Skip to main content

30 en 30 : Grands enjeux chez les Capitals

Alex Ovechkin et Braden Holtby placent Washington parmi les aspirants à la Coupe Stanley malgré les insuccès en séries

par Katie Brown / Correspondante LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 30 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les raisons d'être optimiste et les grandes questions auxquelles font face les Capitals de Washington.

Les Capitals de Washington ont plusieurs raisons d'être heureux. Peu d'équipes de la LNH misent sur l'un des meilleurs gardiens de la ligue (Braden Holtby) et sur l'un des marqueurs les plus prolifiques de l'histoire (Alex Ovechkin), mais c'est bien le cas des Capitals. Malgré l'absence de succès en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les Capitals sont en pleine ascension.

Avec les Penguins de Pittsburgh le Lightning de Tampa Bay, les Capitals forment l'une des équipes les plus talentueuses de l'Association de l'Est. Ils ne montrent aucune faille évidente comme c'est le cas de bien des équipes, et ils devraient participer aux séries éliminatoires pour la neuvième fois en dix saisons.

Voici quatre raisons d'être optimiste en vue de la prochaine saison :

1. Ils forment un aspirant légitime à la Coupe Stanley

Bien que la conclusion de la dernière saison n'ait pas été celle qui était espérée, les Capitals ont seulement besoin d'apporter de petits ajustements pour s'améliorer. Ajouter de l'attaque et de la vitesse sur les deux derniers trios a été la priorité au cours de la saison morte, et l'équipe espère que les ajouts de Lars Eller et Brett Connolly vont aider leur production.

Avec leur groupe de six premiers attaquants et leur gardien en place pour au moins la prochaine saison, les Capitals peuvent se concentrer sur les petits détails qui pourraient les mener à la prochaine étape.

30 en 30 Capitals: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

2. Braden Holtby

Holtby s'est beaucoup amélioré sous la férule de l'entraîneur des gardiens Mitch Korn au cours des deux dernières années, et cela a rapporté la saison dernière alors qu'il a égalé le record de la LNH pour le plus grand nombre de victoires en une saison (48) en plus de remporter le trophée Vézina.

Il montre une fiche de 89-29-17 au cours des deux dernières saisons, soit 13 victoires de plus que tout autre gardien dans la ligue (Jonathan Quick des Kings de Los Angeles en a récolté 76), et sa moyenne de buts alloués de 2,21 lui confère une égalité au deuxième rang tandis que son pourcentage d'arrêts de ,923 le place à égalité au troisième rang parmi les gardiens ayant disputé au moins 100 matchs.

Holtby, qui aura 27 ans le 16 septembre, va évoluer pour Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey 2016.

3. Le troisième trio semble déjà déterminé

Pendant des années, Washington a été à la recherche du bon centre de deuxième trio, et ils ont finalement déniché Evgeny Kuznetsov, qui a récolté 20 buts et 57 passes (77 points) en 82 matchs la saison dernière. C'est soudainement le troisième trio qui se retrouvait sans pivot. Marcus Johansson, Mike Richards et Jay Beagle ont occupé ce poste en alternance la saison dernière, mais aucun ne représentait une solution à long terme. Les Capitals ont fait l'acquisition d'Eller dans le cadre d'une transaction avec les Canadiens de Montréal pendant la saison morte, l'équipe s'étant intéressée à ses services depuis plus d'un an.

« Je vais pouvoir jouer avec constance à un certain endroit et dans un rôle qui sera défini, et je crois que cela sera positif pour moi, alors je suis très enthousiaste, a mentionné Eller. Je sais au fond de moi que je suis un centre, et c'est à cet endroit que Washington compte m'utiliser. »

4. Alex Ovechkin

Le capitaine de 30 ans a mené la LNH au chapitre des buts (50) pour la sixième fois de sa carrière, et il est le troisième joueur de l'histoire à réussir au moins sept saisons de 50 buts. S'il a commencé à ralentir, cela ne transparaît pas beaucoup, et la motivation de remporter la Coupe Stanley devrait lui fournir l'énergie nécessaire.

