Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Soumis à l'épreuve à Buffalo

Les espoirs sueront à grosses gouttes samedi au Combine de la LNH avec plusieurs tests physiques à l'horaire

par Matt Cudzinowski. Traduit par Guillaume Ouimet. @CanadiensMTL / canadiens.com

BUFFALO - Un samedi très occupé attend les 104 espoirs qui participent au Combine 2018 de la LNH en raison de la multitude de tests physiques au menu. 

Selon le résumé officiel des tests de condition physique de la ligue, les espoirs commenceront la dernière journée de l'événement annuel en mesurant leur grandeur ainsi que la longueur de leur portée. 

La grandeur est mesurée au quart de pouce à partir du plus haut point de mesure sur l'instrument utilisé, alors que la longueur de la portée est elle aussi mesurée au quart de pouce près, mais de l'extrémité d'un majeur jusqu'à l'extrémité de l'autre majeur. Les joueurs étirent leurs bras perpendiculairement pour l'exercice.

Le test suivant est le saut en longueur alors que les joueurs sont immobiles, mais où ils peuvent se donner un élan avec les bras pour sauter le plus loin possible. La distance entre la ligne de départ et l'endroit où le talon atterrit est mesurée au centimètre près. Les joueurs bénéficient de trois tentatives pour réaliser le meilleur résultat.

Par la suite, les joueurs doivent réaliser trois types de sauts différents : un saut à la verticale avec un élan des bras, un saut à la verticale sans élan des bras (les mains doivent être sur les hanches) ainsi qu'un saut de squat (départ en position de squat - ou petit bonhomme - et les mains sur les hanches). Trois tentatives pour chaque type de sauts seront effectuées et le meilleur résultat des trois essais sera enregistré pour chacun. Les espoirs pourront bénéficier de 10 secondes de repos entre chacun des sauts. 

À la station des sauts, un système comprenant une plaque de force sera utilisé pour mesurer la direction, la force et le tempo de chacun des sauts des espoirs lorsqu'ils complèteront le test.

Le développement couché - communément appelé bench press - verra le joueur soulever 50% de son propre poids en utilisant des poids libres, incluant les haltères. Les jeunes devront effectuer trois répétitions le plus rapidement possible, en profitant d'une courte pause entre les répétitions. Un appareil permettra de mesurer la vélocité de la barre et la capacité du joueur à produire de la puissance. 

Par après, les espoirs enchaînent en participant à un test d'agilité professionnelle. Ce test demande aux participants d'effectuer de courts sprints en changeant de direction, sur des distances de 5 et 10 verges. Ce test sert à évaluer la vitesse multidirectionnelle, l'agilité, le temps de réaction et le contrôle.

Les joueurs doivent ensuite effectuer le plus de tractions, en utilisant la bonne technique.

En dernier lieu, le test Wingate nécessite un vélo stationnaire pour évaluer la condition anaérobique des espoirs. Il mesure essentiellement la capacité d'un athlète à répéter des sprints.

En voir plus