Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Thompson: «Je n'aurais jamais pu envisager ça»

Nate Thompson aura toujours un lien privilégié avec le Madison Square Garden

par Matt Cudzinowski. Traduit par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - C'est quelque chose de très spécial d'inscrire ton premier but en carrière dans la LNH au Madison Square Garden.

Ce fut le cas pour le vétéran Nate Thompson le 4 novembre 2008 alors qu'il portait l'uniforme des Islanders de New York.

Et il s'agissait d'un but assez unique. Avancez le clip jusqu'à 1min44s pour voir le but. Vous comprendrez ce qu'on veut dire.

Watch: Youtube Video

« Je n'aurais jamais pu envisager ça. J'ai simplement tenté de faire une bonne passe et j'ai vu la rondelle dans les airs. Je me suis dirigé au filet et je suis parvenu à frapper la rondelle au vol », a expliqué Thompson, qui avait procuré une avance de 1-0 à son équipe grâce à ce but en infériorité numérique. « On peut voir ma célébration après avoir inscrit mon premier but. J'étais un peu sous le choc et excité à la fois. Même si ce n'était pas mon premier but en carrière, je n'allais jamais l'oublier. C'est toujours agréable de retourner jouer dans cet amphithéâtre. »

Le premier but en carrière de Thompson dans la LNH est d'ailleurs survenu contre l'un des gardiens élites de la Ligue.

Le gardien étoile à cinq reprises et récipiendaire du trophée Vezina, Henrik Lundqvist, n'était pas facile à déjouer à l'époque, et il ne l'est toujours pas.

« Il est un futur membre du Temple de la renommée », a dit Thompson. « C'est toujours agréable de se remémorer ce souvenir. »

Et il était également très fier d'avoir fait scintiller la lumière rouge alors que les Islanders devaient se débrouiller avec un homme en moins.

« Étant un joueur qui est utilisé en infériorité numérique, c'était le scénario parfait pour inscrire mon premier but », a mentionné Thompson, le troisième attaquant des Canadiens le plus utilisé en désavantage numérique cette saison. « C'est quelque chose que j'ai fait toute ma carrière. »

Thompson était aussi soulagé de trouver le fond du filet lors de son 16e match en carrière dans la LNH.

Sachant très bien le temps qu'a dû attendre le défenseur Victor Mete avant d'inscrire son premier but, il ne souhaite ça à personne.

« Tu ne veux pas attendre trop longtemps avant de récolter ton premier but. On a vu cette situation avec Meat, ça peut parfois prendre beaucoup de temps », a dit Thompson en riant. « Tu ne veux pas que ça se produise alors c'était bien de ne pas trop tarder. »

Une autre chose vient à l'esprit du joueur originaire d'Anchorage, en Alaska, lorsqu'il repense à ce moment mémorable à Manhattan.

« Je me souviens que c'était le soir où Barack Obama avait été élu pour la première fois», a affirmé Thompson. « C'est un fait plutôt cool. »

Des éloges de la part de Pock

La première mention d'aide sur le but de Thompson est allée à l'attaquant Frans Nielsen, mais la deuxième aide est venue de la part du défenseur Thomas Pock.

Pock, qui a pris sa retraite du hockey professionnel, n'a que de bons souvenirs au sujet de son temps à Long Island aux côtés de Thompson.

L'Autrichien âgé de 37 ans a confirmé tout ce qu'on a appris à propos de «Oncle Nate» depuis qu'il s'est joint aux Canadiens en février dernier.

« C'était un gars formidable et un bon coéquipier. Son éthique de travail et la façon dont il a toujours placé les intérêts de l'équipe avant les siennes sont probablement ses plus grandes qualités », a dit Pock. « C'est la manière dont il joue depuis le début de sa carrière. J'ai suivi sa carrière et il a toujours été le même type de joueur, peu importe l'équipe. Il est toujours demeuré fidèle à lui-même et cela lui a apporté beaucoup de succès. C'est bien pour lui de pouvoir continuer de jouer à ce niveau et de faire aussi bien. »

En voir plus