Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Soirée à oublier

par Staff Writer / Montréal Canadiens
OTTAWA - Il y a de ces soirées qu’on veut vite oublier.


Défait 5 à 0 par les Sénateurs samedi soir à Ottawa, le Tricolore aura au moins l’occasion de mettre ce revers derrière lui rapidement, alors qu’il recevra la visite des Flames de Calgary pas plus tard que dimanche au Centre Bell.

Incapables de profiter de ses quatre chances en supériorité numérique, les Canadiens ont en outre accordé trois buts aux Sénateurs alors qu’ils évoluaient avec l’avantage d’un homme.

« Je n’ai jamais vu ça », a simplement laissé tomber Michel Therrien après la défaite. « C’était un manque d’exécution et de concentration. »

« C’était une dure soirée. C’est la LNH. Tu dois te présenter à chaque match. Ce n’est pas arrivé ce soir », d’admettre quant à lui Max Pacioretty, qui avait du mal à expliquer comment l’équipe a pu se faire prendre trois fois en situation d’avantage numérique. « Je ne sais pas ce que c’est. Ça ne peut pas arriver. Je ne sais pas si c’est la chance qui fait que c’est arrivé trois fois de suite, mais ça ne peut pas arriver. »

« Pour être honnête, je crois que nous avons eu des bonnes présences et quelques chances [en supériorité numérique] », de poursuivre le capitaine, qui a terminé sa soirée de travail avec un différentiel de -4. « Mais trois erreurs comme ça, quand tu donnes deux échappées et un deux-contre-un, c’est impardonnable. Ils nous ont fait payer pour nos erreurs. »

Menés par deux buts après deux périodes, le Tricolore a accordé deux filets rapides en début de troisième période – une situation que Philip Danault juge inadmissible.

« C’est inacceptable de baisser les bras comme on l’a fait en troisième période. Tu dois trouver le moyen de rester dans le match. [Mike] Brown s’est levé, il est allé se battre contre Neil pour nous. C’était un geste d’équipe. Ça aurait dû nous motiver. Ce n’est pas arrivé », a confié Danault, qui a obtenu 14 :29 minutes de temps de jeu. « On ne jouait pas ensemble, on ne suivait pas le système. On ne gagnait pas nos batailles. »

Auteur de 39 arrêts, Ben Scrivens était aussi déçu de la tournure des événements.

« Je ne peux pas vous dire comment les autres se sentaient, mais je crois que je disputais un bon match jusqu’en troisième période. Je crois avoir fait quelques bons arrêts », de confier Scrivens, qui cédera sa place à Mike Condon dimanche. « J’essayais de donner une chance à l’équipe de gagner. Je devais évidemment faire mieux en troisième période. Je vais voir avec Stéphane [Waite, l’entraîneur des gardiens de but] ce que je peux corriger. Je crois quand même m’être bien battu toute la soirée. »

Vincent Régis écrit pour canadiens.com


VOIR AUSSI
Faits saillants: Canadiens @ Sénateurs
Leçon de courage
Apprendre à la dure
De l’amour dans l’air

En voir plus