Skip to main content

30 en 30 : Les Rangers sous la loupe

La signature du joueur autonome Jimmy Vesey et l'acquisition de Mika Zibanejad pourraient aider les Rangers à passer l'éponge sur leur élimination prématurée en séries la saison dernière

par David Satriano @davidsatriano / Journaliste NHL.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 30 équipes de la LNH pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Rangers de New York.

Les Rangers de New York sont conscients de la possibilité que leur fenêtre pour remporter la Coupe Stanley se referme. Après avoir atteint la finale de l'Association Est à trois reprises en quatre saisons de 2011 à 2015, ils ont été éliminés en première ronde la saison dernière par les éventuels champions de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh.

Mais ils ont frappé un grand coup dans l'espoir de renverser cette tendance en mettant sous contrat vendredi le joueur autonome fort convoité Jimmy Vesey. Vesey aurait prétendument mené des pourparlers avec sept équipes avant de décider de l'endroit où il commencerait sa carrière professionnelle.

30 en 30 Rangers: Grands enjeux | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

« En discutant avec les [Rangers], j'ai vraiment senti que je pouvais répondre à leurs besoins et qu'ils croyaient en mes moyens », a confié Vesey, 23 ans, vendredi dernier. « C'est exactement le contexte que je recherchais et, d'après ce qui est ressorti de nos échanges, je crois que New York est le choix tout indiqué.

« Je me suis entretenu avec l'entraîneur [Alain] Vigneault, le [directeur général] Jeff Gorton et [le directeur du développement des joueurs] Chris Drury, et ils m'ont beaucoup impressionné. Je crois que New York m'offrira une belle occasion de jouer et, avec un peu de chance, de faire ma place dans la LNH. »

Pour Gorton, tenter de mettre Vesey sous contrat allait de soi.

« Lorsqu'un joueur de sa trempe est disponible, nous tentons par tous les moyens de le signer. Nous sommes vraiment ravis de pouvoir compter sur ses services, a précisé Gorton. Nous ne lui avons pas encore assigné un numéro ou un rôle précis dans l'équipe, mais nous sommes certains qu'il peut jouer avec les Rangers dès cette année. »

Selon certaines sources, Vesey n'aurait été intéressé que par les équipes qui l'assuraient d'un poste parmi les deux premières lignes d'attaque. Gorton précise toutefois que le lauréat du trophée Hobey Baker de la saison 2015-16, au cours de laquelle il a marqué 24 buts et obtenu 22 mentions d'aide avec l'Université Harvard, n'a jamais formulé ce type de demande.

« Je n'ai jamais eu l'impression qu'il réclamait de garanties, a confirmé Gorton. C'est un jeune joueur fier. Il est confiant en ses moyens et, en étudiant la composition de notre équipe, il a déduit qu'il aurait l'occasion de jouer avec les Rangers. À mon avis, il aime que nous ayons récemment donné l'occasion à d'autres jeunes joueurs de faire leurs preuves. »

Vesey pourrait former une ligne à l'attaque avec un autre joueur de renom acquis le 18 juillet par les Rangers, le centre Mika Zibanejad, obtenu des Sénateurs d'Ottawa en plus d'un choix de deuxième ronde au repêchage 2018 en retour du centre Derick Brassard et d'un choix de septième ronde du repêchage 2018.
 
L'un des joueurs acquis par les Rangers durant la saison morte, Zibanejad, n'a jamais atteint la Finale de la Coupe Stanley, mais donnera tout pour permettre à sa nouvelle équipe de réaliser cet objectif.

« Je me suis fixé comme objectif de non seulement atteindre les séries, mais de me rendre le plus loin possible et de viser la Coupe Stanley. La prochaine saison sera enlevante », a commenté Zibanejad, qui a établi des marques personnelles dans la LNH la saison dernière, marquant 21 buts et obtenant 30 aides pour un total de 56 points. « [Je veux] être plus menaçant et faire sentir ma présence sur la patinoire. »

Les Rangers ont acquis les services de Zibanejad des Sénateurs d'Ottawa, en plus d'un choix de deuxième ronde au repêchage de 2018, en échange du centre Derick Brassard et d'un choix de septième ronde au même repêchage. Zibanejad a établi des marques personnelles dans la LNH la saison dernière, marquant 21 buts et obtenant 30 aides pour un total de 56 points.

Zibanejad a inscrit deux buts en désavantage numérique la saison dernière et l'organisation a effectué d'autres changements pour améliorer sa brigade en infériorité numérique, qui s'est classée au 26e rang (78,2 pour cent) la saison dernière; au cours des deux saisons précédentes, l'unité en désavantage numérique s'était classée respectivement au sixième et troisième rang. Les nouveaux arrivants cette saison comprennent notamment les attaquants Michael Grabner, Josh Jooris et Nathan Gerbe, ainsi que le défenseur Nick Holden.

« Évidemment, notre rendement en infériorité numérique a laissé à désirer. Certains changements, voire la totalité, découlent de ce constat, a commenté Gorton. Il nous fallait nous améliorer. En ajoutant à notre alignement des joueurs comme Grabner, Gerbe, Jooris, Holden et finalement Zibanejad, nous voulions spécifiquement améliorer cet aspect primordial de notre jeu et de nouveau faire partie de l'élite de la ligue à cet égard.

« Notre jeu en désavantage numérique est une question d'honneur pour l'organisation et il a été en deçà de nos attentes [la saison dernière]. Les changements que nous avons apportés à notre alignement prouvent à quel point nous voulons corriger le tir à ce chapitre. »

Les Rangers ne s'attendaient pas être éliminés en première ronde des séries la saison dernière, mais, d'autre part, ils ont profité d'un plus long repos cet été. Depuis 2012, l'équipe a participé à 81 matchs de séries, soit le plus haut total dans la ligue.

« Nous avons eu la chance d'effectuer de longs parcours en séries, même s'ils n'ont pas été couronnés de succès », a confié le défenseur Ryan McDonagh le mois dernier. « Ce n'est pas plaisant de perdre une série en cinq matchs au premier tour. Mais nous allons nous servir de cette déception et de la gêne d'avoir laissé tomber nos coéquipiers, l'ensemble de l'organisation et nos fervents partisans comme sources de motivation. Avec un peu de chance, je me réjouis de voir le travail acharné de notre groupe porter ses fruits cette saison. »

 

En voir plus