Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Vaincre ses démons

par Staff Writer / Montréal Canadiens

PHILADELPHIE – Les Canadiens ont remis les compteurs à zéro samedi soir à Philadelphie.



Si plusieurs avaient fait beaucoup de cas du fait que les Canadiens avaient perdu leurs dix derniers affrontements au Wells Fargo Center, les hommes de Michel Therrien se sont assurés que la statistique soit remise zéro en y allant d’une irrésistible poussée en troisième période qui a été couronnée par un lancer parfait de Pierre-Alexandre Parenteau en tirs de barrage pour finalement l’emporter 4 à 3.


«Ça fait du bien. C’est surtout une grosse victoire pour notre équipe. On a connu un bon match tout le long. On n’a pas été en mesure de marquer dans les deux premières périodes et on a finalement été récompensés en troisième», a mentionné Parenteau, qui a connu d’excellents moments après avoir été jumelé à Tomas Plekanec et Alex Galchenyuk au troisième vingt. «Ils étaient fatigués un peu. On a passé des présences vraiment longues dans leur zone pendant les deux premières périodes. En restant constamment là et en continuant à travailler, ils ont fini par flancher. »

D’ailleurs cette fatigue de la part des Flyers s’est reflétée au sommaire des tirs au but, alors que les hommes de Michel Therrien a dirigé un impressionnant total de 19 tirs vers la cage défendue par Ray Emery qui a accordé trois filets en 7:35. Pendant ce temps, les hommes en orange et noir n’en ont obtenu que quatre.

«On n’avait rien à perdre. C’était 3 à 0. On a commencé à patiner et on a marqué le premier but. Ça nous a insufflé un peu de vie. Chaque trio qui embarquait sur la glace connaissait une bonne présence et mettait de la pression», a souligné pour sa part Tomas Plekanec qui connaît un impressionnant début de saison ayant trouvé le fond du filet pour une quatrième fois déjà cette saison en marquant le deuxième but des siens.

Après le premier filet, les Canadiens ont montré les dents à un point tel que l’entraîneur Craig Berube a décidé de prendre son temps d’arrêt, ce qui n’a toutefois pas eu l’effet escompté. Les défenseurs des Flyers ont continué de voir des chandails bleus-blancs-rouges tourbillonner dans leur zone.

«On ne se souciait pas vraiment de comment ils se sentaient parce que c’est eux qui menaient à ce moment. Nous savions que nous devions être agressifs, que si nous en marquions un, nous pouvions en marquer deux », a souligné Alex Galchenyuk qui était sur la glace pour le deuxième but des siens, avant d’enfiler lui-même le troisième. «Et il nous restait pas mal de temps pour en marquer un autre. Nous avions confiance en nous. »

La fiche des Canadiens de 3-0-0 place l’équipe au sommet de la LNH. Il s’agit d’ailleurs pour le Tricolore de la meilleure performance en ouverture de saison depuis 2005 alors que l’équipe avait remporté ses trois premiers matchs…sur la route. Pour tous les joueurs en uniforme samedi soir, la victoire, c’est tout ce qui comptait.

«Le plan de match est de gagner. On doit juste continuer de faire ça. C’était un match frustrant jusqu’en troisième période, mais à la fin de la journée, on repart avec la victoire. C’est ce qui compte», a lancé Galchenyuk, qui, avec son premier but de la saison, égalisait la marque avec seulement 5:20 à disputer en troisième période. «Parfois c’est simple, parfois ce ne l’est pas comme au cours des derniers matchs, mais au final, on gagne. C’est ce qui compte. On prend le bon et le mauvais, on regarde nos erreurs, on garde le momentum et on continue d’aller de l’avant. »

La saison de hockey est encore jeune, très jeune. Il reste beaucoup de temps à la troupe de Michel Therrien pour peaufiner son jeu et surtout, connaître de meilleurs départs. En attendant toutefois, les victoires s’accumulent, d’une façon ou d’une autre.

«Ce n’est pas le genre de chose que tu veux faire chaque soir. Tu ne veux pas que ça devienne une habitude », a lancé Carey Price qui a signé sa deuxième victoire de la saison. «Je crois sincèrement qu’on veut amorcer nos matchs sur une meilleure note. Jouer du hockey de rattrapage ne jouera pas en notre faveur chaque soir, alors nous devons vraiment travailler sur nos débuts de match. »

Les Canadiens s’envolent maintenant vers Tampa Bay où ils affronteront le Lightning dans la dernière rencontre de leur voyage de quatre matchs avant de finalement retrouver ses partisans au Centre Bell, jeudi le 16 octobre.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Faits saillants: Canadiens @ Flyers
Échos de vestiaire
Le jeu des chiffres - 11 octobre 2014
Combinaison gagnante
Baptême de glace

En voir plus