« Chaque année, il y a de grandes attentes », a-t-il déclaré après la défaite contre les Penguins dans le match no 6. « Nous misons sur de grands joueurs, mais il manque quelque chose. Ce groupe de joueurs peut faire mieux que simplement atteindre la deuxième ronde. »

Voici trois grandes questions auxquelles les Capitals font face :

1. Est-ce que Braden Holtby pourra répéter ses exploits qui lui ont valu le trophée Vézina?

Holtby a disputé 66 matchs la saison dernière et a égalé le record de Martin Brodeur pour le plus grand nombre de victoires en une saison, aidant les Capitals à remporter le trophée des Présidents. Il a récemment révélé qu'il était aux prises avec une blessure au genou en première ronde des séries éliminatoires, bien que le moment où il s'est infligé cette blessure ne soit pas vraiment connu. Les Capitals ont besoin de décider si Holtby doit disputer 60 matchs et plus alors qu'il doit être frais et dispos pour les séries éliminatoires. Son adjoint Philipp Grubauer peut jouer un rôle plus important si l'équipe décide de réduire la charge de travail de Holtby.

2. Est-ce que la saison régulière est importante?

Deux fois au cours depuis l'arrivée d'Ovechkin, les Capitals ont remporté le trophée des Présidents, mais ils n'ont jamais franchi la deuxième ronde des séries éliminatoires. Ils ont signé 56 gains la saison dernière, mais n'ont pas très bien joué à la suite de la tempête de neige qui a provoqué le report de deux matchs juste avant le Match des étoiles tard au mois de janvier (21-10-5 après un départ de 35-8-3).

Le directeur général Brian MacLellan a indiqué que la combinaison de la tempête de neige et de la pause a fait perdre à l'équipe son rythme, et elle n'a jamais été capable de le retrouver. Washington a été la meilleure équipe de la LNH pendant la majeure partie de la saison, alors cette baisse de régime pourrait être expliquée par l'absence de sentiment d'urgence, mais elle s'est poursuivie en séries éliminatoires, où les Capitals ont été éliminés en deuxième ronde de l'Association de l'Est par les éventuels champions, les Penguins.

« Nous avons probablement regardé trop loin en avant, a avancé MacLellan en mai. Il est difficile de nous dire "Nous devons jouer à notre plus haut niveau dès maintenant" alors que nous occupons le premier rang de la ligue. Avec du recul, nous aimerions répartir notre effort un peu mieux, mais je ne crois pas que cela soit entièrement sous notre contrôle. »

Le défi sera de maintenir un équilibre entre le succès en saison régulière et le maintien d'un haut niveau de jeu en séries éliminatoires.

3. Quel sera le rôle de Tom Wilson?

Wilson a occupé un rôle un peu plus défensif la saison dernière, lui qui a évolué en infériorité numérique pour la première fois au cours de sa carrière de trois saisons dans la LNH. MacLellan a déclaré qu'il souhaitait voir Wilson devenir un joueur qui apporte une présence devant le filet, comme Joel Ward, qui a passé quatre saisons à Washington avant de s'entendre avec les Sharks de San Jose à titre de joueur autonome sans compensation l'an dernier.

Wilson, âgé de 22 ans, a établi un sommet personnel dans la LNH avec sept buts la saison dernière, et il devrait occuper un rôle plus important à l'attaque en plus de ses responsabilités à court d'un homme.

« Ce sera à Tom et à nous de faire en sorte qu'il devienne un joueur capable de faire le travail devant le filet, qui repère les rondelles libres et les retours, et qui travaille bien le long des rampes, a énuméré MacLellan. Il est devenu un bon joueur en infériorité numérique, et il est plus discipliné dans son jeu physique. Pour passer à la prochaine étape, il doit être plus efficace offensivement. »

 

En voir plus