Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Serré, vous-dites?

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD - Alors que la course aux séries éliminatoires n’a jamais été aussi serrée, les joueurs du Tricolore se préparent ardemment pour un duel avec les Sénateurs d’Ottawa.


Avec huit gains d’affilée, les Sénateurs sont présentement l'équipe de l'heure dans la LNH. Et ils chercheront à étendre cette série à neuf, ce qui représenterait un record absolu pour l’équipe d’Ottawa. Les joueurs des Canadiens sont bien au fait des récents succès des Sénateurs et comptent bien mettre un frein à tout cela.

«C’est vraiment un sprint pour nous. D’ici aux Jeux olympiques, nous voulons vraiment obtenir le plus de victoires possible », a expliqué Michael Cammalleri, le meilleur franc-tireur des Canadiens avec 26 buts. « Si on regarde comment la saison est divisée, ce n’est vraiment pas une pause de mi-saison. La plupart de nos matchs seront derrière nous, il faut donc ouvrir la machine avant ça. Nous voulons arriver à la pause avec un bon  momentum et continuer sur cette même lancée après ».

Tandis que les Sénateurs sont parvenus se détacher du peloton du milieu grâce à cette extraordinaire séquence, le Tricolore, avec ses 55 points, est cœur d’un mélange à huit alors que deux maigres points séparent les Thrashers au 6e rang des Islanders au 13e rang dans l’Est.
 
«Il faut respecter le fait que les Sénateurs jouent probablement le meilleur hockey de son histoire en ce moment », a poursuivi Cammalleri. « Dans le vestiaire, nous sommes bien conscients de la situation. C’est assez dur de regarder deux ou trois matchs en avant, quand il y a une rencontre aussi importante qui s’en vient à Ottawa ».

Originaire d’Alfred en Ontario, à mi-chemin entre Montréal et Ottawa, l’attaquant Benoit Pouliot risque de voir beaucoup de visages connus dans les gradins du ScotiaBank Place.

«Ça va être un beau défi, et en même temps il y a une motivation supplémentaire parce qu’on veut arrêter leur séquence de victoires » avoue Pouliot. « C’est certain qu’on s’en va là-bas avec l’optique de gagner. On n’a pas vraiment le choix rendu à ce point-ci dans la saison, le nombre de matchs diminue. Une participation dans les séries se règle par un ou deux points, ce qui fait des gros matchs.»

Du côté de la défensive, en l’absence de Paul Mara, ainsi que de Jaroslav Spacek, c’est un défenseur qui devrait se joindre à la formation montréalaise en provenance des Bulldogs selon les dires de Jacques Martin.

Le défenseur Josh Gorges de son côté sera à fidèle à on poste et dresse un bon portait du style de hockey que son équipe doit jouer en ce moment.

«Le hockey des séries est déjà commencé », a indiqué Gorges. « Toutes les équipes se battent à chaque rencontre. Nous comprenons l’importance des prochains matchs. Mais nous ne pouvons pas nous permettre de regarder plusieurs matchs en avant. Il faut absolument se concentrer sur la prochaine rencontre seulement »

L’entraîneur-chef résume très bien la mentalité qu’il veut voir ses joueurs adopter pour leur match contre les Sénateurs, qui sont littéralement en feu.

«Nous devons être prêts à aller à la guerre », a expliqué Martin. « C’est gagner nos batailles à un contre un, c’est de jouer comme nous avons joué la semaine dernière contre les Devils et les Rangers, où nous avions beaucoup d’intensité et beaucoup de support. Quand on regarde le classement, la différence de points entre la première et la dernière place est vraiment minime. Il y a tellement de parité que chaque soir, c’est littéralement une guerre.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À voir également:
Le classement dans l'Est
Bienvenue à Alcatraz
Téléchargez le fond d'écran mensuel
En voir plus