Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un défi n’attend pas l’autre

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Quelques jours après avoir aidé le Canada à reconquerir l'or, Zachary Fucale est prêt à amorcer sa quête vers un autre honneur prestigieux.

La pression était énorme sur les épaules des jeunes joueurs d’Équipe Canada lors du dernier Championnat du monde junior. En plus d’être disputé devant leurs partisans à Montréal et Toronto, ils devaient composer avec les attentes d’une nation qui n’avait pas vu ses représentants monter sur la plus haute marche du podium à ce tournoi depuis 2009.

Membre de l’équipe canadienne qui avait conclu l’édition 2014 du CMJ au quatrième rang, Zachary Fucale voulait à tout prix faire oublier le décevant résultat de son équipe l’année dernière. Et il peut dire mission accomplie puisque sa présence rassurante devant le filet de l’Unifolié a joué un grand rôle dans la conquête de la première médaille d’or du Canada en cinq ans.

« Je ne pense pas que j’ai encore réalisé l’ampleur de ce que nous avons réussi. Pas simplement le fait que c’est important ici au Canada, mais c’était vraiment incroyable de voir les gens réagir. C’est vraiment difficile à décrire. Très, très difficile », a admis Fucale, qui a terminé le tournoi avec une fiche parfaite de 5-0-0 en cinq départs, une moyenne de buts alloués de 1,20 et un pourcentage d’efficacité de 0,939. « Cette année, nous étions une équipe très unie. Nous avions tous le même but en tête et nous étions tous sur la même longueur d’onde. C’était vraiment incroyable à voir. Très honnêtement, on va se souvenir de ça toutes nos vies parce que tout le monde s’est sacrifié pour les autres et chacun avait confiance aux autres. Je me sens vraiment chanceux d’avoir fait partie de cette équipe. »

Lorsqu’on lui a mis au cou sa médaille d’or la semaine dernière, le gardien de 19 ans savourait ainsi les fruits de tous les efforts qu’il a consacrés au profit du programme national canadien depuis quelques années. Parce qu’en plus du temps qu’il a mis pour être prêt pour ses saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Fucale a passé beaucoup de temps avec le personnel de Hockey Canada et les autres meilleurs joueurs juniors au pays dans différents camps et compétitions.

« C’est un long processus et Hockey Canada a fait un excellent travail pour nous garder ensemble presque à chaque année. Ça commence au Défi des moins de 17 ans, ensuite au Défi des moins de 18 ans au tournoi Ivan-Hlinka, où nous avions remporté l’or en 2012. Au moins la moitié de cette équipe-là était au Championnat du monde junior cette année », explique Fucale. « En plus, il y avait plusieurs joueurs qui revenaient de l’année dernière. Ça fait longtemps qu’on se connait et nous avons été bien dirigés. Nous étions tous sur la même longueur d’onde et ils nous ont donné les outils nécessaires pour devenir une équipe dès le début. »

Son plus récent passage à Montréal lui aura permis de démontrer son savoir-faire devant de nombreux membres de sa famille et amis, mais également devant ses futurs partisans et patrons puisqu’il a été à l’œuvre durant quelques matchs dans le domicile du Tricolore. Bien qu’il ait déjà été utilisé lors d’une rencontre préparatoire de la LNH et également devant un Centre Bell rempli à craquer pour un match intra-équipe il y a quelques mois, ce qu’il a vécu ici lors de ces quelques soirées de décembre a simplement renversé le choix de deuxième ronde des Canadiens en 2013.

Fucale (à droite) a savouré la conquête de la médaille d’or avec son adjoint durant le CMJ, Eric Comrie.

« C’était totalement incroyable. C’était vraiment une belle atmosphère pour nous les joueurs. Les gens dans les estrades nous encourageaient du début jusqu’à la fin. Ça nous a vraiment aidés et ça nous a donné tellement d’énergie », a confié Fucale, qui a réalisé un jeu blanc et n’a alloué qu’un but en deux sorties au Centre Bell lors des Mondiaux juniors. « Dustin Tokarski, Michaël Bournival, Stéphane Waite et Martin Lapointe m’ont tous écrit après la victoire. J’étais vraiment content qu’ils aient pensé à moi. »

Après avoir profité de quelques jours de congé avec sa famille afin de prendre du repos et de recharger ses batteries suite à cette intense expérience, Fucale entamera le dernier droit dans la LHJMQ avec une nouvelle formation, ayant été échangé aux Remparts de Québec le 19 décembre dernier. S’il est heureux de se joindre à une des meilleures formations de la Ligue, cette transaction lui garantira aussi de participer pour la deuxième fois de sa carrière au tournoi de la coupe Memorial.

Bien qu’il préfère se concentrer sur son premier match avec sa nouvelle équipe, qui aura lieu mercredi soir au Colisée Pepsi, il sait que les attentes seront énormes à son endroit. Mais comme il vient de le faire avec Équipe Canada junior, il fera fi des distractions extérieures et se concentrera uniquement sur la tâche qu’il a à accomplir.

« Je me sens très chanceux de faire partie des Remparts. J’ai très hâte que ça commence. J’ai hâte aussi à la coupe Memorial c’est sûr. On l’a à Québec, c’est un fait. On n’a pas besoin d’y penser parce que peu importe ce qui arrivera, on va nous en parler. C’est inévitable », fait remarquer Fucale, qui avait déjà soulevé le précieux trophée en 2013 alors qu’il était avec les Mooseheads de Halifax. « Je suis pas mal convaincu que les Remparts voudront remporter la coupe du Président avant ça. Ça va être un gros défi, mais c’est pour ça qu’on joue au hockey. C’est une belle situation dans laquelle je me trouve maintenant. Québec est une belle ville, les partisans sont très passionnés et j’ai hâte d’amorcer le dernier droit. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

En voir plus