Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Shaw au centre, Galchenyuk à l'aile

L'entraîneur-chef Claude Julien apporte quelques changements en vue du match de jeudi

par Vincent Régis @canadiensmtl / canadiens.com

BROSSARD - Claude Julien a décidé de séparer Alex Galchenyuk de Max Pacioretty et d'Alexander Radulov mercredi matin, et de ramener Phillip Danault au centre du duo d'ailiers.

«Nous pensions qu'avec un peu plus de chimie, ces trois joueurs-là formeraient un trio dangereux. Nous leur avons donné quelques matchs - la série contre Ottawa et le match de mardi, entre autres -, mais il vient un moment où tu dois prendre des décisions pour le joueur, mais aussi pour l'équipe, a admis Julien, qui emploiera Galchenyuk à la gauche d'Andrew Shaw et d'Artturi Lehkonen face aux Hurricanes.

«Nous voulons équilibrer un peu mieux notre formation. Le fait qu'Alex soit à l'aise aux deux positions aide beaucoup. Nous avons eu une bonne discussion ce matin. Il est très ouvert à l'idée, il veut gagner. Lorsque tu as des joueurs avec ce genre d'attitude, il n'y a pas de problèmes.»

Video: Claude Julien à propos des changements à la formation

Il n'y a en effet aucun problème, selon le principal intéressé.

«Ce n'est pas la première fois, ce n'est rien de nouveau pour moi. Nous avons eu une bonne discussion matin. C'était très positif et il a décidé que ce serait mieux que je joue à l'aile. Au bout du compte, je suis un joueur de hockey, ce n'est pas comme si j'étais né joueur de centre ou ailier. J'ai joué au hockey toute ma vie, ce n'est pas un gros changement de passer du centre à l'aile. Il faut juste que je trouve des façons d'aider l'équipe, a indiqué Galchenyuk, qui avait de bons mots pour ses nouveaux compagnons de trio.

«Ce sont deux travaillants. Ils peuvent faire des jeux et sont solides défensivement. Je sais à quoi m'attendre d'eux et je suis excité à l'idée de jouer avec eux demain.»

Video: Galchenyuk à propos de son rôle à l'aile

Et le sentiment est réciproque.

«C'est un joueur formidable. J'ai l'impression que nous avons toujours bien joué ensemble cette saison quand nous en avons eu la chance, a confié Shaw, qui croit fortement pouvoir contribuer offensivement avec la nouvelle combinaison.

«Tout comme moi, Lehky [Lehkonen] aime bien se lancer en échec-avant. Avec deux joueurs qui aiment travailler dans les coins et un autre avec les habiletés pour déjouer les adversaires et faire des jeux, ça peut créer quelque chose de dangereux.»

Même si le numéro 65 n'a pas, sinon peu, été utilisé au poste de centre depuis son arrivée à Montréal, il ne doute aucunement de sa capacité à s'adapter rapidement.

«C'est ma sixième année [dans la LNH] et j'ai probablement joué la moitié de celles-ci au centre. Je suis à l'aise à cette position, je dois juste retrouver le rythme», a poursuivi Shaw.

Pour sa part, Brendan Gallagher ne s'en fait pas pour son coéquipier et ancien co-chambreur, avec qui il a fait son entrée dans la LNH, en 2013.

«Lorsqu'on a besoin d'une étincelle, c'est l'un de ceux vers qui on se tourne - et il le sait. Il a la confiance et il veut la rondelle. Qu'il joue au centre ou à l'aile, il peut faire la différence sur la glace, a souligné l'attaquant.

«Il va être correct. Il est l'un de nos meilleurs joueurs depuis le début de la saison. Il n'a peut-être pas connu son meilleur match hier soir (mardi), mais ça ne veut pas dire qu'il ne sera pas bon demain (jeudi).»

En voir plus