Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Trio de choc

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Souvent séparés, ils finissent toujours par revenir ensemble. Voici l’histoire de Max Pacioretty, David Desharnais et Brendan Gallagher.

Après avoir fait quelques tentatives en début de saison, Michel Therrien a finalement décidé de remettre sur pied une combinaison qui avait fait ses preuves par le passé, soit réunir le duo de Pacioretty et Desharnais avec Gallagher. Et cette décision porte ses fruits

Au cours de la saison 2013-2014, les trois joueurs ont terminé parmi les quatre meilleurs pointeurs chez les attaquants des Canadiens, cumulant un grand total de 153 points, dont 74 buts, 35,4 % de la récolte globale de buts des Canadiens. Cette statistique fait probablement partie des raisons pour lesquelles, lorsque Michel Therrien a décidé de jongler avec ses trios lors de la plus récente rencontre à Washington, il n’a pas hésité un seul instant à souder de nouveau ces trois éléments phares de son offensive.

«On se complète bien. On apporte tous quelque chose de différent. Quand tu regardes Davey, c’est un incroyable fabricant de jeu. C’est un des meilleurs de la LNH pour te trouver sur la glace. Peu importe où tu te trouves, tu dois être prêt à recevoir la rondelle », a souligné Gallagher au sujet de son joueur de centre, avant d’en ajouter également sur le marqueur en puissance qu’est Pacioretty. «Avec Patch, il fait partie de l’élite, surtout avec la façon dont il patine et il lance. Les adversaires doivent vraiment lui porter une attention particulière. Ça crée de la place pour les autres. Ça me rend les choses beaucoup plus faciles, pour que je sois en mesure de faire mon travail.

Visiblement heureux d’être réunis de nouveau, ça n’a pas pris beaucoup de temps pour que les trois hommes se mettent en marche. Tout d’abord Gallagher, un peu timidement, s’inscrivait à la feuille de pointage contre les Flyers et le Lightning. Puis, ça a été l’explosion contre les Bruins de Boston au Centre Bell jeudi soir, le trio cumulant huit points, soit trois buts et cinq passes, étant tous nommés parmi les trois étoiles de la rencontre.

« En tant que trio, nous faisons un excellent travail pour nous appuyer les uns les autres et personne ne garde la rondelle trop longtemps. On fait bien circuler la rondelle et tout le monde est impliqué. C’est ce qui fait que nous connaissons du succès », a ajouté Gallagher qui n’hésite jamais à mettre les deux patins dans la peinture bleue du gardien lorsque nécessaire. «On a été bons contre les Bruins, mais il faut se souvenir que c’est seulement un match. Je sais que c’est 82 matchs qui composent une saison, alors il faut qu’on trouve une façon d’avoir de la constance. »

Pour les trois joueurs, l’importance du dialogue est primordiale, autant sur la glace qu’en dehors de celle-ci. Les partisans se retrouvant près du banc des Canadiens doivent certainement pouvoir les entendre lorsqu’ils ne sont pas sur la patinoire, ce qui n’arrive toutefois pas si souvent. Michel Therrien les a utilisés à profusion depuis le début de la saison avec un temps total de 50:20, soit 12 minutes de plus que le trio de Rene Bourque, Lars Eller et Jiri Sekac.

«On parle beaucoup pendant un match. Ça se passe surtout au banc. On parle un peu des différentes situations et des endroits où les gars vont être à tel ou tel moment. Ça paye en cours de saison », assure l’ailier droit de 22 ans qui entame déjà sa troisième campagne dans la LNH. «Si tu te retrouves dans la même situation de nouveau, tu comprends des choses. Au lieu de prendre le temps de penser au jeu à faire, il arrive, tout simplement. »

«On sait de quelle façon il faut jouer pour connaître du succès. On connaît le style de chacun. Ça n’a pas été trop long avant qu’on retrouve nos bonnes vieilles habitudes. En espérant qu’on continue à être meilleurs», a renchéri Gallagher.

Huit points par match… Difficile d’être meilleur, mais essayer n’est pas interdit.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Pédaler pour la cause
La nouvelle maison

En voir plus