Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Se relever en grand

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Tant de questions entouraient les Canadiens suite à leurs récentes contre-performances. Le match de samedi face aux Devils a répondu à plusieurs d’entre elles.



Lorsqu’une équipe comme le Tricolore, qui se retrouve parmi celles au sommet du classement dans l’Association de l’Est, échappe deux matchs consécutifs, aux mains des Coyotes et des Sabres de surcroît, il est normal que plusieurs se demandent comment ces formations qui connaissent tant d’ennuis depuis le début du calendrier peuvent lui donner tant de fil à  retordre.

Quelques heures après avoir affirmé qu’ils voulaient rapidement retrouver la bonne voie face aux Devils, les joueurs montréalais ont démontré qu’ils étaient sérieux en y allant d’une correction à l’endroit de la formation du New Jersey, l’emportant 6 à 2 samedi soir.

« Je crois que nous devrions faire rejouer mon entrevue de ce matin parce qu’on dirait que je peux prédire l’avenir ou quelque chose du genre. J’avais dit que nous allions marquer des buts en supériorité numérique et les écluses se sont ouvertes un peu pour nous », a lancé Dale Weise à la blague suite à sa performance de deux buts, tous deux inscrits en troisième période. « Nous n’avons jamais paniqué après leur premier but. Nous sommes demeurés calmes. Nous savions que nous allions donner un meilleur effort ce soir     et n’avons jamais été déconcentrés. »

Comme ce fut souvent le cas depuis le début du calendrier, la troupe de Michel Therrien a vu l’équipe adverse ouvrir la marque, après moins de deux minutes d’écoulées en première période. Mais comme elle l’a fait si souvent, elle est ne s’est pas laissé abattre et a pris d’assaut le filet du jeune Keith Kincaid, qui en était qu’à sa 11e partie dans la LNH en trois saisons chez les professionnels.

Bien que le gardien des Devils avaient presque des allures de Carey Price en stoppant les nombreuses attaques montréalaises durant les 30 premières minutes de jeu, le point tournant de la rencontre est survenu en milieu de rencontre lorsque le bâton de Dainius Zubrus a accidentellement frappé P.K. Subban, coupant le défenseur au visage. C’était la bougie d’allumage qu’avaient besoin les Canadiens, profitant de cette double supériorité pour trouver le fond du filet à deux reprises, en plus de frapper de nouveau en fin de période lors d’un surnombre.

« Notre objectif dès le début de la rencontre était de générer le plus de tirs au filet que possible. En première période, nous en avions 15 et 30 après deux périodes », admet P.K. Subban, qui a obtenu trois points dans la victoire, une deuxième fois pour lui contre les Devils en 2014-2015. « C’est toujours bien de marquer en avantage numérique. Nous savons à quel point ça peut être difficile à l’occasion. Ce n’est pas facile, surtout en deuxième moitié de saison lorsque les équipes tentent vraiment de refermer le jeu. Je crois que nous avons fait beaucoup de bonnes choses. Nous bougions, faisions circuler la rondelle et avons mis la rondelle au filet lorsque c’était le temps »

Faits saillants de la rencontre
En inscrivant six buts samedi soir, les Canadiens ont réussi en soixante minutes de jeu à niveler leur production de leur quatre dernières sorties, combinées. Le manque d’offensive depuis quelques temps et le fait que l’avantage numérique était en panne pouvait paraître inquiétant et les entraîneurs du bleu-blanc-rouge ont tenté de multiples expériences au cours des dernières séances d’entraînements pour y remédier. Sachant qu’ils peuvent pratiquer aussi souvent qu’ils peuvent les tactiques dessinées sur des tableaux, les joueurs savent que s’ils veulent connaître du succès et demeurer parmi les meilleures équipes, ils n’ont qu’une chose à faire : exécuter quand cela compte.

« La chose concernant les théories et des stratégies c’est qu’elles ne sont que ça, des théories et des stratégies. Il y a encore un match à disputer », poursuit Subban, de qui l’équipe a inscrit six buts en une rencontre pour la cinquième fois de la saison. « Nous sommes tous des joueurs de hockey, nous sommes dans la LNH pour une raison et nous devons apporter des ajustements parfois. Nous devons profiter de ce que nos adversaires nous donnent et comme j’ai souvent dit, lorsqu’on met la rondelle au filet des bonnes choses surviennent. »

Le Tricolore pourra savourer cette victoire pendant encore quelques heures, mais il devra rapidement l’oublier et espérer continuer dans cette direction puisqu’ils affronteront leurs vieux rivaux, les Bruins de Boston, dans moins de 24 heures.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI

Échos de vestiaire
Le jeu des chiffres - 7 février 2015
Le rêve tricolore

L’âme du guerrier
Les Canadiens concluent une nouvelle entente avec le gardien Mike Condon

P.K. Subban des Canadiens reçoit une amende de 2 000 $ pour plongeon/exagération

En voir plus