Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Thompson: « Un futur prometteur » pour les espoirs des Canadiens

Nate Thompson est fier d'avoir occupé un rôle de mentor avec les jeunes de l'équipe durant son séjour à Montréal

par Matt Cudzinowski. Traduit par François Lafleur @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Nate Thompson a vraiment apprécié son rôle de mentor avec les jeunes des Canadiens lors de son passage à Montréal.

Le centre de 35 ans l'a clairement affirmé peu de temps après avoir été acquis par les Flyers de Philadelphie lors de la date limite des transactions lundi.

En plus de remporter d'importantes mises en jeu et d'inscrire des points de temps à autre, sa priorité a toujours été d'être une personne avec qui les jeunes pouvaient apprendre et parler.

Pour Thompson, c'était la meilleure manière de redonner après avoir lui-même bénéficié de précieux conseils plus tôt dans sa carrière.

« Lorsque j'étais un jeune joueur, j'ai pu jouer avec Bill Guerin, Doug Weight et Martin St-Louis, et ils ont tous agis de la même manière. La façon dont ils m'ont traité plus jeune m'a marqué. C'est important », dit Thompson qui cumule 760 parties en saison régulière dans la LNH au moment de se diriger vers la ville de l'amour fraternel, auxquelles s'ajoutent 62 matchs disputés en séries éliminatoires. « Ces gars-là représentent le futur de notre sport et nous voulons qu'il soit encore meilleur que maintenant. Pourquoi ne pas les aider et leur rappeler qu'ils font partie d'une équipe ? Personne ne se préoccupe de s'ils me volent mon poste. Tu veux leur faire comprendre qu'ils font partie d'un tout et qu'ils vont t'aider à remporter des matchs. C'est ce qui est le plus important. En même temps, tous les jeunes présents ici sont de bons jeunes et ils ont tous un futur très prometteur. »

Video: Nate Thompson sur le fait de jouer à Montréal

L'un de ces espoirs se nomme Jake Evans.

Thompson n'a pu que louanger le jeune de 23 ans qui a été rappelé du Rocket de Laval lundi après-midi.

Evans occupe le premier rang des pointeurs cette saison chez le Rocket avec 38 points (14 buts et 24 passes).

« Il m'a fait une bonne première impression lors du camp d'entraînement. J'ai dit aux gars dans l'équipe que je pensais qu'il allait devenir un excellent joueur de hockey. Tu pouvais le voir dès le camp. À mon avis, il devrait être ici. Ce fut très plaisant de jouer avec lui. Je crois qu'il va devenir tout un joueur », explique Thompson. « Il ne se limitera pas à occuper un poste de centre de quatrième trio. Il pourrait être plus haut dans la hiérarchie selon ce que j'ai vu de lui. »

Evans a récemment joué six matchs avec les Canadiens, effectuant ses débuts dans la LNH et marquant aussi son premier but en carrière.

Tweet from @CanadiensMTL: Un premier but dans la LNH pour Jake Evans!Jake Evans scores his first NHL goal!#GoHabsGo pic.twitter.com/3PvfgtHC7U

On ne peut pas nier le fait que Thompson soit déjà un grand partisan du choix de septième ronde (207e au total) en 2014.

« Il me rappelle un peu moi-même étant donné les circonstances. Tout comme lui, j'ai été sélectionné tardivement au repêchage », mentionne Thompson, un choix de sixième ronde des Bruins de Boston en 2003. « Je n'avais pas les mêmes attentes qu'ont eus d'autres joueurs, mais je pense qu'il est arrivé dans la Ligue plus rapidement que dans mon cas. Il patine bien, il crée des jeux, il est intelligent, il est très mature, beaucoup plus que moi à son âge. »

En ce qui concerne Ryan Poehling et Jesperi Kotkaniemi, Thompson croit que de bonnes choses se produiront pour les deux aussi.

Il a la conviction que le temps passé sous les ordres de Joël Bouchard à Laval rapportera des dividendes dans un avenir rapproché.

« L'avenir leur appartient. Je crois qu'il faut être patient avec des gars comme eux. Ils sont tous deux des centres naturels et c'est difficile de camper cette position dans cette ligue. Ça peut prendre du temps », explique Thompson. « À mon arrivée, j'ai dû jouer à l'aile. La meilleure chose qu'il me soit arrivé a été de jouer dans les mineures quelques années. Ça peut prendre plus de temps pour certains de grimper de niveaux, mais je crois vraiment que c'est simplement une question de patience puisque les deux ont besoin d'un peu plus de temps à Laval. Lorsqu'ils seront de retour avec les Canadiens, ils tireront profit de cette opportunité et seront très bons. Vous pouvez déjà le constater. »

Pendant ce temps, l'impact de Thompson sur Nick Suzuki est bien documenté et les résultats le démontrent.

Il est en train de connaître une saison recrue formidable dans la LNH et le meilleur reste à venir.

Tweet from @CanadiensMTL: Un 4������0������e point pour Nick Suzuki.A 4������0������th point for Nick Suzuki.#GoHabsGo pic.twitter.com/jKBmDwMwCX

Il n'y a aucun doute que « Oncle Nate » a mérité son surnom.

En voir plus