière : Boston College (NCAA) : 39 MJ, fiche de 27-8-4, moyenne de buts alloués de 1,88, pourcentage d'arrêt de ,935

Demko a modifié sa technique devant les buts après avoir subi une chirurgie à la hanche l'été dernier, ce qui a grandement amélioré sa mobilité. Il a mené Boston College au Frozen Four et a été nommé le meilleur gardien de but des rangs universitaires américains. Les Canucks demeurent toutefois prudents et veulent éviter de forcer hâtivement le développement de l'agile espoir de 6 pieds 4 pouces, indiquant qu'il lui faudra passer trois ou quatre ans dans la Ligue américaine de hockey comme l'ont fait auparavant Cory Schneider, Eddie Lack et Jacob Markstrom.

« Tout le monde s'emballe, y compris nous », a avoué l'entraîneur des gardiens de but Dan Cloutier. « Demko est un gardien de but imposant et combatif, mais tous les gardiens de but, y compris Thatcher, ont besoin de temps pour franchir l'étape d'excellence suivante. »

Arrivée prévue dans la LNH : 2018-19

30 en 30 Canucks: Aperçu de la saison | Analyse pour les poolers | Grands enjeux

3. Olli Juolevi, D

Comment a-t-il été obtenu : 5e choix du repêchage 2016

La saison dernière : London (OHL) : 57 MJ, 9-33-42

Smyl vante le défenseur gaucher de 6 pieds 2 pouces et 182 livres pour ses qualités de meneur de jeu et pour son sangfroid, qui lui ont permis de se démarquer à son premier camp de perfectionnement. Juolevi a déclaré qu'il voulait percer la LNH à 18 ans, mais Vancouver risque de faire preuve de patience avec le talentueux Finlandais.

« À mon avis, il pourrait jouer sur la première paire de défenseurs, a dit Benning. C'est un joueur intelligent, qui joue avec calme et qui décortique si bien le jeu que je crois que nous nous devons d'être patients avec lui et de lui offrir un encadrement adéquat. Selon moi, il s'agit d'un des plus grands espoirs de la ligue. »

Arrivée prévue dans la LNH : 2018-19

4. Nikita Tryamkin, D

Comment a-t-il été obtenu : 66e choix du repêchage 2014

La saison dernière : Canucks : 13 MJ, 1-1-2; Iékaterinbourg (KHL) : 53 MJ, 4-7-11

Même s'il a disputé quatre saisons dans la Ligue continentale de hockey avant de faire le saut dans la LNH en mars, Tryamkin fêtera ses 22 ans le 30 août prochain. Une modalité de son contrat qui lui permet de retourner en Russie plutôt que d'être cédé à la LAH améliore ses chances de jouer avec les Canucks cette saison, même à titre de septième défenseur, bien qu'il ait démontré lors de son baptême de 13 matchs qu'il était prêt à jouer dans la LNH.

« Pour un homme aussi grand (6 pieds 7 pouces et 265 livres), sa mobilité et sa coordination sont excellentes, a confié Benning. En défense, il sait bien se servir de sa portée et, au cours de ses 13 matchs, il a semblé s'améliorer sans cesse et jouer avec de plus en plus de confiance. »

Arrivée prévue dans la LNH : Cette saison

5. Anton Rodin, AD

Comment a-t-il été obtenu : 53e choix du repêchage 2009

La saison dernière : Brynas (Suède) : 33 MJ, 16-21-37

Rodin, 25 ans, est retourné en Suède, son pays d'origine, en 2013 après deux saisons infructueuses dans la LAH. Au cours des trois années suivantes, Rodin est devenu un marqueur de premier plan. Il menait la SHL avec 37 points en 33 matchs avant qu'une lame de patin ne sectionne les tendons au-dessus de l'un de ses genoux et mette fin à sa saison en janvier. Il a malgré tout été nommé le joueur le plus utile à son équipe.

« Il a toujours eu les mains et les habiletés pour réussir, mais en développant sa musculature, son jeu s'est amélioré à tel point que le jeu robuste ne le freine plus », a confié Benning.

Arrivée prévue dans la LNH : Cette saison

En voir plus