Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un nouveau voisin

par Staff Writer / Montréal Canadiens

LAVAL—Le club-école du Tricolore sera de retour au Québec à partir de 2017.

Les Canadiens ont officialisé lundi en conférence de presse le transfert de leur club-école dans la Ligue américaine à Laval pour la saison 2017-2018. L’équipe, dont le nom sera choisi via un vote populaire, évoluera à la Place Bell qui ouvrira également ses portes à l’automne 2017.

Le nouvel amphithéâtre se trouvant à moins de trente minutes du Centre Bell, le transfert des joueurs entre la AHL et la Ligue nationale sera désormais beaucoup plus facile.

« Ça va simplifier notre logistique. Les joueurs pourront facilement transiger entre la Ligue américaine et la Ligue nationale, sans avoir à prendre l’avion. Nous pourrons rappeler un joueur à la dernière minute et il pourra jouer le soir même », a noté Geoff Molson en point de presse, en ajoutant que le Tricolore pourra également avoir un œil plus attentif sur le développement de ses joueurs. « Marc [Bergevin] et son équipe n’auront pas à aller très loin pour voir leurs joueurs se développer. »

Celui-ci abondait d’ailleurs dans le même sens.

« J’ai parlé à d’autres directeurs généraux d’équipes qui ont leur club-école près de leur club principal, c’est vraiment quelque chose qui aide l’organisation », a indiqué le directeur-général, en identifiant lui aussi la proximité des joueurs comme l’avantage principal. « À St-John’s, c’est un peu plus difficile, il y a seulement deux vols par jour. Ici, en 30 minutes, le joueur est à Brossard. Quand on m’a mentionné que c’était une possibilité [que le club-école déménage à Laval], j’étais très content.

« D’un point de vue hockey, c’est l’idéal », a poursuivi Bergevin, qui entend faire son tour régulièrement sur la Rive-Nord pour observer la relève du Tricolore. « Le succès d’une équipe passe par le repêchage et le développement des jeunes joueurs. Nous avons des bons joueurs dans l’organisation qui passeront un jour des rangs juniors à la Ligue américaine pour amorcer leur carrière. C’est une étape importante pour nos jeunes joueurs.»

Reconnue comme la ville qui a entre autres fait connaître Mike Bossy (National de Laval, LHJMQ, 1972 à 1977) et Mario Lemieux (Voisins de Laval, LHJMQ, 1981 à 1984), Laval n’avait pas eu de hockey de ce calibre depuis le départ du Titan (LHJMQ) en 1998. Bergevin est toutefois convaincu que les Lavallois se réapproprieront rapidement leur nouvelle équipe, lui qui a témoin du succès des Voisins.

« Je vais me vieillir un petit peu en disant ça, mais la dernière fois que j’ai joué au hockey à Laval, c’était au début des années 80 contre les Voisins de Laval », s’est rappelé Bergevin, qui a disputé deux saisons complète avec les Saguenéens de Chicoutimi dans la LHJMQ. « Laval, c’est une très belle ville de hockey. Même si ça fait presque que quarante ans, je me souviens encore des partisans, de la foule lors des "lundis soirs à Laval", c’était vraiment spécial. Je ne vois pas ce qui serait différent aujourd’hui avec notre club-école. »

Même son de cloche du côté du propriétaire, qui s’attend à voir le public répondre favorablement à l’arrivée d’une équipe de ce calibre à Laval. Surtout si celle-ci peut donner un avant-goût des prochains talents de la LNH.

« Vous aurez l’occasion de voir le développement de nos futurs joueurs étoiles. Il y aura beaucoup de talent à Laval au fil des ans. Marc et son équipe feront de leur mieux pour offrir une équipe de qualité aux partisans », de conclure Geoff Molson. « Les gens pourront voir le développement des espoirs dans leur route vers la LNH. Nous voulons voir des familles, des jeunes remplir l’aréna. Nous voulons que les gens soient impliqués et voient les prochaines étoiles de la LNH grandir. »

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

LIRE AUSSI
La ville de Laval accueillera une équipe de la Ligue américaine de hockey à la Place Bell en 2017

En voir plus