Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un généreux donateur

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL --Les années se suivent et ne se ressemblent pas; heureusement pour Tomas Plekanec et ses coéquipiers et malheureusement pour le reste de la LNH.


Ayant connu une saison en deçà des attentes en 2008-2009 avec une maigre récolte de 39 points, le centre de 27 ans des Canadiens savait qu’il devait rebondir cette saison. Il est maintenant plus que jamais en voie de démontrer que sa récolte de 69 points aux côtés d’Alex Kovalev et d’Andrei Kostitsyn en 2007-2008 n’était pas que le pur fruit du hasard. Loin de là!

Profitant de la saison morte pour prendre du recul, Plekanec a apporté quelques modifications à son approche, et les adversaires des Canadiens en payent le prix.

Depuis le début de la campagne 2009-2010, le numéro 14 du Tricolore est en mission, s’établissant comme l’un des meilleurs passeurs du circuit, occupant le cinquième rang à ce chapitre jusqu’ici, devançant même Evgeni Malkin et Sidney Crosby, les deux meilleurs fabricants de jeux dans la LNH lors de la dernière campagne.

Plekanec a déjà atteint le plateau des 25 mentions d’aide après seulement 31 matchs, grâce à ses trois passes récoltées mardi dans la victoire de 4 à 1 contre les Sénateurs à Ottawa, lui qui n’avait récolté que 19 mentions d’aide en 80 matchs l’an dernier. Il a jusqu’à présent récolté deux mentions d’aide dans un même match à huit reprises, conduisant à chaque occasion le Tricolore vers la victoire.

Tandis qu’aucun joueur des Canadiens n’a franchi la barre des 60 passes depuis les beaux jours du centre format géant Bobby Smith en 1986-1987, peu d’attaquants de la formation montréalaise n’ont amassé les mentions d’aide au même rythme effréné que Pleky les accumule ces jours-ci. Un seul l’a fait en plus d’une décennie. En 1996-1997, Saku Koivu, qui avait trôné au sommet des pointeurs du circuit une bonne partie du calendrier régulier avant de tomber au combat, avait amassé sa 25e passe dès son 28e match.

À l’approche des Fêtes, Plekanec sait mieux que quiconque qu’il est mieux de donner que de recevoir… surtout lorsque Michael Cammalleri est dans l'enclave.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À lire également:
Yannick Weber rappelé des Bulldogs
Rapport des Bulldogs – 9 déc. 2009 
Ryan White cédé aux Bulldogs de Hamilton  
Le dernier mot: Viggo Mortensen 
En voir plus