Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

« C'est rare de trouver un joueur avec une telle mentalité de gagnant »

Les Wild Kings de Dubnica sont fiers d'avoir un héros local comme Tomas Tatar avec eux pour une autre course au titre

par Matt Cudzinowski. Traduit par Thibault Deneufbourg @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Tomas Tatar profite de vacances bien méritées en ce moment, mais il portera de nouveau les couleurs de l'équipe de sa ville natale, les Wild Kings de Dubnica, à son retour.

C'est la semaine dernière que Tatar a fait ses débuts cette saison pour le club de roller-hockey, avec lequel il a fièrement remporté trois titres de champion de Slovaquie.

Selon le vice-président et directeur général des Wild Kings, Roman Trencan, l'attaquant de 28 ans est toujours le bienvenu au sein de l'équipe pendant la saison morte de la LNH.

 « Ses habiletés techniques en patins à roulettes sont aussi bonnes qu'elles le sont sur la glace. Sa rapidité, ses mains et sa vision le rendent irremplaçable », a déclaré Trencan, qui connaît bien Tatar et ses frères aînés, Marek et Tibor, depuis des années, en tant que résident de Dubnica nad Váhom lui-même. « De nos jours, c'est rare de trouver un joueur avec une telle mentalité de gagnant. J'apprécie qu'un joueur de hockey de son calibre soit toujours prêt à nous aider. »

La première saison de Tatar avec les Wild Kings remonte à 2010, mais il s'est lancé dans le sport quelques années auparavant.

« C'est quelque chose que je fais depuis 11 ans. C'est quelque chose que je fais en été. Notre équipe est l'une des plus prestigieuses en Slovaquie. J'aime vraiment jouer avec eux. C'est un sport sans contact qui exige beaucoup d'habileté. Il y a beaucoup de joueurs de différentes ligues de hockey en Slovaquie qui y jouent et il y a beaucoup d'athlètes professionnels, » explique Tatar. « En fait, on est plusieurs amis de longue date de plusieurs villes à avoir mis la ligue sur pied. On a eu des joueurs comme Marian Hossa dans la ligue, Pavol Demitra et Lubomir Visnovsky. C'est un grand événement en Slovaquie et je suis très heureux de pouvoir en faire partie. »

Selon Tatar, c'est Demitra qui l'a réellement initié au sport il y a plus de dix ans, en l'invitant à faire un essai. Et depuis, c'est devenu l'une de ses activités préférées pendant l'été.

« Quand j'étais plus jeune, les vétérans se sont occupés de moi. Je jouais beaucoup au tennis et au hockey de rue, mais c'est ce qui ressemble le plus à un vrai match de hockey. Tu joues à 4 contre 4. C'est un bon exercice. C'est bon pour augmenter le rythme cardiaque. C'est bon pour travailler les habiletés et le maniement du bâton », mentionne Tatar. « Tu joues avec une rondelle, donc c'est assez proche du hockey. Même si la rondelle est en plastique et saute beaucoup, c'est faisable. C'est un très bon complément pour l'entraînement d'été. »

Pour le vétéran de huit ans de la LNH, le roller-hockey était avant tout « quelque chose d'amusant à faire pour rester en forme », mais a fini par devenir beaucoup plus important pour lui. Ça aide de gagner, bien sûr.

« Au fur et à mesure que la ligue devenait de plus en plus grande, elle devenait vraiment compétitive », remarque Tatar. « Les gars sont bons. Je vais jouer dès que je peux, mais je serai de retour pour les séries. »

Les Wild Kings sont habitués à la victoire. Ils ont remporté six championnats, dont le plus récent remonte à 2017.

Et il n'y a rien que Trencan n'aimerait plus que de remporter un autre trophée de championnat avec l'aide de Tatar.

« J'espère que 2019 sera une bonne saison », a conclu Trencan, qui est aussi le capitaine de l'équipe locale. « Je me souviendrai toujours de ces finales avec Tomas, mais presque toutes les expériences que j'ai vécues avec lui sont inoubliables. »

En voir plus