Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Satisfait malgré tout

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Malgré un bon début de match du Tricolore, l’Avalanche menait jusqu’en deuxième période. C’était jusqu’à ce que P.K. Subban ne prenne les choses en main.



À l’image des premiers matchs dans cette jeune saison, les Canadiens ont pris un peu de temps avant de se mettre en marche. Comme ils l’avaient mentionné lors de l’entraînement matinal, les joueurs voulaient prendre d’assaut le filet du jeune Calvin Pickard, qui effectuait son premier départ en carrière dans la LNH samedi. Bien qu’ils l’ont bombardé de toute part, comme le témoigne les 17 tirs en première période, c’étaient les visiteurs qui avaient l’avance.

Malgré qu’ils aient concédé le premier but pour une cinquième fois en six rencontres, Michel Therrien et ses hommes n’ont aucunement paniqué et savaient que les choses débloqueraient éventuellement.

« Plus ça va aller, plus que j’ai le sentiment qu’on va jouer de mieux en mieux », a admis d’entrée de jeu l’entraîneur-chef sur le lent début de rencontre de sa troupe. « On a joué avec beaucoup d’énergie, on a mis beaucoup de pression sur l’équipe adverse. Sans les gros arrêts de leur gardien de but, on aurait pu prendre une plus grosse avance. J’ai aimé la manière qu’on a entamé ce match et j’ai aimé la façon qu’on était engagé. »

Mais alors qu’on sentait que la muraille de Pickard était sur le point de lâcher, P.K. Subban a utilisé son arme de prédilection pour ouvrir les effluves en décochant un boulet en avantage numérique. Continuant de prendre d’assaut la zone adverse et sentant que le vent commençait à tourner, Alex Galchenyuk est venu donner une première avance à son équipe quelques minutes plus tard, démontrant que ce n’était qu’une question de temps avant que le vent ne commence à tourner.

Revoyez le 2e but de Subban
« Je crois que nous avons gardé notre plan de match. Ils ont eu un bond favorable en début de rencontre et ont marqué. Nous avons fait du bon boulot pour garder notre ligne directrice. Nous avons bien fait ça durant toute la saison jusqu’à présent », partage Subban, qui a été utilisé durant 21:01 minutes face à l’Avalanche. « Ce ne sont pas tous les matchs qui iront comme vous le voudrez, mais je crois que collectivement en tant que groupe nous avons joué un solide match ce soir. »

Cette ligne directrice, Subban l’a justement gardée en tête plus tard dans la partie. Quelques instants après avoir terminé de purger une punition, il a récupéré une longue passe de Lars Eller, est revenu devant le filet de l’Avalanche et a effectué une feinte que vous reverrez assurément sur tous les faits saillants sportifs au cours des prochains jours. Bien qu’il venait de marquer un bijou de but et qu’il effectuait un doublé pour seulement la troisième fois de sa carrière, le défenseur de 25 ans à qui on a remis davantage de responsabilités cette saison était frustré. Pourquoi direz-vous? Parce que sa bévue commise quelques instants plus tôt aurait pu mettre son équipe dans le pétrin.

« J’étais frustré d’avoir eu cette punition stupide. Je dois demeurer à l’extérieur du cachot. Je prends des punitions à tous les matchs. C’est bien maintenant parce que nous gagnons, mais je dois demeurer loin du banc des punitions », confesse Subban, au sujet de la punition pour avoir retenu qu’il a commise à l’endroit de Nathan MacKinnon au deuxième vingt. « C’est bien d’obtenir ce but, mais faire une bonne chose après en avoir effectué une mauvaise n’égalise pas les choses. Si vous allez être un leader dans l’équipe, vous devez montrer l’exemple. Je n’ai pas bien fait à ce chapitre. Mais j’étais heureux d’obtenir ce but c’est certain. »

Si Subban était mi-figue, mi-raisin par rapport à cette situation, Michel Therrien était heureux que son défenseur étoile ait pris conscience de toute la situation. En plus du concept d’équipe sur lequel beaucoup d’emphase est mis jour après jour, la discipline en est un autre sur lequel les entraîneurs ont pointé fréquemment depuis le début du camp d’entraînement. Sachant qu’il faut être responsable sur la patinoire afin d’éviter les situations coûteuses, le pilote du Tricolore était tout de même très heureux de la prestation de Subban face à l’Avalanche.

« On parle beaucoup de discipline dernièrement au sein de l’équipe. Les joueurs en sont conscients. Mais P.K. pour moi a joué un match solide », indique Therrien à propos de celui qui a été nommé la première étoile de la rencontre. « Il est beaucoup plus responsable avec et sans la rondelle. Il a réussi à marquer deux buts, dont un vraiment spectaculaire. J’ai beaucoup aimé son implication ce soir. »

C’est avec des paroles et des gestes de ce genre que l’apprentissage de Subban se fera encore plus rapidement.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 18 octobre 2014
Faits saillants: Avalanche @ Canadiens
Résumé
Trio de choc
Pédaler pour la cause

La nouvelle maison

En voir plus