Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Le 10 chanceux

Victor Mete n'est qu'à un match de disputer son 10e dans la LNH

par Dan Braverman, traduit par Hugo Fontaine @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Victor Mete n'a peut-être pas encore de domicile permanent à Montréal, mais cela ne veut pas dire que le jeune défenseur n'est pas déjà concentré sur le défi qui l'attend jeudi face aux Kings de Los Angeles.

La question a été posée à la suite de l'entraînement de mercredi, quant à savoir s'il allait affronter l'équipe californienne. Ce match serait le 10e de la très jeune carrière dans la LNH du défenseur de 19 ans, ce qui enclencherait immédiatement la première année de son contrat d'entrée dans la Ligue. 

«Espérons que je puisse être dans la formation demain et jouer cette 10e rencontre. Ce serait bien, a admis Mete, le choix de quatrième tour, 100e au total, du Tricolore en 2016. Je connais les règlements concernant ça. En espérant que je joue demain et que je surpasse [les 10 parties].»

La recrue s'est attiré des éloges en raison de son jeu constant à la ligne bleue aux côtés de l'adjoint au capitaine Shea Weber. C'est pourquoi il donne beaucoup de crédit à l'imposant défenseur pour que sa transition à la LNH soit faite le plus en douceur possible.

«Je crois que ç'a été une grosse adaptation. Je suis jumelé à Shea depuis le début et il m'a beaucoup appris. Ç'a facilité les choses parce qu'il a tellement d'expérience dans la Ligue, a indiqué Mete au sujet de Weber, qui a marqué deux buts mardi soir face aux Panthers. Ç'a été plus facile parce que j'ai pu être avec lui et j'ai été en mesure d'apprendre certaines choses plus tôt, que tard.»

En neuf parties jusqu'à présent, Mete a été utilisé en moyenne durant 19 min 41 s, la grande majorité en compagnie de Weber. Plus tôt ce mois-ci, l'entraîneur-chef a intégré Mete à l'attaque massive - toujours avec Weber - et le numéro 53 a été le deuxième défenseur le plus utilisé en supériorité numérique de l'équipe. D'ailleurs, il a obtenu son premier point dans la LNH en avantage numérique, une mention d'aide sur le but du numéro 6, mardi dernier à San Jose.

Video: Mete sur son séjour dans la LNH jusqu'à maintenant

En regardant les neuf premiers matchs de Mete avec le grand club, Julien n'a jamais douté de l'impact que pourrait avoir le joueur originaire de Woodbridge, en Ontario.

«Je crois qu'il a continué de faire son travail. Je ne vois pas en lui quelqu'un qui tente d'en faire plus qu'il le devrait, ce qui est bien pour lui. Il joue bien, il joue avec confiance et je crois que c'est à lui de continuer de le faire, a expliqué le pilote montréalais au terme du duel de mardi contre les Panthers.

«Il est encore ici et il mérite de l'être. Tant qu'il continuera de jouer comme il le fait, il pourrait demeurer ici jusqu'à la fin de la saison, a-t-il poursuivi. On a le luxe de pouvoir changer d'idée si on croit que ça n'ira pas bien pour lui. Mais à l'heure actuelle, il va dans la bonne direction.»

Mete a indiqué que la plus grosse différence qu'il a remarquée entre la LNH et les rangs juniors est la vitesse du jeu et l'impact que peut avoir une seule petite erreur mentale.

«C'est plus vite. Tu dois prendre des décisions plus rapidement. Avant d'avoir la rondelle, tu dois déjà penser à ce que tu feras, a souligné celui qui croit que son séjour avec les Knights de London dans la Ligue de l'Ontario l'a bien préparé pour la LNH. Si tu penses trop [sur la glace], tes options disparaîtront. [Tu dois] être prêt.»

Si les Canadiens décident de garder Mete à Montréal plutôt que de le renvoyer à London, des décisions devront être prises concernant son futur logement. Le directeur général Marc Bergevin a suggéré qu'il pourrait aller habiter chez un coéquipier plus âgé, un peu comme l'a fait Brendan Gallagher par le passé avec Josh Gorges. 

Toutefois, une autre option pourrait être sur la table…

«J'ai une chambre de libre chez moi et il est le bienvenu, a conclu Bergevin en riant. Par contre, je ne pense pas qu'il aimerait ça!

En voir plus