Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un nouveau départ

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – À l’aube de son arrivée à Montréal, Zack Kassian souhaite démontrer qu’il est prêt à tout pour aider le Tricolore.

Zack Kassian n’a pas perdu de temps pour afficher ses nouvelles couleurs, seulement quelques heures après son acquisition des Canucks. (©Twitter)

Après quatre saisons chez les professionnels, dont les trois dernières avec les Canucks de Vancouver, plusieurs ne savent pas encore quel type de joueur peut devenir Zack Kassian dans la LNH. Sélectionné en première ronde, 13e au total par les Sabres de Buffalo, au repêchage de 2009, ici-même au Centre Bell, l’imposant attaquant âgé de maintenant de 24 ans est conscient que le temps commence à presser dans son cas. Beaucoup d’attentes avaient et sont encore placées à son endroit, expliquant en partie pourquoi Marc Bergevin et les dirigeants ont décidé de prendre une chance avec lui.

Alors que les dernières campagnes n’ont pas été des plus faciles pour lui, Kassian est très heureux de pouvoir repartir à neuf avec les Canadiens et il a déjà hâte de démontrer son savoir-faire à Montréal.

« Je ne pourrais pas être plus heureux. C’est une des six équipes originales qui possèdent les meilleurs partisans au monde. Venir jouer devant cette foule a toujours été un réel plaisir. Je me considère chanceux de faire partie des Canadiens », a lancé d’entrée de jeu Kassian, qui a été acquis mercredi en compagnie d’un choix de cinquième ronde en 2016 en retour de Brandon Prust. « Vancouver m’a bien traité. C’est toute une organisation avec de très bonnes personnes. Ce sont des choses qui arrivent. Je n’ai jamais demandé à être échangé, mais j’étais ouvert à l’idée si une équipe voulait de moi. Je voulais vraiment aller dans une équipe qui voulait de moi. »

Pointé du doigt en raison de son manque d’ardeur au travail durant son séjour à Vancouver, l’ailier de 24 ans a également été ralenti par différentes blessures au cours des derniers mois. Il a notamment été mis sur le carreau en raison de maux de dos en fin de saison qui l’ont fait rater les 14 derniers matchs réguliers et les six rencontres éliminatoires des Canucks. Malgré tout, il a réussi à inscrire 10 buts et 16 points en 42 sorties, atteignant le plateau des 10 buts pour la deuxième fois en autant de saisons. Affirmant être rétabli à 100 %, Kassian croit qu’il sera très utile aux Canadiens, peu importe l’endroit où Michel Therrien l’utilisera.

« Mon dos va bien. C’était une année très difficile côté blessure avec mon dos et aussi parce que je me suis brisé un doigt. J’ai hâte d’entamer ce nouveau défi. Je suis en santé et je n’en peux plus d’attendre d’amorcer la nouvelle saison », explique celui qui a remporté la coupe Memorial avec l’équipe de sa ville natale, les Spitfires de Windsor, en 2010. « Montréal est une bonne équipe avec beaucoup de profondeur. Peu importe où je peux m’intégrer et aider l’équipe à gagner, je serai plus qu’heureux de le faire. Je ne vois pas cette situation comme si je faisais partie des six premiers ou des six derniers attaquants parce que si vous regardez du côté des équipes gagnantes, elles comptent toutes sur quatre trios qui peuvent jouer. Peu importe comment, peu importe où l’entraîneur m’utilisera, je réussirai dans ce rôle et je rendrai l’équipe meilleure.

« Personne ne veut être échangé deux fois, mais c’est une période d’apprentissage », poursuit-il. « Je suis très fébrile à l’idée d’être avec les Canadiens et je veux vraiment faire de Montréal mon nouveau domicile. »

Conférence téléphonique de Kassian

Dès le moment où il a fait son arrivée chez le Tricolore, Kassian est devenu – du haut de ses 6-pieds-3 et 214 livres – l’attaquant le plus imposant du côté montréalais en compagnie de Jacob De La Rose, qui mesure également 6-pieds-3. Comblant un besoin à l’offensive dans le but de rivaliser avec les autres puissances de la Ligue qui comptent sur des équipes lourdes, son arrivée devrait donc permettre à au bleu-blanc-rouge de pouvoir miser sur un joueur qui sait autant se débrouiller autour du filet que se salir les mains lorsque la situation l’exige.

« Je peux être physique, je peux être acharné, je sais bien faire circuler la rondelle, mais en même temps, j’aime compléter des jeux et marquer des buts. Lorsque je suis à mon meilleur, je peux tout faire », souligne Kassian, qui a terminé au deuxième rang des Canucks en 2014-2015 en passant 81 minutes au cachot, en plus d’avoir distribué 88 mises en échec. « C’était une journée émotive hier. Ma mère était très heureuse et Montréal est l’équipe préférée de mon père. Il y a eu plusieurs embuches en cours de route, mais j’ai gagné beaucoup en maturité au fil des années. Je suis très heureux d’être avec les Canadiens et de pouvoir avoir ce nouveau départ pour devenir le joueur que je peux devenir. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI:
Conférence téléphonique de Zack Kassian
Les Canadiens acquièrent Zack Kassian et un choix de 5ème ronde en 2016 des Canucks de Vancouver en retour de Brandon Prust
Les Canadiens s'entendent sur les modalités d'un contrat d'une saison avec l'attaquant Christian Thomas
Contrat d’une saison pour le défenseur Mark Barberio.
Prolongation de contrat de deux saisons pour Greg Pateryn
Les Canadiens s'entendent sur les modalités d'un contrat d'une saison avec le joueur autonome Joel Hanley
Contrat d'un an à deux volets pour l'attaquant George Holloway

En voir plus