Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un match à la fois

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL - Un seul mot pourrait décrire Montréal à ce temps-ci de l’année: excitation.

La ville complète s’enflamme toujours plus lorsque la période des séries éliminatoires arrive, mais cette fois-ci, l’ambiance est carrément survoltée, et avec raison. Les Canadiens mènent la série 3 à 0 et pourraient mettre un terme à la première ronde mardi soir en gagnant un quatrième match d’affilée. Il s’agirait d’un premier balayage d’une série pour le Tricolore depuis le printemps 1993, la dernière saison où l’équipe a remporté la coupe Stanley.

La clé du succès dans cette série, selon l’entraîneur-chef du Tricolore, reposera sur le calme des joueurs lors de la rencontre de mardi soir. Malgré une excitation palpable des partisans, la philosophie qui règne dans le vestiaire et sur la glace doit rester intacte, selon Michel Therrien.

Rene Bourque après avoir marqué le premier but de la rencontre dimanche soir.

« Vous savez quoi? On joue un match à la fois », a expliqué Therrien à propos de la rencontre de mardi soir. « On ne pense jamais au résultat final, ce n’est pas notre philosophie, et ce sera la même chose mardi soir. J’aime qu’ils [les joueurs] gardent leur calme à propos de cela, c’est un esprit d’entreprise. Toute notre concentration est tournée vers mardi soir. C’est notre philosophie et ça ne changera pas mardi. »

De leur côté, les joueurs savent qu’ils devront faire face à une équipe pour laquelle tout est permis, mardi soir, en le Lightning de Tampa Bay.

« Ce sera important pour nous d’arriver en force », a soutenu Brendan Gallagher, qui participe à ses deuxièmes séries éliminatoires, récoltant déjà deux buts et deux mentions d’aide lors des trois rencontres disputées ce printemps. « Ils vont nous faire goûter à tout ce qu’ils ont. Ils ne veulent pas que leur saison se termine maintenant. J’ai été à leur place et ce n’est pas facile. Tu dois t’assurer de bien commencer le match pour leur rendre la tâche la plus difficile possible. »

Tout le monde, autant à l’intérieur du vestiaire qu’à l’extérieur, s’entend pour dire que les Canadiens ne sont pas la même équipe cette année en séries éliminatoires que l’année dernière. Malgré tout, le Tricolore doit obtenir la quatrième victoire tant désirée pour passer à la deuxième ronde des séries, chose qui pourrait s’avérer plus difficile que prévue selon certains.

« Tout ce qui s’est passé jusqu’à maintenant ne veut plus rien dire; c’est dans le passé », a complété le défenseur vétéran Josh Gorges, affirmant aussi que la quatrième victoire est la plus difficile à obtenir en séries. « Tout ce qui compte, c’est la rencontre de mardi. On joue contre une équipe qui n’a rien à perdre. Ils vont tout donner ce qu’ils ont à donner. Nous devons être prêts à jouer un match solide et simple. Nous devrons travailler extrêmement fort – probablement plus fort que les trois premières rencontres – et nous devons être prêts pour une grosse bataille mardi soir. »

Bien que Gallagher et Gorges aient tous les deux connu l’ambiance des séries à Montréal, l’atmosphère à l’intérieur du Centre Bell à cette période de l’année était une nouveauté pour quelques joueurs, dont Thomas Vanek, qui admet que la foule a en quelques sortes été le septième joueur sur la glace dimanche soir.

« Je n’essayais pas trop d’y penser, mais c’est quelque chose dont je me rappellerai toute ma vie », admet l’attaquant autrichien à propos de l’ambiance qui régnait au Centre Bell avant le match. « L’énergie qu’il y avait dans l’édifice, même avant le début de la rencontre, nous pouvions l’entendre depuis le vestiaire. C’était génial. Ils nous ont propulsé et même aidé par moments, particulièrement durant la deuxième période lorsque nous jouions moins bien. Ils nous ont gardé dans le match. »

Malgré tout, Vanek a affirmé que l’équipe devra fournir beaucoup plus d’efforts que dimanche soir pour espérer obtenir une quatrième victoire d’affilée mardi soir.

« Nous savons que nous nous sommes échappés avec la victoire dimanche » a-t-il poursuivi. « Personne n’est très hautain ici. Nous devrons être bien meilleurs mardi pour les éliminer. Même si nous avons gagné, je pense que c’était un bon réveil et que nous devons être meilleurs. »

Tout se jouera mardi soir au Centre Bell, dès 19h.

Élise Robillard écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire - 21 avril
Bienvenue chez vous
Le jeu des chiffres - Match #3 - 20 avril 2014
Dix joueurs rappelés des Bulldogs de Hamilton

En voir plus