Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Salut Breezer!

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - L’émotion était palpable ce matin  au Complexe Sportif Bell alors que les joueurs ont eu un entraînement d’avant-match, en vue de la confrontation de ce soir contre les Bruins, au Centre Bell. À seulement quelques heures de l’affrontement, la nouvelle de la retraite de Patrice Brisebois en a touché plus d’un.


Au sortir de l’entraînement, tous les joueurs sans exception avaient de bons mots pour l’ancien défenseur des Canadiens, qui a disputé son 1000e match dans la LNH au cours de la dernière saison.

Premier sur les rangs, Guillaume Latendresse, qui n’a pas hésité à rappeler à quel point le vétéran défenseur a eu beaucoup d’influence sur lui à ses débuts.

«Patrice a vraiment été important pour moi au début de ma carrière. Il me prenait à part, me parlait, essayait de m’aider. Peu importe le comportement de l’équipe, qu’il soit sur la glace ou non, c’était un gars qui avait toujours le sourire et qui rendait toujours les gens heureux autour de lui.»

«Il peut accrocher ses patins en se disant qu’il a connu une belle carrière et qu’il a été chanceux de vivre ce qu’il a vécu » avoue le numéro 84.

Même son de cloche chez ses collègues défenseurs. Ryan O’Byrne n’hésite pas à parler de professionnalisme incarné lorsqu’il mentionne le nom de Brisebois.

«Breezer était vraiment un bon coéquipier. Tous les jours il venait à l’aréna, heureux d’être là, même après plus de 1000 matchs. D’avoir pu jouer à ses côtés et d’avoir pu apprendre de lui, c’est vraiment important pour moi. »

En plus de son ardeur au travail O’Byrne se souviendra longtemps du petit côté fanfaron de celui qui troquait la patinoire pour les pistes de course l’été venu. « Lorsqu’il y avait de la musique dans la chambre, il n’hésitait pas à chanter et à mettre de la vie. »

Josh Gorges a également été frappé par cette boule d’énergie qui émanait de la chambre lorsque le Breezer y était.

«Ce qui m’a le plus marqué de lui, c’est vraiment sa joie de vivre. Il mettait de la musique, chantait et dansait dans la chambre. Lorsque tu es fatigué et que tu vois un des gars les plus vieux de l’équipe avoir autant d’énergie, ça ne peut qu’avoir un effet positif » mentionne Gorges.

Autre collègue à la ligne bleue, Andrei Markov a tenu aussi à rendre hommage au numéro 71.
« C’était un bon coéquipier qui savait vraiment s’amuser. C’est triste qu’il prenne sa retraite, mais ça fait partie de la vie. Il est toujours demeuré positif et s’est toujours donné à 100% » a affirmé le défenseur étoile au sortir de l’entraînement matinal.

Il y aura beaucoup d’émotion jeudi soir au Centre Bell. Certes, les Bruins sont en ville, mais ce sera également la fin d’une époque.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Lire aussi
Face à face : Canadiens - Bruins
Fais saillants
Mes incontournables: Patrice Brisebois 
Ma playlist : Patrice Brisebois 
Parlons course auto avec Patrice Brisebois 
En voir plus