Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un gain, une perte

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Alors que les Canadiens viennent tout juste de retrouver Brendan Gallagher, voilà qu’ils seront privés des services d’un autre vaillant guerrier : Dale Weise.

L’attaquant manitobain, qui avait quitté le match lors de la deuxième période à la Classique Hivernale, sera absent pour une durée de deux à trois semaines, a confirmé l’équipe dimanche matin lors de leur première séance d’entraînement au Complexe sportif Bell en 2016.

« Je crois que tout le monde réalise à quel point Weise a été important pour nous depuis son arrivée », a affirmé Gallagher dimanche après-midi. En 136 rencontres avec le Tricolore, celui qu’on surnomme le Gretzky néerlandais a inscrit 24 buts et 53 points, ajoutant au compteur 10 points – dont cinq buts – en séries éliminatoires. « À tous les soirs il nous donne de l’énergie, joue un rôle important et est un de ceux qui arrivent à nous redonner une étincelle lorsque les choses ne fonctionnent pas. »

Si quelqu’un peut comprendre la situation de Weise, c’est bien Gallagher, qui a lui-même effectué un retour au jeu lors de la Classique Hivernale. Il avait été tenu à l’écart de l’alignement depuis le 22 novembre dernier, alors qu’il s’était fracturé deux doigts en bloquant un tir.

« Je viens de passer à travers la même chose, donc je sais que les entraîneurs vont tout faire pour qu’il [Weise] revienne aussitôt que possible lorsqu’il sera remis à 100% mais, pour l’instant, c’est une belle chance pour les autres joueurs d’élever leur jeu d’un cran et de prendre plus de responsabilités. Je suis confiant que nous avons les gars pour faire le travail. »

Avant la blessure du petit attaquant, les Canadiens avaient une fiche de 17-4-2. Après, les Canadiens ont connu une mauvaise séquence de 5-11-1. Inutile de mentionner que Gallagher est soulagé d’enfin pouvoir contribuer aux succès de son équipe, qui a vraisemblablement eu peine à trouver le fond du filet ou à obtenir des victoires alors que ce dernier et Carey Price étaient sur la touche.

« Ça fait tout simplement du bien de faire partie de l’équipe à nouveau », a laissé savoir Gallagher. « D’être sur la glace et de se battre avec les gars, c’est ce qui te manque le plus. Quand tu es blessé, tu es à l’écart de tout le monde pour si longtemps que tu te sens presque comme si tu ne faisais plus vraiment partie de l’équipe, car tu ne peux pas contribuer. De faire partie de l’équipe et de vivre une expérience comme celle-ci [la Classique Hivernale], c’était assez incroyable. »

Tomas Fleischmann, qui joue avec David Desharnais en compagnie de Weise depuis le camp d’entraînement, qualifie de « lourde perte » la blessure de son coéquipier mais, comme Gallagher, semble confiant que les autres jeunes attaquants sauront combler son rôle en son absence. Lors de l’entraînement de dimanche matin, c’est Devante Smith-Pelly et Sven Andrighetto qui alternaient sur le trio de Desharnais.

« C’est un gros gars. Il crée de l’espace dans les coins et devant le filet pour moi et Davey. Ça nous manquera », a indiqué l’attaquant tchèque après l’entraînement à propos du deuxième meilleur marqueur des Canadiens depuis le début de la saison. « C’est difficile, vous savez. Tu retrouves un gars, puis un autre s’en va. C’est ça, le hockey, mais la saison est longue. Nous avons de très bons joueurs qui attendent d’être insérés dans la formation, donc je crois que ça va aller. C’est encore du côté droit, mais Ghetto jouait plutôt bien à la droite. Smithy attendait aussi de retrouver sa place dans l’alignement. »

Malgré tout, l’écrasante victoire du Tricolore lors de la Classique Hivernale, un gain de 5 à 1 face aux Bruins de Boston, a certainement permis de redonner le sourire aux joueurs dans le vestiaire et de commencer l’année 2016 du bon pied.

« On sait que c’était un long mois pour nous. Nous n’avons pas joué notre jeu », a affirmé Paul Byron, auteur de deux buts lors de la Classique Hivernale, à propos du mois du difficile mois de décembre des Canadiens, qui ont dû composer avec une infirmerie bien remplie. « On a perdu beaucoup de matchs, mais nous savions que nous avions un bon groupe, que nous formions une bonne équipe de hockey. Nous pouvons gagner contre n’importe qui. Pour notre groupe ici, c’est un très bon match pour commencer la nouvelle année. On doit bâtir sur cette rencontre et mieux jouer. »

Même son de cloche chez Gallagher qui, bien qu’il ait célébré son retour en grand en obtenant la première étoile du match à la Classique Hivernale, inscrivant un but et obtenant une mention d’aide, croit que l’important est désormais de se concentrer sur ce qui est encore à venir.

« En tant que professionnels, nous vivons des hauts et des bas. Nous devons maintenant porter notre attention au prochain match, mais toute cette expérience nous suivra tant que nous jouerons encore. C’était super de prendre part à une expérience comme celle-ci, encore plus d’obtenir une victoire. Maintenant, il sera important de passer à autre chose. »

Élise Robillard écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire - 3 janvier
Amorcer l’année en lion
Le jeu des chiffres - 1er janvier 2016

Souvenirs d’une autre époque

En voir plus