Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les matchs extérieurs : une expérience familiale pour Shaw

La Classique 100 de la LNH sera le quatrième match extérieur de la carrière d'Andrew Shaw

par Matt Cudzinowski. Traduit par Joanie Godin. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Les matchs extérieurs ont toujours été une affaire de famille pour Andrew Shaw et ce sera encore le cas cette année lors de la Classique 100 de la LNH, à Ottawa.

La liste d'invités de l'attaquant de 26 ans est assez longue, puisque plusieurs des membres de sa famille feront le voyage de sa ville natale de Belleville, en Ontario, alors que sa douce moitié, Chaunette, fera le trajet de Montréal.

«Ma femme, ma mère, mon père, ma sœur, mon beau-frère, mon petit neveu William, puis mon jeune frère et sa blonde seront là, a énuméré Shaw, qui prendra part à un quatrième match extérieur dans la LNH - son premier dans l'uniforme des Canadiens.

«C'est un événement qui a tellement une vocation familiale. Il faut en profiter au maximum, ce sera amusant.»
Pour Shaw et ses coéquipiers, le plaisir commencera vendredi après-midi au parc Lansdowne lorsque les Canadiens sauteront sur la patinoire pour un entraînement à 16h, avant que la traditionnelle séance de patinage en famille ait lieu.
C'est à ce moment que Shaw espère faire vivre à William - qu'il surnomme affectueusement «Sir William» sur ses réseaux sociaux - l'expérience de sa vie, à 21 mois.

«Je vais avoir William avec moi sur la glace, lui faire faire des tours et voir s'il aime ça», a dit Shaw, qui prévoit passer du temps de qualité seul à seul avec son neveu plus tard cette semaine. 

Shaw consacrera évidemment son samedi soir sera au travail alors que les Canadiens affronteront leurs rivaux de la section atlantique, les Sénateurs, dans la capitale nationale.

Vétéran de deux événements de la Stadium Series et d'une Classique hivernale - toutes avec les Blackhawks de Chicago -, Shaw est bien préparé pour gérer tout ce que la météo aura à offrir, puisqu'il a joué dans des mauvaises et des bonnes conditions par le passé.

«Au Soldier Field, il neigeait comme ce n'est pas possible. Ils devaient pelleter la neige sur la glace toutes les cinq minutes et il faisait très froid. Puis, au Minnesota, on gelait dehors. À Washington, c'était ensoleillé et il faisait chaud, s'est rappelé Shaw, qui aimerait mieux qu'il fasse froid cette fois.

«On ne sait pas à quoi s'attendre, mais j'espère qu'il y aura une petite neige. Ce serait parfait juste avant la période des fêtes.»

Si c'est le cas et que la température est bien en deçà de zéro, le vétéran de sept saisons dans la LNH arborera le style du «bon vieux Pleky» en portant un col roulé comme le fait Tomas Plekanec, pour ajouter un peu de chaleur à son uniforme.

Il profitera également du système de chauffage installé sur le banc. Il fera toutefois tout en son possible pour éviter un incident similaire à ce qui a mené à une sorte de problème vestimentaire en mars 2014 dans la Ville des vents.

«Les chaufferettes sont d'une grande aide, sauf quand on a joué contre les Penguins au Soldier Field. Je n'ai pas eu beaucoup de temps de jeu et les gars se plaignaient du froid, alors ils ont fait monter le chauffage et mes pantalons ont commencé à fondre sur mes fesses! a raconté Shaw en riant. Je devais m'asseoir sur une serviette parce que c'était trop chaud.»

Quant au match, Shaw s'attend à un duel excitant. Il ne verrait pas ça autrement.

«C'est toujours amusant de participer à ces matchs Canadiens-Sénateurs. Les deux équipes voleront probablement sur la glace, alors ce sera un bon spectacle. Je suis emballé par ce chandail. Je vais l'ajouter à ma collection également», a conclu Shaw.

En voir plus