Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Une dernière chance de briller

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Depuis quelques années, les Canadiens ont pris l’habitude d’inviter une quarantaine de jeunes joueurs de plusieurs ligues différentes à Montréal pour qu’ils viennent montrer leur savoir-faire et leurs talents avant le repêchage.


À un peu plus de trois semaines du repêchage, il s’agit probablement de la dernière chance pour ces jeunes d’épater la galerie et c’est exactement ce qu’ils ont tenté de faire lundi au Complexe sportif Bell de Brossard.

«C’est vraiment une bonne journée de travail pour tout le personnel de recrutement et nous sommes vraiment chanceux de pouvoir faire ça», affirme le directeur du recrutement et du développement des joueurs chez les Canadiens, Trevor Timmins.

  Les meilleurs espoirs
Patineurs Nord-Américains
Patineurs Européens
Gardiens Nord-Américains
Gardiens Européens
Cette activité permet d’accumuler de précieuses informations sur les joueurs. Le déroulement de la journée est très semblable au Combine de la LNH qui a eu lieu la semaine dernière à Toronto. La journée est séparée en deux segments, soit les tests sur glace et les tests hors glace.

Le segment à l’extérieur de la glace consiste en une évaluation de la condition physique.

« Par ces tests, nous voulons surtout considérer les mouvements des joueurs et nous assurer que leurs articulations sont en bon état et que tout fonctionne comme il le faut. C’est très important puisque cela leur permettra de garder une pleine capacité de mouvement alors qu’ils prennent de la force et de la masse avant de devenir des professionnels », mentionne Timmins.

Tous les joueurs qui n’étaient pas présents à Toronto passent ensuite par une période d’entrevue, pour que les recruteurs en sachent un peu plus sur leurs antécédents.

En après-midi, c’est le moment crucial des tests sur patin qui permettent, selon Timmins, de voir les défauts de chacun et de déterminer s’il est possible ou non de les corriger.

«Être au niveau de la glace, les filmer et être avec eux nous permet vraiment de faire ces choix plus éclairés. Souvent en situation de match, ces défauts peuvent être dissimulés et il est difficile de les cerner» admet celui qui vient de terminer sa huitième saison avec l’organisation des Canadiens.

Bien sûr le jour du repêchage il y a souvent de nombreux appelés, mais peu d’élus. Sur cette question, Trevor Timmins demeure philosophe.

«Nous n’avons que sept choix, alors on ne peut rien promettre à personne. Rien ne nous garantit qu’ils seront tous repêchés cette année, mais maintenant nous les connaissons un peu plus et nous pouvons toujours les inviter aux camps de développement et d’entraînement.»

En clôture de journée, Timmins paraissait satisfait du travail de ces jeunes espoirs tout au long de la journée. Est-ce que son premier choix se trouvait sur la glace?

«J’aimerais avoir une boule de cristal pour pouvoir dire si notre choix de première ronde se trouvait ici », rigole Timmins. «  La seule chose que je peux dire c’est qu’il y a toujours des joueurs qui passent à travers les mailles.»

Par le passé, ce Combine a permis de découvrir des surprises. La plus grosse surprise de Timmins est Steve Quailer, repêché par les Canadiens en troisième ronde l’an dernier.

«Nous avons pu voir sa façon de patiner et bien qu’il affichait certaines erreurs techniques sur son coup de patin, il s’agissait d’éléments qu’il pouvait améliorer. Aujourd’hui, c’est vraiment un excellent patineur. Il est toujours possible de trouver un diamant qui a seulement besoin d’un peu de polissage et c’est exactement ce que nous recherchons ici»

Est-ce que Timmins a trouvé ce diamant? La première partie de la réponse les 26 et 27 juin.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Lire aussi
Préliminaires au repêchage
En voir plus