Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Vers 2010-2011 - Brian Gionta

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - Qu’est-ce que Brian Gionta et le lapin Energizer ont en commun? Brian Gionta aime jouer du  tambour toute la journée. Qui sait ? Par contre, ce que tout le monde sait, c’est que tous les deux ne manquent pas d’énergie.


En plus d’être le seul attaquant des Canadiens à avoir conservé une moyenne de plus de 20 minutes par match (20 :45) durant la saison régulière en 2009-2010, Brian Gionta a dominé tous les autres avants du Tricolore en séries également, avec une moyenne de temps de jeu de 22 min 11s. En sept ans avec les Devils, Gionta n’avait jamais obtenu autant de temps de glace et il cherchera probablement à faire un copier/coller de sa première saison avec les Canadiens pour celle qui approche.

Comme dans la vie rien ne se perd, rien ne se crée et tout se transforme, l’attaquant originaire de Rochester dans l’État de New York a transformé ces longues minutes passées sur la patinoire en autant de points. Sur la touche durant 21 rencontres entre le 3 novembre et le 28 décembre 2009 en raison d’un pied cassé, Gionta a présenté une collecte de 28 buts, un sommet chez les Canadiens, pour un total de 46 points en 61 matchs.

Réglé comme une horloge suisse, il tentera d’obtenir une moyenne de points par match de plus de 0,65 pour une sixième saison d’affilée en 2010-2011. À sa première campagne dans l’uniforme tricolore, il a connu sa deuxième meilleure récolte en carrière à ce chapitre, avec 0,75 point par match.

Et puis, exit la saison régulière et bienvenue dans les séries. En séries, c’est là que la machine Gionta se met généralement en deuxième vitesse. En 2009-2010, l’ailier droit s’est surpassé en obtenant sa meilleure récolte en carrière avec 15 points, ce qui l’a placé au deuxième rang chez les pointeurs des Canadiens en séries éliminatoires tout juste derrière Michael Cammalleri. Bien que le fil d’arrivée soit encore loin, Gionta a probablement les yeux déjà fixés sur l’objectif et il aimerait bien participer à la grande danse du printemps pour une neuvième année d’affilée, lui qui compte déjà 86 matchs de séries et une coupe Stanley à son actif.

À l’aube d’une autre campagne dans la LNH, Brian Gionta devra probablement encore lutter contre ses détracteurs qui le prennent à parti en raison de sa petite taille. Par contre, pour les partisans montréalais, il a déjà réussi à démontrer que malgré son petit gabarit, il peut être un énorme atout pour une équipe.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


Voir aussi
Les experts disent quoi?
Vers 2010-2011 – Michael Cammalleri
Les Canadiens obtiennent Karri Ramo du Lightning 
L’été de Lappy 
Mes incontournables: PK Subban 
En voir plus