Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un match comme les autres… ou presque

Claude Julien sera de retour à Boston pour la première fois à titre de visiteur depuis qu'il est de retour à la barre des Canadiens

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

BOSTON - Claude Julien a beau dire que le match de mercredi soir en est un comme les autres, on n'a pas le choix d'admettre que ce n'est pas tout à fait vrai.

D'abord, il y a eu le point de presse avec une bonne trentaine de représentants des médias, puis en soirée, il y aura la vidéo pour rendre hommage à celui qui a été derrière le banc des Bruins pendant 10 ans et qui a mené l'équipe vers la coupe Stanley en 2011.

D'ailleurs, le pilote des Canadiens ne sait pas comment il va réagir lors de cet hommage.

«On verra quand ça arrivera, mais pour l'instant, j'essaie de penser le moins possible à ces choses-là», a admis l'entraîneur-chef qui préfère généralement que l'attention ne soit pas braquée sur lui.

Video: Point de presse de Claude Julien à Boston

Boston est et restera à jamais une ville spéciale pour Julien, d'autant plus que c'est principalement dans cette région que ses enfants ont grandi. D'ailleurs, la petite famille habite toujours à cet endroit.

«Tout le monde aime avoir une stabilité familiale et on a eu ça ici. Comme jeune famille, c'est ici que nos racines ont poussé. Il y a beaucoup à aimer de cette ville. C'en est une belle de sports, les fans sont bons. Il n'y a rien qu'on puisse ne pas aimer de Boston, a mentionné Julien.

«Mais cette fois, c'est de faire en sorte que les gens ne m'aiment pas beaucoup à la fin du match!» a-t-il ajouté en riant.

Bien sûr, le fait d'arriver avec le titre de visiteur est un peu étrange pour lui. De revoir les employés de l'aréna, les agents de sécurité et de croiser ses anciens joueurs l'est également. 

«Tu ne diriges pas une équipe pendant 10 ans sans en venir à connaître les gens qui travaillent dans l'édifice et j'ai toujours eu une bonne relation avec eux. Ce sera bien de les revoir, mais je ne dois pas oublier la raison pour laquelle je suis ici et je dois être préparé autant que ce que je demande de mes joueurs», a-t-il noté. 

Julien a gardé contact avec plusieurs de ses joueurs. Il leur envoie des textos lorsque l'un deux devient papa ou encore qu'il se marie. Et il avait reçu bon nombre de messages lors de son congédiement des Bruins l'an passé, mais aussi lors de sa nomination derrière le banc des Canadiens quelques jours plus tard.

«J'ai créé des liens avec les joueurs parce que tu ne gagnes pas une coupe pour disparaitre de la vie des gens. Ça restera pour toujours. J'en ai eu la preuve avec ce qui m'est arrivé dans la dernière année. Les joueurs m'ont aussi texté après le dernier match contre eux, ils veulent me saluer. Mais ça, ce sont des choses à l'extérieur de la glace. Sur la glace, on aura deux équipes qui veulent avoir les deux points», a conclu l'entraîneur-chef qui a dirigé plus de 1000 rencontres dans la LNH.

En voir plus