Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Sur la bonne voie

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Au début de la saison 2008-2009 des Bulldogs, aucun devin n’aurait pu prédire le destin de l’équipe, qui comportait plusieurs recrues et de nouveaux visages. Sept mois plus tard, malgré une élimination rapide en séries éliminatoires, l’équipe a montré plus de mordant qu’anticipé.


Le club-école des Canadiens a obtenu le deuxième plus haut total de points de son histoire et il y est arrivé en temps réglementaire, à l’exception de seulement quatre matchs. Chaque défaite a été vue comme une excellente occasion de rebondir, l’équipe n’ayant pas subi de revers dans plus de trois matchs d’affilée. Du côté des gains, les Bulldogs ont réussi une séquence de cinq victoires, ce qui représente leur sommet de la saison.

Individuellement, quatre joueurs ont atteint ou surpassé la marque des 20 buts, alors que deux autres se trouvaient sur le point de l’atteindre à la fin de la campagne. Tous les joueurs réguliers (minimum de 25 matchs joués) ont terminé avec un différentiel positif, incluant 11 joueurs qui ont démontré un différentiel dans les deux chiffres.

Voici un survol de la saison de quelques Bulldogs :

David Desharnais : Le petit joueur de centre a connu une première année solide dans l’AHL, amassant 58 points en 77 rencontres. Il occupe ex æquo la deuxième position du classement de l’équipe, en compagnie de son coéquipier, recrue également, Ben Maxwell. Les deux jeunes hommes se retrouvent au troisième rang parmi tous les joueurs recrues de la Ligue. Desharnais a été efficace avec la rondelle comme le prouvent ses 24 buts en 97 tirs, pour un taux d’efficacité de 25%, ce qui le place au sommet chez les Bulldogs.

Ben Maxwell : Diminué par les blessures au cours des saisons précédant son entrée dans le monde professionnel, Maxwell espérait seulement se tenir loin de l’infirmerie cette année. Revirement de situation, il s’est tenu loin du médecin et a impressionné assez la direction du grand club pour se faire appeler en décembre, les Canadiens aux prises avec des blessures.

Kyle Chipchura : Cette saison, l’attaquant a établi son total de buts le plus élevé et s’est retrouvé à seulement quatre points de son sommet personnel, obtenu deux ans auparavant, le tout en 29 matchs de moins que lors de la campagne 2006-2007. Souvent opposé aux meilleurs éléments de l’adversaire, Chipchura a excellé, comme le démontre son différentiel de +28, un sommet pour Hamilton.

Shawn Belle : Acquis au cours de l’été en provenance du Wild du Minnesota, Belle a certainement été un ajout fiable à la ligne bleue, enregistrant un différentiel de +19, un sommet chez les défenseurs de l’équipe. Il a également démontré de bonnes aptitudes en offensive, cumulant 13 points en 60 matchs.

Mathieu Carle : Parmi les défenseurs à caractère offensif, c’est principalement le travail de Yannick Weber qui a retenu l’attention. Il ne faut toutefois pas oublier la performance de Carle, qui a ajouté cinq points de plus que l’an dernier, à sa fiche de sa deuxième saison, et ce, malgré qu’il ait raté cinq matchs. Ses capacités défensives se sont améliorées, obtenant un différentiel de +10.

Cedrick Desjardins : Avant d’amorcer la saison, le gardien de but savait qu’il allait jouer les seconds violons, à la suite de l’acquisition de l’agent libre Marc Denis. Malgré son rôle de réserviste, Desjardins a bien paru lorsque ses services ont été nécessaires comme le prouve sa fiche de 16-12-0, en 30 parties – incluant un impressionnant 8-2 dans ses 10 derniers départs – et enregistrant quatre blanchissages.

À voir également:
Tous les rapports des Bulldogs
En voir plus