Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Sentiments partagés

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – L’heure était au bilan chez les Canadiens au lendemain du revers contre les Bruins.


Comme il en est la coutume, le directeur-gérant des Canadiens Pierre Gauthier, campé de son entraîneur-chef Jacques Martin, a dressé un portrait de la dernière campagne de sa formation.

« C’est une journée difficile pour nous, une journée pleine d’émotions », a expliqué Gauthier. « Nous sommes désappointés : nous voulions gagner cette série. Frustrés parce que nous avons tout fait pour la gagner. À la fin, il nous manquait un but. »

La plaie encore vive, Gauthier entrevoit néanmoins un avenir rempli de promesses pour sa formation.

« C’est une journée également difficile au niveau des émotions, car il y a aussi de la fierté », a-t-il poursuivi. « On est fier de notre équipe, on est fier de ce qu’elle a apporté, non seulement dans la série, mais tout au long de la saison. C’est une équipe qui a fait face à de l’adversité et qui s’est toujours relevée. C’est également une journée où nous avons un certain sentiment d’optimisme. C’est une équipe qu’on aime, avec laquelle on peut aller de l’avant. On hâte de recommencer parce que nous avons les effectifs pour connaître du succès. »

Les prochains mois seront forts occupés pour Gauthier… comme tous les étés précédents.

« L’an dernier, il fallait prendre une décision parce nous avions deux gardiens qui étaient tous les deux prêts à occuper le poste de numéro un quelque part », a expliqué Gauthier. « Carey Price est une très bonne personne d’équipe, qui a du talent, qui a un bon gabarit, qui est jeune et qui va continuer à s’améliorer. Nous sommes très fiers de l’avoir au sein de notre club.

« En 2009, il y avait eu beaucoup de changements; c’était un gros été. L’été passé a été un gros été avec la décision des gardiens de but et la signature de Tomas Plekanec.
Chaque été est un gros été. Je peux vous garantir que l’autre été sera un gros été. »

Cette fois, la brigade défensive du Tricolore sera au cœur des discussions. Avec les nombreux défenseurs qui sont tombés au combat au cours de la saison, en commençant par Andrei Markov et Josh Gorges, la formation montréalaise a terminé la campagne avec 11 défenseurs au sein de son alignement, situation qui ne pourra pas se reproduire l’an prochain. Gauthier devra donc notamment choisir parmi les six défenseurs qui deviendront joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet, liste qui inclut Markov, Roman Hamrlik, Hal Gill, Paul Mara, Brent Sopel et James Wisniewski.

«  Ils tous aiment jouer à Montréal. Il n’y pas un joueur ici qui m’a dit qu’il ne voulait pas être de retour. Des fois, dans ce milieu, les décisions les plus difficiles surviennent au détriment de ce genre de chose. Nous avions une équipe remplie de gars qui avaient les intérêts de l’équipe à cœur. »

Gauthier et son équipe exploreront toutes les options au cours des prochaines semaines pour établir un plan d’attaque. Tandis que la grogne a fait rage à propos des performances de Scott Gomez, le directeur-gérant a annoncé ces couleurs.

« Dans toutes les équipes, il y a des joueurs qui sont payés plus que ce qu’ils apportent, et d’autres, et on a aussi de ce groupe, qui apportent plus que ce qu’ils sont payés », a admis Gauthier. « Ce sont des choses qu’il faut équilibrer. La stratégie hors-saison est de regarder toutes les options. Mais souvent, les solutions se trouvent à l’interne. Comme tous les joueurs qui n’ont pas atteint nos attentes, c’est notre travail à nous de faire en sorte qu’ils les atteignent.»


Alexandre Harvey écrit  pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Voir les bilans de fin de saison des joueurs
Garder la tête haute
Fin de course pour le Tricolore 

En voir plus