Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Sans tambour ni trompette

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Allier finesse et robustesse : tel était le nouveau mandat d’Andrei Kostitsyn.


À sa cinquième saison dans la LNH, sa deuxième sous la tutelle de Jacques Martin, Kostitsyn devait ajouter une corde à son arc. Après un bon tête-à-tête avec son entraîneur-chef en cours de saison, l’attaquant biélorusse a bien saisi les attentes de la direction à son égard : non seulement se servir de son puissant tir et de sa vitesse, mais d’utiliser davantage son gabarit, lui qui est l’un des plus imposants attaquants au sein de la formation avec ses 6’00’ et 214 livres.

Revoyez les buts de Kostitsyn
Le résultat? Sans faire trop de bruit, Kostitsyn a distribué un total de 140 mises en échec en 2010-2011 pour ainsi terminer en tête dans cette catégorie chez les Canadiens, devant Travis Moen et ses 129 coups d’épaule.

Et sans faire trop de bruit, le premier choix des Canadiens en 2003 a atteint le plateau des 20 buts pour la troisième fois en quatre saisons. Seuls Tomas Plekanec et Brian Gionta ont fait scintiller la lumière rouge plus souvent que lui chez les Canadiens en 2010-2011.  Kostitsyn avait raté le cap de la vingtaine en 2009-2010 en marquant 15 buts alors qu’il n’avait été en mesure d’enfiler l’uniforme que pour 59 rencontres.

Disputant une première saison complète sans son frère Sergei, Kostitsyn a été établi des marques personnelles en disputant 81 rencontres en plus d’inscrire six buts gagnants, un sommet qu’il a partagé avec son capitaine Gionta.

L’attaquant de 26 ans, dont le contrat de trois ans vient à échéance cet été alors qu’il pourrait devenir joueur autonome avec compensation, a également ajouté 25 mentions d’aide pour terminer la campagne avec une récolte de 45 points. Il s’agissait ainsi de sa deuxième saison la plus productive en carrière après la campagne 2008-2009 alors qu’il avait amassé 53 points en passant la totalité de l’année aux côtés de Tomas Plekanec et Alex Kovalev.

Sans compagnons de trio fixe - cette fois -, Kostitsyn aura toutefois rempli son mandat.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Statuts contractuels des joueurs des Canadiens
En voir plus