Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Une fois n'est pas coutume

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Pour un deuxième match d'affilée, les Canadiens accusaient un déficit de trois buts. Cette fois-ci toutefois, la remontée tant espérée n’a eu lieu qu’en partie et n’a malheureusement pas été couronnée de succès



Au cours de leurs 15 premières rencontres, les Canadiens n’avaient accordé que trois minces buts en première période, tous aux Canucks le 27 octobre. Au cours des cinq derniers affrontements, la situation est bien différente pour les hommes de Michel Therrien, qui ont accordé dix buts avant le premier entracte.

«Notre départ n’a pas été bon ce soir. C’était la même chose lors des plus récents matchs », a avoué le défenseur Andrei Markov qui a obtenu une mention d’aide dans la défaite de 3 à 2, sa 15e mention d’aide de la présente campagne. «Ce n’est pas facile de rattraper des équipes quand tu leur donnes une avance de deux ou trois buts. Nous devons connaître de meilleurs départs, nous n’avons pas le choix. »

Jusqu’à présent les hommes de Michel Therrien avaient été en mesure de se tirer relativement bien d’affaire lors des rares fois où ils tirent de l’arrière, remportant 40% de leurs matchs lorsqu’ils sont en arrière après deux périodes. Ils se retrouvent au deuxième rang des équipes les plus efficaces en pareille circonstance. Mais c’est toutefois une lame qui peut être à double tranchant. Et jeudi soir, ils se sont coupés en essayant de la maîtriser.

«Il y a trop de bonnes équipes dans la Ligue. On ne peut pas continuer à tirer de l’arrière 3 à 0 et espérer revenir de l’arrière chaque fois », explique Brendan Gallagher qui a préparé le but de Max Pacioretty en deuxième, but qui a insufflé un sentiment d’espoir aux 21 283 partisans réunis au Centre Bell. «L’effort y est, nous n’allons pas lâcher, mais on ne peut pas se permettre de se mettre dans cette situation chaque fois. Ce soir, c’est ça qui est arrivé. »

Toutefois ce n’est pas faute d’avoir essayé que les Canadiens n’ont pas été en mesure de revenir de l’arrière. Ils se sont butés à un Mike Smith en pleine possession de ses moyens, stoppant 31 des 33 tirs dirigés vers lui.

«La rondelle ne roulait pas en notre faveur une fois encore. On dirait que c’est ce qui se passe ces temps-ci », poursuit Dale Weise qui a marqué son neuvième de la saison alors que Mike Condon avait retraité au banc au profit d’un sixième attaquant en fin de rencontre. «Nous sommes bien préparés, mais on n’amorce pas le match avec assez de détermination. On essaie de connaître de bons départs, mais peu importe la raison, ça ne fonctionne pas.»

S’ils ont obtenu 13 tirs en première période, les Canadiens sont revenus à la charge en troisième, dirigeant cette fois 14 fois la rondelle sur Mike Smith, contrôlant le jeu durant de longs moments, mais ne parvenant pas à percer la défensive des Coyotes.

«Ils se sont bien défendus. J’avais l’impression que la taille moyenne de leurs défenseurs était de 6-pieds-9. Ils sont juste énormes », souligne Weise qui a vu les défenseurs des Coyotes frapper les attaquants en bleu-blanc-rouge toute la soirée, dont notamment Klas Dahlbeck qui en a obtenu huit. «Ils se sont bien défendus. On tentait de revenir vers l’intérieur et de sauter sur les rebonds. Mais il y a de bons gardiens et ils ont de bons joueurs.»

Parlant de bons joueurs, les partisans des Canadiens ont eu toute une surprise après la rencontre de jeudi en apprenant que Carey Price allait être en uniforme pour affronter les Islanders de New York vendredi soir, dans le cadre d’un deuxième match en deux soirs. Pendant son absence, Mike Condon aura tenu le fort avec brio présentant une fiche 5-2-2 à ses neuf derniers départs.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Faits saillants: Coyotes @ Canadiens
Jeu des chiffres - 19 novembre
En selle cowboy
Renverser la vapeur
Le Match des étoiles transformé en tournoi à 3-contre-3 mettant aux prises les sections
Le Club de hockey Canadien attristé par le décès de Bert Olmstead

En voir plus