Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Sur les verts pour une bonne cause

par Staff Writer / Montréal Canadiens

LAVAL-- Après Michel Therrien et Brendan Gallagher la semaine dernière, c’était au tour de Max Pacioretty de redonner à la communauté.

Le capitaine avait donné rendez-vous à quelques coéquipiers, ses patrons, d’anciens joueurs et autres célébrités sur les verts du Club de golf Islesmere pour la première édition du Tournoi du capitaine, organisé avec l’appui de la Fondation des Canadiens pour l’enfance et de la Fondation de l’Hôpital Général de Montréal.

« L’entraîneur a eu son tournoi, Brendan Gallagher a tenu son événement. Maintenant, c’est à mon tour. Ça démontre que plusieurs gars dans l’équipe en font beaucoup pour la communauté et les fondations un peu partout », d’indiquer Pacioretty, en référence aux tournois de golf et de softball organisés respectivement par Michel Therrien et son assistant-capitaine au cours des derniers jours. « Tout le monde dans notre équipe comprend l’importance de ces événements. C’est spécial de jouer dans cette ville. Les partisans sont tellement passionnés qu’ils sont prêts à redonner à leur tour pour venir jouer au golf avec nous. Ce sont deux belles causes et je suis très heureux d’être impliqué là-dedans. »

Pacioretty, qui avait organisé un événement semblable, mais à plus petite échelle, il y a quatre ans, était bien heureux de renouer avec la formule.

« J’ai été approché par Richard Beaudry, qui était impliqué dans le premier tournoi. Il disait que le moment était bien choisi, avec ma nomination à titre de capitaine », de poursuivre le numéro 67. « Ça donne encore plus de visibilité à l’événement et me permet de faire plus de choses. J’ai accepté sans hésiter. J’espère pouvoir tenir ce genre d’événement chaque année. »

« Il a toujours été impliqué d’une certaine manière, mais cette année, après avoir été nommé capitaine, il s’est assis avec moi et il m’a parlé de ce qu’il aimerait faire », d’indiquer de son côté Geneviève Paquette, directrice exécutive de la Fondation des Canadiens pour l’enfance. « Il nous a annoncé qu’il voulait faire le tournoi et qu’il partagerait les profits entre les deux fondations. Nous, on l’accompagne là-dedans. »

La part qui sera versée à la Fondation des Canadiens pour l’enfance permettra ainsi aux enfants défavorisés de faire du sport. « Nous n’avons pas encore ciblé de projet particulier, mais à la base, c’est ce que Max souhaite », d’ajouter Mme Paquette.

Quant à l’autre moitié, elle ira au centre de trauma-crânien de l’Hôpital Général de Montréal.

Crédit: Judith Gauthier

« C’est beaucoup d’argent, et pas seulement pour les machines. Nous devons bâtir l’aile au complet. Nous avons recruté un docteur de Boston qui va s’impliquer. C’est un gros processus. C’est spécifiquement pour les traumatismes crâniens, pas seulement pour les athlètes. C’est un sujet très chaud, autant dans le sport que dans la population en général », d’expliquer Pacioretty, qui a lui-même été victime d’une grave blessure en début de carrière et qui a été soigné à l’Hôpital Général. « Nous n’avons pas de réponses pour les traumatismes crâniens. Ça pourrait devenir un endroit où on trouvera justement ces réponses. C’est ce qui est encourageant. »

Impliqué avec cette Fondation depuis plus de quatre ans, Pacioretty compte resté attaché à la cause encore longtemps.

« Nous travaillons un peu dans l’ombre. Ça se passe bien, nous avons du succès. Plusieurs des gens ici aujourd’hui étaient là il y a quatre ans également. C’est bien de les voir toujours impliqués », de conclure Pacioretty, qui s’est associé à la Fondation tout juste après sa blessure. « Ils m’ont approché après ma remise en forme et m’ont dit que ce serait bien d’attacher mon nom à la cause et de m’impliquer. Avec tous les bons soins que j’ai reçus d’eux, je n’ai pas hésité longtemps avant d’accepter ».

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
En vrac: Tournoi de golf du capitaine
De l’autre côté du micro avec… Georges Laraque
Se souvenir du talent
 

En voir plus