Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Un match ne fait pas une série

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Suite à la cuisante défaite de samedi après-midi face aux Rangers, le Tricolore a déjà oublié le premier match de cette série.



Ce n’était assurément pas la façon dont les joueurs des Canadiens souhaitaient amorcer la finale de l’Association de l’Est. Dans un Centre Bell rempli à craquer, devant 21 273 spectateurs gonflés à bloc et suite à l’immense victoire de mercredi contre les Bruins, le scénario semblait idéal pour donner le ton et poursuivre sur leur lancée.

En vrac: Desharnais
Mais les Rangers avaient d’autres idées en tête, ayant eux aussi eu à surmonter l’adversité depuis le début de leur parcours en séries. N’étant nullement intimidés par le territoire hostile dans lequel ils ont mis pied, les joueurs d’Alain Vigneault avaient comme mentalité que la meilleure défensive, est l’offensive. Résultat, ils ont facilement remporté le premier match par la marque de 7 à 2.

« Nous nous sommes faits botter le derrière dans tous les aspects. Pur et simple. Ils sont sortis en lion dès le début. Nous n’étions pas efficaces. Nous ne l’étions pas nulle part », mentionne Rene Bourque, qui a inscrit son cinquième but des séries samedi, lui permettant de rejoindre Thomas Vanek et Lars Eller chez les meilleurs buteurs de l’équipe. « Je ne crois pas que personne ait bien joué. Lorsqu’il est question des rondelles libres, ils nous ont dominés. Nous avons écopé de punitions et ils ont capitalisé. C’est pas mal ça qui s’est produit. »

Comme le Lightning et les Bruins avant eux, les Rangers ont pris d’assaut le filet de Carey Price lors du premier match, le bombardant de toute part dès les premières minutes de la partie. L’un de ces assauts a justement donné la frousse aux partisans montréalais lorsque Chris Kreider, qui filait seul devant le gardien du Tricolore, a perdu pied après avoir décoché son tir et a foncé de plein fouet dans Price. Bien que Price ait complété la deuxième période, Peter Budaj l’a remplacé devant le filet avant que le troisième vingt ne s’amorce. Voyant l’allure de la rencontre et que sa troupe n’était pas dans le coup, Michel Therrien a préféré ne pas prendre de chances avec son gardien étoile en lui permettant de récupérer au banc.

« Vous ne voulez jamais perdre un match, mais cette défaite va nous ramener sur Terre. Cela nous forcera en tant que groupe de s’assurer que nous serons prêts à jouer tous les soirs pour nous donner une chance de l’emporter. Nous mettrons ce match derrière nous et nous irons de l’avant », explique l’entraîneur-chef du Tricolore sur la performance de son équipe samedi. « Les Rangers sont une bonne équipe. Ils ont éliminé les Penguins qui sont une des meilleures équipes de la Ligue. Mais nous ne nous sommes pas donné une chance de remporter ce match. »

Ce n’est pas la première fois des séries que le Tricolore ne détient pas l’avance dans sa série, ayant évité l’élimination face à Boston il y a de cela quelques jours. Personne dans le vestiaire ne croit que cette confrontation est terminée. Loin de là. Sachant qu’ils ont offert du hockey de bien meilleur niveau durant toute la saison et également depuis le début des séries, ils s’attendent tous à rebondir rapidement, dès le prochain match qui sera disputé lundi soir, de nouveau à Montréal.

« Nous savons que nous pouvons être bien meilleurs que ça. Lorsque la marque était de 4 à 1 ou 5 à 1, nous savions que le match était un peu hors de notre portée », admet P.K. Subban qui a été le joueur le plus utilisé du côté des deux équipes, passant 26:00 sur la glace samedi. « Mais nous serons prêts pour le prochain match. Il y a tellement de hockey à jouer dans cette série. Nous avons déjà mis ce match derrière nous. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Faits saillants
Sommaire
Le jeu des chiffres - Match #1 - 17 mai 2014
Centrale des séries 2014

En voir plus