Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Six records des Canadiens qui risquent de ne jamais être éclipsés

La prochaine éclipse solaire totale en Amérique du Nord est prévue en 2024, mais six records des Canadiens devraient survivre bien au-delà de cette année

par Steven Nechay, traduit par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

Lundi, une éclipse solaire complète a fait son entrée dans les livres d'histoire, car elle a été la première à passer au-dessus de nos voisins du sud depuis 1918.

Les Américains ont en effet eu la meilleure vue - pourvu qu'ils aient porté les lunettes nécessaires pour protéger leurs yeux, évidemment -, mais le Canada aura la sienne le 8 avril 2024, lors que le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve seront les hôtes du prochain spectacle céleste en Amérique du Nord.

Alors puisque les Américains et les Canadiens s'échangeront le droit de se vanter d'accueillir cette danse interstellaire dans les prochaines décennies - l'Alaska aura son éclipse le 30 mars 2033 -, voici un aperçu de six records montréalais de la LNH qui devraient rester au nord de la frontière pour de bon, n'étant jamais éclipsés.

1.
Meilleur taux de victoires en carrière : Ken Dryden (0,650)

Dans les années 1970, Ken Dryden était plus qu'habitué à la victoire, du moins, c'est ce qu'on aurait dit lors de son incroyable séquence entre les poteaux. Au cours des neuf années de sa carrière, de 1971 à 1979, Dryden a affiché un incroyable dossier de 258-57-74, ne perdant jamais plus de 10 matchs en une seule saison.

Convertissez cela en taux de point gagnés et le sextuple champion de la coupe Stanley a aidé les siens à engranger 590 points sur une possibilité de 794 (,743), en route vers un record qui a été tout simplement intouchable depuis.

2.
Le plus de jeux blancs en une saison : George Hainsworth (22)

Restons avec les gardiens de but, puisque les 22 jeux blancs de George Hainsworth en 1928-1929 sont plus que légendaires, surtout qu'ils ont été réussis au cours d'une carrière de 42 parties. Dans la LNH d'aujourd'hui, seulement huit gardiens de but ont atteint le plateau des 10 blanchissages en une saison depuis 2000 et Martin Brodeur mène le bal avec 12 coups de pinceau en 2006-2007.

3.
Le plus haut différentiel en carrière : Larry Robinson (plus-730)

Il y avait beaucoup de «plus» au fait de compter Larry Robinson comme membre des Canadiens de Montréal. En fait, il y en avait 730. Au cours de ses 20 ans de carrière dans la LNH, le défenseur qui fait partie du Temple de la renommée n'a jamais eu de différentiel négatif. Il a inscrit 197 buts et un total de 883 points, ce qui lui a permis d'afficher un différentiel de plus-730.

À ce jour, Bobby Orr est celui qu'il est venu le plus «près» du quintuple vainqueur de la coupe Stanley, avec plus-597. Jaromir Jagr mène les joueurs actifs de la LNH - pour l'instant - à plus-316.

4.
Le plus de coupes Stanley remportées par un joueur : Henri Richard (11)

L'adage disant que la coupe Stanley est le trophée le plus difficile à remporter, tous sports professionnels confondus, est probablement vrai. Après tout, plus de la moitié de ses gagnants ont été assez chanceux pour soulever le précieux trouver une seule fois au cours de leur carrière. Ce nombre tombe sous les 25% pour les doubles champions et diminue si on ajoute des championnats jusqu'à atteindre 0,08% pour le nombre de joueurs qui en ont gagné 11 - il n'y en a qu'un.

Henri Richard n'a jamais connu plus de quatre saisons consécutives sans coupe Stanley au cours de ses 20 ans de carrière. Il est ainsi le seul joueur de l'histoire de la LNH à avoir plus de bagues de championnat de que de doigts pour les porter.

5.
Le plus de victoires consécutives de la coupe Stanley par une équipe : Canadiens (5)

Richard a évidemment bénéficié d'un timing parfait pour amorcer sa carrière dans la LNH, alors que les Canadiens ont remporté cinq coupes Stanley de suite lors des cinq premières saisons du Pocket Rocket à Montréal, entre 1955 et 1960.

Les deux seules équipes qui se sont approchées de ce record depuis sont les Islanders de New York (4) entre 1979-1980 et 1982-1983 et… les Canadiens eux-mêmes (4), entre 1975-197 et 1978-1979. 

6.
Le plus de coupes Stanley par une équipe : Canadiens (24)

Ça, c'est le plus gros. Avec plus d'un siècle d'histoire dans la LNH, les Canadiens ont remporté tout juste un peu moins du quart des championnats de la ligue, avec 24. En deuxième place, on retrouve les Maple Leafs de Toronto (13). Ces derniers pourraient remporter la coupe chaque année d'ici la prochaine éclipse solaire totale en Amérique du Nord, mais ne pourraient toujours pas éclipser les Canadiens dans cette catégorie.

En voir plus