Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Sous les projecteurs

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Bien que la plupart des gens profitent d’un congé en ce Vendredi saint, les joueurs des Canadiens étaient sur la glace du Complexe sportif Bell dans le cadre d’un entraînement facultatif vendredi midi.

P.K. Subban, qui continue à se remettre d’une blessure au cou, était présent sur la glace et a confirmé qu’il n’effectuerait pas de retour au jeu samedi soir, alors que le Tricolore recevra la visite des Rangers de New York au Centre Bell. L'arrière en a profité pour faire une mise aux points avec les journalistes dans le vestiaire.

« Non, je ne jouerai pas demain. Évidemment que je vais continuer à patiner avec l’équipe à l’entraînement, mais je crois que l’attention doit être sur l’équipe. Ça ne peut pas être à propos de la date de mon retour. Je ne sais même pas moi-même quand je serai de retour », d’affirmer le défenseur étoile de la formation montréalaise, ce dernier ayant raté les sept dernières rencontres du calendrier des Canadiens. « C’est une question de jours. Je continue à m’améliorer mais, à la fin de la journée, les médecins veulent que je poursuive la procédure. Ce n’est pas juste pour le reste des gars de continuellement me demander quand je vais revenir. J’ai confiance en l’équipe médicale. »

Un joueur qui mérite certainement un peu d’attention est certainement le jeune défenseur Joel Hanley, rappelé d’urgence des IceCaps. Ce dernier, en trois rencontres – ses trois premières dans la LNH -, compte déjà quatre points.

L’échantillon est mince, mais au chapitre des points par rencontre, Joel Hanley se classe premier dans la LNH avec 1,33, surpassant les Patrick Kane (1,24), Jamie Benn (1,09), Connor McDavid (1,08) et Sidney Crosby (1,06) de ce monde. Une statistique qui fait bien rire le principal intéressé.

Le défenseur Joel Hanley compte quatre mentions d'aide en trois rencontres dans la LNH en carrière.

« Certains amis m’ont envoyé la photo du classement. Je ne sais pas si je peux vraiment m’en vanter – ce n’est que trois matchs. J’imagine que c’est plutôt cool. Aujourd’hui, je vais le prendre. C’est plutôt drôle. »

Le jeune défenseur impressionne beaucoup son collègue à la ligne bleue, Nathan Beaulieu.

« Comme P.K. l’a mentionné, une des choses les plus difficile pour un jeune défenseur, c’est d’être calme », a raconté ce dernier. « Il est bien parti. »

Même son de cloche chez Michel Therrien, qui n’avait que des bons mots pour l’arrière de 24 ans.

« Depuis son rappel, il démontre de bonnes choses. C’est un gars qui est très intelligent dans son jeu. Il est très calme avec la rondelle – il ne s’en débarrasse pas pour rien, il fait de bonnes passes, il met la rondelle au filet », a noté l’entraîneur-chef du Tricolore après l’entraînement optionnel de vendredi, curieux de voir comment Hanley continuera son développement. « Il fait beaucoup de bonnes choses pour un joueur qui commence dans la Ligue nationale. Le temps va dire comment il sera capable de maintenir son jeu. Quand on parle d'un gars qui prend une opportunité sans même être considéré comme un espoir au départ, c’est un bel exemple. »

Un autre joueur qui retient de plus en plus l’attention à Montréal est Michael McCarron. Du haut de ses 6-pieds-6, l’attaquant de 21 ans compte maintenant 16 matchs dans la LNH à son actif et a marqué son tout premier but en carrière dimanche dernier face aux Flames.

Jeudi soir, plutôt que de le faire jouer au centre, Michel Therrien l’a placé à l’aile de David Desharnais, ce dernier effectuant un retour au jeu après plusieurs semaines d’absence.

« C’est joueur qui doit être en mouvement. On a vu clairement qu’il se sentait moins impliqué à l’aile – que ce soit dans l’échec-avant ou dans différents aspects de son jeu », a commenté l’entraîneur-chef à propos de l’attaquant originaire de Grosse Pointe au Michigan. « Ça ne veut pas dire que dans l’avenir, on ne veut pas qu’il joue à l’aile. Présentement, pour travailler avec sa confiance, on sent qu’il est beaucoup plus à l’aise au centre.»

Le principal intéressé se dit également plus à l’aile au centre qu’à l’aile.

« Je ne crois pas que ça connectais durant la première période en tant qu’équipe. Après ça, les choses ont changé. C’est ce qui arrive quand ça se passe moins bien. Peut-être était-ce seulement mois qui était nerveux en raison de toute ma famille et mes amis qui me regardaient, mais je me sens bien au centre. Probablement mieux qu’à l’aile. »

Quoiqu’il en soit, le jeu du grand attaquant continue d’impressionner dans le vestiaire montréalais.

« Il a fait du bon travail. Je crois qu’il est un de nos joueurs les plus constants lors des cinq derniers matchs », a souligné Nathan Beaulieu à propos du premier choix des Canadiens au repêchage en 2013. « C’est un gros gars et il joue un style que l’équipe recherche – gros et physique. Il finit bien ses jeux aussi. Il a définitivement eu un impact sur l’équipe jusqu’à présent. »

Comme Subban l’a mentionné, il ne reste peut-être que sept matchs au calendrier régulier cette saison, mais le vestiaire des Canadiens regorge d’histoires intéressantes.

Élise Robillard écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire: 25 mars
Dans le calepin: 24 mars
Le jeu des chiffres: 24 mars 2016
Les espoirs à leur meilleur

En voir plus