Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Savourer chaque moment

par Staff Writer / Montr��al Canadiens

QUÉBEC – À ses derniers jours dans les rangs juniors, Zachary Fucale savoure chacun des moments qu’il vit à la coupe Memorial.

À quelques heures de célébrer son 20e anniversaire de naissance, Zachary Fucale n’est plus le jeune gardien qu’il était à sa première participation au tournoi de la coupe Memorial il y a deux ans, participation qui s’était d’ailleurs conclue avec une conquête de l’emblème de suprématie au hockey junior canadien.

Zachary Fucale (Steve Poirier - HHOF Images)
Maintenant un vétéran aguerri de la LHJMQ qui occupe le troisième rang dans l’histoire du circuit québécois pour le plus de victoires en carrière pour un gardien, Fucale est prêt pour la prochaine étape de son développement : son entrée prochaine dans les rangs professionnels cet automne. Mais avant de le faire, il veut savourer encore plus cette deuxième présence au rendez-vous par excellence de la LCH et souhaite ajouter une autre coupe Memorial à son impressionnante collection de trophées avant qu’il ne quitte sous le soleil couchant.

« C’est différent cette fois-ci parce que ma carrière junior tire à sa fin. Je ne prends rien pour acquis. Je ne veux pas regarder en arrière plus tard en me disant que j’aurais dû plus m’amuser. Je ne ferai pas cette erreur-là », admet Fucale, qui présente un dossier de 1-0-1 et une moyenne de buts alloués de 3,48 en deux sorties jusqu’à présent lors du tournoi 2015. « Dans le vestiaire, nous avons cette mentalité de savourer le moment et de tout donner à chaque match. Parce qu’éventuellement, ça va se terminer et tout va redevenir normal. Mais nous sommes très confiants de ce que nous pouvons accomplir dans le tournoi. »

En plus d’être confiants de pouvoir remporter les grands honneurs de ce tournoi, Fucale et les Remparts comptent sur l’appui incontestable des partisans de Québec, luxe qui leur est offert à titre d’équipe hôtesse cette année. Même si ce n’est pas les quelques milliers de supporteurs des diables rouges qui ont pour tâche de mettre la rondelle dans le filet adverse, leur appui fait que le gardien originaire de Rosemère vit actuellement dans un environnement complètement différent de 2013, alors qu’il tentait de l’emporter à Saskatoon. Ayant vécu il y a quelques mois ce que c’est d’être appuyé par une foule dans des matchs d’envergures au Championnat du monde de hockey junior, Fucale est conscient que même si ces événements sont différents, le fait que tous les matchs à Québec sont si chaudement disputés lui rappelle ses présences avec l’Unifolié cet hiver.

« La pression ressentie durant un tournoi international est différente. Mais présentement ici, ce sont les meilleures équipes au Canada. Ce qui est bien cette année c’est que c’est très serré entre les quatre équipes. On mérite tous d’être ici, chaque match est serré. Ça risque d’être comme ça jusqu’à la fin du tournoi », indique le détenteur d’une médaille d’or aux derniers Mondiaux juniors. « Ici à Québec, on sent vraiment nos partisans derrière nous. Ils nous poussent, ils nous aident et ils nous donnent beaucoup d’énergie. C’est vraiment spécial, surtout dans une ville aussi historique que Québec. Il y a tellement d’énergie en ville durant le tournoi et on est vraiment privilégiés de jouer ici c’est sûr. »

Avec un dossier d’une victoire et d’une défaite jusqu’à maintenant, les Remparts pourraient se faciliter les choses s’ils l’emportent mercredi soir face à l’équipe qui leur a soutiré la coupe du Président la semaine dernière, l’Océanic de Rimouski. L’occasion de mettre fin à la saison de leurs grands rivaux, qui affichent deux revers en deux sorties à la coupe Memorial, et de se venger de leur défaite lors de la finale de la LHJMQ est bien trop belle pour Fucale. Toutefois, comme il l’a démontré depuis ses débuts au hockey, il n’a jamais été du genre à laisser ses émotions prendre le dessus, préférant plutôt se concentrer sur le fait que chacune des équipes ne peuvent se permettre d’échapper ce duel.

« On a tous hâte à ce match, il y a une grosse rivalité avec Rimouski. Mais dans le fond, peu importe ce qui est arrivé durant la finale de la coupe du Président c’est le passé », souligne Fucale, en faisant référence au revers subi en deuxième prolongation du septième match de la finale du circuit Courteau. « Là, mercredi soir, les deux équipes doivent gagner si elles veulent continuer leur route. C’est un match sans lendemain, autant pour eux que nous. On se sent chanceux d’avoir encore une occasion de se tailler une place en demi-finale. »

Si son parcours vers la coupe Memorial se poursuit jusqu’à la toute fin, Fucale retrouvera de nouveau sur sa route l’autre espoir des Canadiens dans ce tournoi, Michael McCarron, sont excellentes. Ayant déjà fait face à l’imposant attaquant des Generals d’Oshawa au début de la ronde préliminaire, le gardien québécois avait d’ailleurs cédé à une reprise contre McCarron lors du deuxième match du tournoi. Habitué d’affronter l’attaquant de 6-pieds-6 lors des matchs intra-équipe du Tricolore, Fucale a constaté que son possible futur coéquipier s’est amélioré depuis septembre et que ce n’est pas de tout repos lui faire face dans une véritable partie.

« Depuis le camp d’entraînement, tout le monde s’améliore durant l’année. Ce n’est pas différent dans son cas. Il est gros, fort, il protège bien la rondelle et il travaille fort », atteste Fucale, sélectionné 11 rangs après McCarron au repêchage 2013 de la LNH. « Il a joué un bon match contre nous c’est sûr. C’est le genre de gars que tu préfères avoir dans ton équipe. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

LIRE AUSSI
Cœur de lion
Profiter de sa vitrine
Revirement de situation

CH à cœur : Charles Lafortune
Coupe Memorial 2015: Les forces en présence

En voir plus