Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Sur papier

par Staff Writer / Montréal Canadiens

CHICAGO – Sur papier, les Canadiens n’avaient pas grand chance de quitter le United Center avec une victoire en poche. Mais il ne faut pas se fier au papier…



La troupe de Michel Therrien, composée en grande majorité de recrues, dont notamment neuf joueurs comptant 30 matchs ou moins d’expérience dans la LNH, a tenu tête admirablement à une formation qui comptait une pléthore de vétérans aguerris tels que Duncan Keith, Brent Seabrook, Patrick Sharp, Jonathan Toews et Patrick Kane pour ne nommer que ceux-là.

Mais les Nathan Beaulieu, Darren Dietz, Christian Thomas et compagnie n’ont eu aucun complexe d’infériorité, comme ça avait un peu été le cas à Québec contre l’Avalanche, vendredi dernier. La marque finale de 3 à 1 au United Center est là pour le prouver.

«C’est amusant de jouer des matchs comme ça. Ils avaient une équipe assez complète. C’est amusant de voir comment tu te mesures à une équipe comme ça », a lancé d’entrée de jeu le défenseur Nathan Beaulieu qui a préparé le but de Rene Bourque avant d’en inscrire un lui-même sur une superbe passe de Drayson Bowman. «On a démontré beaucoup de cœur ce soir encore en remportant cette grosse victoire. En plus, on avait Pricer dans le filet. Disons que ça aide pas mal. »

La défensive plutôt inexpérimentée des Canadiens, présentant une moyenne d’expérience de 59 matchs, a pu compter sur un Carey Price en grande forme qui a multiplié les arrêts, stoppant au final 31 des 32 tirs dirigés vers lui.

«C’est incroyable ce qu’il fait. Il est tellement calme et solide qu’il ralentit le jeu, en plus d’être toujours positif. Pour un défenseur, tu ne peux rien demander de mieux que d’avoir le meilleur gardien au monde derrière toi », a poursuivi Beaulieu qui a terminé sa soirée de travail avec un temps de jeu de 16:58.

Michel Therrien a déjà mentionné que Carey Price serait devant le filet pour au moins un autre match préparatoire. Mais peu importe qu’il soit préparatoire ou pas, le principal intéressé garde la même approche.

«Tout est une question de préparation. Stéphane [Waite] fait un excellent travail lors des matins de matchs. Tout revient à ça. La préparation amène la constance», a lancé Carey Price qui n’a cédé qu’une seule fois, sur une échappée d’Andrew Shaw en fin de troisième période.

«Si tu te prépares de la même façon, peu importe la situation, tu trouves ton rythme », a poursuivi Price qui a jusqu’ici accordé seulement trois buts en deux matchs complets. «Il y a encore quelques détails à régler. C’est un processus qui se poursuit à l’année. Il y a toujours des choses à améliorer.»

Disputant son deuxième match préparatoire du camp d’entraînement en plus d’avoir disputé quelques matchs en saison régulière avec le Tricolore, Gabriel Dumont a pu constater à plusieurs reprises le brio du gardien originaire d’Anahim Lake qui présente une moyenne de buts alloués exceptionnelle de 1,49 en carrière contre les Blackhawks.

 «Il te fait bien paraître, même quand ce n’aurait pas dû être le cas. Quand tu sais qu’il va arrêter la première, puis la deuxième… puis la troisième, puis la quatrième, c’est encourageant », a souligné Dumont qui était sur la glace pour le but gagnant de Beaulieu. «On savait que ça prenait juste un lancer de notre côté et que de l’autre, Carey ferait les arrêts. C’est ça qui est arrivé. C’est un des meilleurs gardiens, sinon le meilleur gardien au monde et il le prouve soir après soir depuis le début du camp. »

Si les jeunes apprennent à connaître Price peu à peu, les vétérans et surtout l’entraîneur-chef, savaient à quoi s’attendre du gardien tout-étoile.

«Carey, je le sens en confiance, il est solide. Il fait toujours face au jeu et est en bonne position. C’est bon signe», a souligné Michel Therrien, soulignant également au passage la performance des recrues à qui il a donné l’occasion de démontrer leur savoir-faire. «On a aimé la façon dont les jeunes ont compétitionné. On avait un alignement qui n’avait pas beaucoup d’expérience comparativement aux Blackhawks. C’est un défi pour les jeunes. »

Et les jeunes ont pu compter sur quelques solides vétérans pour les aider à surmonter le défi. Auteur du premier but des siens, Rene Bourque a agi à titre de mentor pour les jeunes qui ont participé à la rencontre, fort de ses 560 matchs dans la LNH.

«Plusieurs jeunes de l’alignement n’avaient jamais joué ici avant, alors de vivre cette expérience, avec les hymnes nationaux et tout, c’était vraiment impressionnant. Je crois qu’ils ont tous bien joué. Ils se sont donnés et c’est de ça qu’on avait besoin», a souligné le joueur du Tricolore comptant le plus d’expérience dans l’alignement de mercredi. «Le futur est brillant pour beaucoup de ces jeunes. Trevor Timmins a fait un excellent boulot pour repêcher ces gars et évaluer le talent parce qu’il y a pas mal de joueurs qui cognent à la porte.»

Et il y en a, comme Carey Price, qui l’ont franchie depuis un bon moment déjà.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 1er octobre 2014
Les Canadiens de demain à l'oeuvre au Centre Bell

Déchirante décision

Prêt pour la saison

En voir plus