Skip to main content
Oficiální stránky Canadiens de Montréal

Succès sur toute la ligne

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – La première aventure de l’école de hockey des Canadiens de Montréal en sol européen fut couronnée de succès.

Pendant six jours au début du mois d’août, 105 chanceux âgés entre 6 et 15 ans se sont rassemblés dans les Alpes suisses pour peaufiner leur jeu et apprendre les subtilités du sport avec des vétérans entraîneurs. Dans le décor enchanteur de Leysin, en Suisse, les participants ont vécu une expérience hockey unique qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

« Tout s’est déroulé comme prévu. Nous avons eu la même réaction des jeunes d’ici que ceux du Québec [au Complexe sportif Bell de Brossard]. Ils étaient heureux de nous voir et très excités d’être là », de souligner le responsable du développement du hockey mineur, Stéphane Verret, qui a travaillé de pair avec le coordonnateur principal, développement des affaires et événements, Angelo Ruffolo, pour organiser et gérer l’aventure européenne. « Nous avons eu des jeunes de partout en Europe. Ils sont venus de la Suisse, de l’Italie, de la France et la République Tchèque. Certains ont même voyagé du Canada et des États-Unis. C’était très agréable de voir tout le monde au même endroit pour apprendre et pour avoir du plaisir. »

En plus de fouler quotidiennement la glace du Leysin Sport Academy sous la supervision des instructeurs expérimentés, les élèves ont également participé à des activités de conditionnement physique hors-glace.

« Nous sommes chanceux d’avoir pu compter sur des instructeurs de qualité là-bas. Les jeunes ont profité tous les jours des enseignements de Gaston Gingras [ancien défenseur des Canadiens], Claude Fugère, qui enseigne à l’Université de Neuchâtel et qui travaille avec le club de hockey de Lausanne, et Doug Boulanger, le directeur du Leysin Sport Academy. Ces gars-là connaissent le hockey. Ce sont de brillants instructeurs. Les jeunes profitaient bien de leur expérience et de leurs connaissances. La qualité de l’enseignement est la clé de ce camp », de mentionner Verret, très heureux de voir des joueurs de tous les niveaux parmi les participants. « Nous étions tous unis du début à la fin. Tout le monde est traité de la même façon à nos camps, peu importe leur niveau d’habiletés sur la glace. Nous voulons simplement voir les jeunes progresser, se faire des amis, et avoir du plaisir. »

Mais les camps comme ceux-là permettent également aux jeunes d’apprendre d’importantes leçons de vie, toujours selon Verret.

« Gaston a partagé son parcours vers la LNH avec les jeunes. Il leur montrait des faits saillants sur écran géant. Il disait aux jeunes "Suivez vos rêves. Vous pouvez accomplir tout ce que vous voulez si vous travaillez fort. Peu importe ce que vous voulez devenir, que ce soit un joueur de hockey, un docteur, un pilote, vous pouvez y arriver. Si vous travaillez fort, vous pouvez y parvenir." C’était le message de Gaston », de raconter Verret, qui avait également prévu une série d’activités d’esprit d’équipe pour les participants au cours de la semaine. « Les jeunes ont vraiment apprécié. Ils prenaient leur déjeuner, diner et souper avec Gaston. Je crois qu’ils ont vraiment compris leur message. C’était plaisant de voir leur enthousiasme. »

Verret était tout aussi encouragé de voir les participants partager leur passion pour le Tricolore avec le monde.

« Nous avons créé un nouveau groupe de partisans en Europe. Les gens ont vraiment vu comment nous opérons. Du vestiaire où tout était préparé avec les chandails, des bas, des casquettes et des t-shirts des Canadiens aux différents événements du calendrier, nous voulions vraiment organiser quelque chose qu’ils n’avaient jamais vu auparavant », de confier Verret, qui pense déjà à l’édition 2016. « Pendant le souper, tout le monde était sur Twitter et Instagram. Ils prenaient et publiaient des photos d’eux-mêmes avec les chandails et les casquettes des Canadiens. Il y a même certains parents qui s’informaient à propos de nos camps à Brossard pour l’année prochaine! »

Ce qui est en soi un bon indicateur du travail remarquable de Verret et de son équipe de l’autre côté de l’Atlantique.

« C’est un énorme accomplissement pour nous. C’est gratifiant de voir l’idée prendre forme. On réalise que le hockey va beaucoup plus loin que le Québec, le Canada et l’Amérique du Nord. C’est mondial, et la passion pour le sport l’est tout autant. Nous en avons eu la preuve », de conclure Verret, qui est impliqué dans les programmes de hockey scolaires depuis leur création en 2007. « Il y a tellement d’amour pour le sport ici. Les gens aiment leur équipe locale comme Lausanne, Berne et Zurich, mais il y a également beaucoup de support pour les Canadiens. Nous sommes heureux de jouer un rôle là-dedans. »

Matt Cudzinowski écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Régis.

LIRE AUSSI
De plus en plus près
De retour en ville

Une étape à la fois
Vers la LNH: Greg Pateryn
 

En voir plus