Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un meilleur sort

par Staff Writer / Montréal Canadiens
ST-PAUL – Les Canadiens ont réussi ce qu’aucune équipe n’avait réussi d’ici le début de la saison dans la LNH. Ils ont pourtant quitté le Minnesota les mains vides.


À ses neuf premières sorties de la saison, le gardien du Wild Josh Harding avait présenté une moyenne de buts alloués de 1,00 et un pourcentage d’arrêts de 0,953, des sommets dans le circuit Bettman, en plus de ne pas avoir alloué plus de deux buts dans un match en 2013-2014.

La troupe de Michel Therrien est parvenue à percer la muraille Harding, effaçant un déficit de 3 à 1, alors que P.K. Subban et Brian Gionta ont redonné espoir aux visiteurs en touchant le fond du filet tour à tour en troisième période. Toutefois, l’attaquant du Wild Jason Pominville avait prévu une autre fin, inscrivant le filet vainqueur avec un peu plus de cinq minutes à faire au match.

Tandis que le Tricolore n’a pas réussi à compléter sa première remontée de la saison alors qu’il tire de l’arrière après quarante minutes de jeu, l’entraîneur-chef du Tricolore était un adepte du verre à moitié plein.

« J’ai aimé la manière dont nous avons joué », d’indiquer Michel Therrien. « Je pense qu’on méritait un meilleur sort. Nous n’avons pas abdiqué. Nous sommes parvenus à niveler la marque et on sort de là les mains vides. Je croyais que notre équipe avait travaillé assez fort pour mériter ce match-là. »

Lors des 13 premiers matchs de la saison, le Wild, pratiquant un style aussi hermétique qu’un Ziploc, était parvenu à limiter l’adversaire à moins de 20 lancers en cinq occasions.  Les Canadiens sont néanmoins parvenus à diriger 31 tirs sur le filet adverse. Mais ce ne fut pas suffisant aux yeux des joueurs du Bleu-Blanc-Rouge.

« Nous n’avons pas bien exécuté. Nous n’avons pas joué le match au complet », d’admettre le capitaine Brian Gionta, qui a enfilé son quatrième but de la campagne. « Nous avons eu quelques poussées où nous avons bien fait et où nous avons connu du succès, mais cette ligue est trop difficile. Nous devons jouer pendant 60 minutes si nous voulons l’emporter. »

Quelques casiers plus loin, Brendan Gallagher abondait dans le même sens : difficile de remporter des matchs dans une ligue où il y autant de parité que la LNH d’aujourd’hui.
« C’est une bonne équipe. Il est difficile de jouer contre chacune des équipes de cette ligue.

Vous n’obtiendrez jamais de match facile, surtout dans un amphithéâtre adverse. Ils ont bien joué. Ils ont joué avec ardeur », d’indiquer Gallagher, qui a rejoint Tomas Plekanec au sommet des francs-tireurs de l’équipe avec son sixième but du calendrier régulier en première période.

Loin de baisser la tête, P.K. Subban a louangé le travail du Wild sans toutefois discompter le travail accompli par le Tricolore au cours de la rencontre.
En vrac: P.K. Subban


« On doit leur donner le crédit. Ils sont très constants. Je crois qu’il y a eu des moments où nous avons dominé, mais nous n’avons pas joué pendant 60 minutes. Du même coup, nous avons fait beaucoup de bonnes choses. Nous avons mis des rondelles au filet et leur gardien a fait de gros arrêts.  Nous ne nous regardons pas en disant que nous n’avons pas joué un bon match, mais nous avons commis quelques erreurs mentales qui nous ont fait mal. »

Les Canadiens pourront rapidement se reprendre et tenter de donner une victoire à leurs nombreux invités qui prennent part à ce voyage père-fils alors qu’ils affronteront l’Avalanche samedi soir à Denver.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.
 
 Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Nouvelle entente avec Alexei Emelin
En rafale

En voir plus