Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Se lever quand cela compte

par Staff Writer / Montréal Canadiens

SUNRISE – Lorsque les Canadiens ont eu besoin de Dustin Tokarski mardi soir, le gardien du Tricolore a répondu présent lorsque cela comptait le plus.



Au lendemain d’une difficile défaite aux mains du Lightning, la commande ne s’annonçait pas plus facile mardi face aux Panthers, qui luttent toujours pour demeurer dans la course pour l’obtention d’une place dans les prochaines séries éliminatoires. Prenant la place de Carey Price devant le filet pour lui donner une soirée de congé bien mérité, Dustin Tokarski savait que ses coéquipiers comptaient sur lui pour conclure ce voyage sur une bonne note.

Bénéficiant d’une avance de 3 à 2 à partir du deuxième vingt, le gardien auxiliaire du Tricolore a pris les choses en main lorsque les adversaires ont redoublé d’ardeur pour niveler la marque. Malgré les nombreuses attaques répétitives des Panthers, Tokarski n’a rien voulu savoir et a permis à son équipe de reprendre le chemin vers Montréal avec deux gros points supplémentaires en poche et de reprendre la position de tête au sommet de la section Atlantique.

« C’était une belle victoire. C’était une belle victoire des gars. Disputant deux matchs en autant de soirs, ils ont démontré beaucoup de caractère. Ce sont toujours des matchs difficiles. Vous devez travailler avec acharnement et c’est ce que nous avons fait ce soir », mentionne Tokarski, qui a mis fin à une séquence de quatre départs consécutifs sans victoire, enregistrant un premier gain depuis le 17 janvier. « Mon travail est de me présenter et de donner une chance à l’équipe de l’emporter, que ce soit en faisant face à 15 ou 50 lancers. Il faut leur donner une chance de gagner et les gars ont lutté fort et juste assez pour l’emporter. »

À sa première sortie en presque deux semaines, le gardien de 25 ans semblait de plus en plus à l’aise plus la rencontre progressait. Alors que la fatigue et le poids du récent calendrier chargé commençait à se faire sentir du côté montréalais, Tokarski s’est dressé tel un mur devant les Floridiens, effectuant 32 des de ses 41 arrêts au cours 40 dernières minutes de jeu. Sachant qu’ils lui doivent une fière chandelle, les gars dans le vestiaire des visiteurs voulaient à tout prix aider leur gardien, qui les a sorti du trouble à quelques reprises durant la soirée.

«  Nous voulions avoir cette victoire pour lui, beaucoup. Nous n’avions pas très bien joué devant lui au cours des derniers départs qu’il a obtenus », confesse Brandon Prust, qui a terminé sa soirée avec deux mentions d’aide en poche. « Nous voulions nous assurer que nous jouerions bien devant lui. C’est ce que nous avons fait durant la majorité de la partie et il a protégé le fort lorsque c’était le temps. »

Offrant une solide performance à ce stade-ci de la saison face à un adversaire de qualité, le gardien originaire de la Saskatchewan a pu effacer les doutes que certains pouvaient avoir à son endroit suite à ses récents insuccès. Avec encore 11 matchs à disputer d’ici la fin du calendrier régulier, il est possible que Michel Therrien aille de nouveau besoin de faire appel à Tokarski pour permettre à Price d’être frais et dispo lorsque les séries s’amorceront. Préférant ne pas regarder trop loin comme il en a l’habitude, le pilote du Tricolore sait toutefois que son auxiliaire sera toujours prêt à relever le défi, peu importe lorsque son moment viendra.

« Je ne pourrais pas dire que c’était sa meilleure sortie de la saison, mais ça en a été une très bonne », mentionne Therrien au sujet de celui qui a été nommé première étoile de la rencontre. « Il a été extraordinaire, surtout en troisième période où on manquait d’énergie à cause des quatre matchs en six soirs. J’ai aimé la première et la deuxième période bien entendu, mais en troisième, Tokarski a amplement mérité cette victoire-là. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

LIRE AUSSI
Le jeu des chiffres - 17 mars 2015
Faits saillants
Un second souffle
Le passé c'est le passé

En voir plus