Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Retour aux sources à Nashville

Shea Weber disputera un premier match contre son ancienne équipe mardi soir

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

BROSSARD - On associe souvent la musique country à un certain retour aux sources. Dans le cas de Shea Weber, la capitale du country représente un autre genre de retour aux sources.

Demain soir, le défenseur étoile jouera un premier match à Nashville depuis la transaction qui l'a envoyé à Montréal, le 29 juin dernier.

Weber a beau avoir disputé 383 matchs en saison régulière au Bridgstone Arena, cette fois, celui-ci sera différent, puisqu'il sera du côté ennemi.

Même s'il connaît le chemin pour se rendre au vestiaire adverse en ayant passé 11 saisons avec les Predators, Weber se doute bien que ce sera «bizarre» de se vêtir pour un match de l'autre côté du Bridgestone Arena.

«Je ne sais pas vraiment comment je vais me sentir, honnêtement. Je serai peut-être capable de vous le dire une fois là-bas. C'est difficile de le dire maintenant, car je ne sais vraiment pas. Mais ce sera bizarre de me préparer dans le vestiaire adverse. Je n'y suis allé que pour des séances vidéo lors des camps d'entraînement», a simplement dit le joueur de 31 ans, quelques instants avant de s'envoler pour le Tennessee.

En bon vétéran, Weber ne pense qu'à une chose pour cette partie : récolter les deux points.

«C'est évidemment un gros match pour nous. On doit aller chercher les deux points. On affrontera deux bonnes équipes de la section centrale (les Preds mardi et les Stars de Dallas mercredi, NDLR). On se concentre simplement à la tache qui est de battre les Predators demain», a-t-il mentionné.

Weber a disputé 763 parties en saison régulière dans l'uniforme des Preds et il y avait un «C» sur son chandail à ses six dernières campagnes. Après avoir passé autant de temps dans une organisation, il est normal d'y avoir encore quelques amis.

«J'ai eu beaucoup d'amis là-bas. J'y ai joué très longtemps et ces amitiés perdurent. Mais en même temps, on n'aura aucun ami sur la glace. On veut gagner le match, en espérant qu'on le désire plus qu'eux», a ajouté Weber, qui a reçu quelques textos de ses ex-coéquipiers qui sont bien excités de son retour à Nashville.

Plusieurs partisans attendaient ce match avec impatience. Toutefois, le duel Weber-P.K. Subban n'aura pas lieu, puisque l'ancien défenseur des Canadiens est blessé. Mais que celui contre qui il a été échangé joue ou non, ça ne change rien pour Weber.

«Demain, c'est un match contre les Predators de Nashville. Ça n'a pas d'importance à savoir qui jouera. C'est une bonne équipe, qui est difficile à battre. On devra s'assurer de suivre notre plan de match. On essaie d'améliorer notre jeu sur la route. Je pense qu'on a fait de bonnes choses lors de notre dernier voyage et on essaiera de continuer lors de celui-ci, a souligné le numéro 6.

«Au bout du compte, c'est juste un autre match, comme tous les autres soirs. On veut gagner», a résumé Weber, d'un ton posé, comme à son habitude.

Bergevin satisfait

Le directeur général Marc Bergevin a rencontré les médias pendant l'entraînement de son équipe et il s'est dit très satisfait du jeu de Weber.

Video: Bergevin sur Montoya, Weber et Shaw

«Tout ce qui avait été dit sur Shea, c'est ce qu'on obtient de lui. Il joue plus de 25 minutes par match, contre les meilleurs joueurs adverses. Il est solide défensivement. Il enlève de l'espace et du temps aux joueurs devant le filet. Il écoule des punitions et bloque des tirs. Je ne pense pas que beaucoup de joueurs aiment l'affronter. Il est costaud et il va te punir quand il doit le faire. Il a été extraordinaire pour nous», a relaté Bergevin.

Depuis le début de la saison, le natif de Sicamous, en Colombie-Britannique, a passé une moyenne de 26 min 6 s par match sur la glace. En 37 rencontres, il a inscrit neuf buts - dont trois gagnants - et 12 mentions d'aide, pour 21 points.

Le D.G. apprécie également le leadership de l'ancien capitaine des Predators, aujourd'hui adjoint à Max Pacioretty.

«C'est un leader tranquille. Il a une présence comme Carey (Price). Il ne parle pas beaucoup, mais une fois qu'il entre dans le vestiaire ou qu'il te regarde, je pense que le message est assez clair. C'est leur travail. Ils arrivent le matin avec une approche professionnelle, une mentalité de business. C'est ce qui fait qu'ils sont de tels leaders», a conclu Bergevin.

Par ailleurs, les cinq blessés (Alex Galchenyuk, David Desharnais, Andrew Shaw, Greg Pateryn et Andrei Markov) n'ont pas voyagé avec l'équipe lundi après-midi. Galchenyuk et Desharnais ont toutefois patiné avec le thérapeute Vincent Roof-Racine et le préparateur physique Pierre Allard.

L'entraîneur-chef Michel Therrien a annoncé que Carey Price serait devant le filet à Nashville.

En voir plus