Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Un grand bâtsseur des Canadiens, Claude Ruel, s'éteint à l'âge de 76 ans

par Staff Writer / Montréal Canadiens

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL – C’est avec grande tristesse que la direction du Club de hockey Canadien a appris plus tôt aujourd’hui le décès de Claude Ruel, à l’âge de 76 ans.

« Nous avons perdu un homme de hockey de grande valeur qui a grandement contribué aux succès de l’organisation pendant plus d’un demi-siècle. Claude Ruel n’avait pas son pareil pour évaluer le talent et pour aider les jeunes joueurs qui voyaient en lui un père spirituel qui était toujours présent pour leur prodiguer conseil. Tous ceux qui ont côtoyé Claude Ruel sont aujourd’hui remplis de tristesse, » a souligné le président et chef de la direction du Club de hockey Canadien, Geoff Molson.

Originaire de Sherbrooke, où il a vu le jour le 12 septembre 1938, Claude Ruel était aussi doué sur un terrain de baseball qu’il ne l’était sur une patinoire. Invité au camp d’entraînement des Indians de Cleveland, il a toutefois préféré le hockey. Mais sa carrière a connu une fin tragique avant même de véritablement prendre son envol quand, le 23 octobre 1957, dans un match face à Belleville, il était atteint d’un coup de bâton qui lui fit perdre l’usage d’un œil. À l’époque il s’alignait avec les Canadiens de Hull-Ottawa. Un défenseur habile, alors qu’il évoluait sous la férule d’Elmer Lach puis de Sam Pollock, Claude Ruel avait enfilé quatre buts et amassé autant d’aides quelques mois plus tôt, aidant les siens à remporter la coupe Memorial.

La fin de la carrière active de Claude Ruel allait signifier le début d’une longue et prolifique carrière comme homme de hockey au sein de l’organisation des Canadiens. Un peu plus d’un an après la blessure qui l’a contraint à accrocher ses patins, il se retrouvait derrière le banc des Canadiens de Hull-Ottawa (OHA Jr. A) qu’il mena à la finale de la coupe Memorial de l’est contre Peterborough. Après une saison comme entraîneur des Canadiens de Brockville (MMJHL), il prenait la barre des Canadiens Jr. de Montréal les menant au premier rang en saison régulière (34-11-5). Il passera deux saisons comme pilote de cette formation compilant une fiche de 61-25-14 en saison régulière. Il reviendra à nouveau derrière le banc des Canadiens Juniors, succédant à Léo Bossy en janvier 1967.

Comme le confirment nombre d’Anciens Canadiens qui ont profité des enseignements de Claude Ruel, ce dernier n’avait pas son pareil pour repérer le talent et développer les jeunes joueurs et c’est en cette capacité qu’il fut tour à tour dépisteur, puis directeur du développement des joueurs. En 1968, à seulement 29 ans, le directeur général Sam Pollock lui confie le poste d’entraîneur-chef des Canadiens et, dès sa première saison, il mène ses troupes au premier rang (46-19-11) et à la conquête de la coupe Stanley. Ruel reviendra à la barre des Canadiens en 1979-1980 et y demeurera jusqu’au terme de la saison 1980-1981 ayant compilé une fiche de 172-82-51 et un pourcentage de victoire de ,648. En séries, il conserve un dossier de 18 gains et 9 revers. Au total, il a gravé son nom sur la coupe Stanley à cinq reprises, dont quatre comme adjoint à Scotty Bowman.

VOIR AUSSI
Décès de Claude Ruel

En voir plus