Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Un match à la fois

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Être capable de triompher de l’adversité semble être la marque de commerce des Canadiens depuis quelques temps.


Plus la situation est ardue, plus le résultat bascule en faveur des hommes en bleu-blanc-rouge. Il suffit de penser aux séries 2009-2010, où le Tricolore avait réussi à cinq reprises à se sortir matchs éliminatoires. Il suffit également de penser à toutes les blessures qui ont miné l’équipe au cours de la présente saison.

Commentaires de Michael Cammalleri
Maintenant, la troupe de Jacques cherchera à se tirer une fois de plus de l’impasse.

«La meilleure chose à faire en pensant à un match d’élimination, surtout quand une seule des deux équipes fait face à l’élimination est d’y aller avec ce sentiment libérateur qui te fait jouer le meilleur hockey possible et laisser les morceaux se mettre en place », a laissé savoir Michael Cammalleri, qui a cumulé le gros de son expérience en séries dans l’uniforme des Canadiens,

«Dans une dynamique d’équipe, les plus jeunes regardent ce que les plus vieux font, comment ils se préparent et peuvent peut-être trouver un certain réconfort en regardant et en faisant la même chose », a confié le vétéran de huit saisons dans la LNH. «En même temps, les plus vieux peuvent aussi s’inspirer des plus jeunes et de l’effort qu’ils sont capables de déployer. C’est vraiment une relation où chacun se nourrit des expériences de l’autre.»

Pour les plus jeunes, la présence de vétérans tels que Gill, Spacek, Gionta, Gomez et autres a un impact certain, comme en témoigne Ryan White.

«Le leadership dans ce vestiaire a toujours été imposant et tout le monde a le sentiment que nous pouvons accomplir cet objectif », a lâché White, qui mène chez le Tricolore pour le nombre de mises en échec, avec 21 jusqu’ici dans la série.

«Les matchs ont été très serrés et les deux dernières auraient pu facilement tourner en notre faveur. Autant que le momentum puisse se transposer, aujourd’hui est un nouveau jour et nous voulons cette victoire, à Montréal, devant nos partisans», a renchéri White.

Pour l’entraîneur en chef Jacques Martin, ce qui se présente à lui n’est pas bien bien différent que ce à quoi il a dû faire face l’an dernier et il est très heureux de pouvoir compter sur le même noyau.

«C’est d’une grande aide d’avoir des joueurs qui sont déjà passés par là. Il faudra que nous connaissions notre meilleur départ et notre meilleur match de la série jusqu’ici.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Jour de match: Martin | Cammalleri | Spacek | Eller | Gill
Cinq choses à savoir: Match #6
Face à face : Canadiens-Bruins
En voir plus