Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Sans complexe

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BOSTON - Comme les Canadiens face aux Bruins de Boston, Dale Weise continue à déjouer les pronostics et ne démontre aucun complexe lorsque vient le temps d’élever son jeu d’un cran.


Le fougueux attaquant du Tricolore a réussi une autre soirée de travail de deux points dans la victoire de 3 à 1 des Canadiens sur les Bruins, la quatrième du Tricolore en autant d’occasions face à ses rivaux de division.

Si le numéro 22 du Tricolore fait plus souvent les manchettes pour son travail acharné et son efficacité en territoire défensif, c’est son rendement offensif des derniers matchs aux côtés de David Desharnais et Max Pacioretty qui le met désormais à l’avant-plan.

« Il apporte beaucoup à notre équipe. Il a été utilisé dans plusieurs rôles, et dans le rôle qu’il joue ces derniers temps, il obtient un peu plus de reconnaissance. Il met la rondelle au filet. Il me fait des passes en échappée. Il a toujours été comme ça, mais c’est bien de le voir obtenir de la reconnaissance. Il le mérite », a reconnu Max Pacioretty, auteur du but gagnant grâce à une belle passe de Dale Weise, après la rencontre.

« Il a une bonne chimie avec tout le monde. Il a la bonne attitude. Je crois que c’est la meilleure chose. Il se bat tout le temps avec la même énergie. En même temps, il a des talents cachés qui lui permettent de faire des jeux pour ses coéquipiers. C’est très plaisant jouer avec lui », d’ajouter le meilleur pointeur du Tricolore.

Le principal intéressé, lui, s’habitue de plus en plus à son rôle sur le premier trio et entend profiter de l’opportunité qui lui est présentée pour démontrer qu’il peut aussi contribuer offensivement.

« Ça fait du bien. Tout le monde essaie de faire sa marque dans la Ligue. J’ai fait ce que j’avais à faire pour rester dans les rangs majeurs lorsque je suis arrivé, et maintenant j’ai l’opportunité de montrer les autres atouts que je peux apporter à l’équipe », se réjouissait Dale Weise, qui était réuni à Desharnais et Pacioretty pour un troisième match consécutif.

« Notre trio travaille bien ensemble. J’adore jouer avec David et Patch. Plus tôt cette année, lorsque nous avons eu quelques présences ensemble, ça a tout de suite cliqué. Nous devenons de plus en plus confortables à jouer ensemble des matchs complets », de reconnaître le Manitobain.

Si Michel Therrien vantait encore une fois le travail de Dale Weise après la rencontre, il avait aussi des bons mots pour le reste de son groupe, qui a su limiter les Bruins à six buts contre son équipe cette saison.

« Les trois gars ont travaillé très forts et ils ont récolté le fruit de leur travail. Mais je regarde aussi le travail des autres trios, on a eu plusieurs chances de marquer et on a mis des rondelles au filet. C’est une belle victoire. »

Il s’agissait d’une sixième victoire consécutive face aux Bruins depuis le sixième match de la série de deuxième tour le printemps dernier pour le Tricolore, et une troisième de suite au TD Bank Garden, un aréna souvent considéré hostile aux représentants du Tricolore.

« Nous n’avons aucun complexe lorsque nous jouons ici. Nous les avons battus quelques fois dernièrement à leur domicile, ça fait du bien », d’ajouter David Desharnais, qui a inscrit au moins un point dans une quatrième rencontre consécutive.

Même s’il s’agissait théoriquement du dernier affrontement entre les deux équipes de la saison, Carey Price croit bien que les Canadiens et les Bruins pourraient se rencontrer à nouveau d’ici l’été.

« Ils ont une très bonne équipe, ils sont très bien structurés, ils travaillent forts. Ils ont toutes les caractéristiques d’une bonne équipe de séries. Je n’ai aucun doute que nous repasserons par ici si nous voulons nous rendre à notre but ultime », a déclaré le cerbère montréalais, qui a rejoint Bill Durnam au quatrième rang des gardiens de l’histoire du Tricolore au chapitre des victoires en carrière.

Bien heureux du travail accompli depuis le début de la saison contre les Bruins, l’entraîneur-chef Michel Therrien préfèrait tout de même se concentrer sur le reste de la campagne avant de penser à une possible reprise de la série Canadiens-Bruins.

« Les séries éliminatoires, c’est une autre paire de manche. Tampa Bay a eu du succès contre nous l’an passé en saison régulière, puis en séries on les a battus en quatre parties. Je ne vois pas si loin que ça encore, il reste encore beaucoup de hockey. »

Vincent Régis écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 8 février 2015
Face à face: Canadiens @ Bruins
Se relever en grand

L’âme du guerrier

En voir plus