Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Saisir l’occasion

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Alors que plusieurs jeunes loups participaient à leur première rencontre mercredi soir, ce sera à l’autre groupe de sauter sur la glace du Centre Bell vendredi. Parmi les nouveaux venus qui feront partie de l’alignement, on retrouve Lars Eller, qui aura l’occasion d’évoluer à l’aile gauche, aux côtés de Brian Gionta et de Scott Gomez.


«Lars va probablement travailler avec Gomez et Gionta. Ça fait déjà deux ou trois jours qu’ils pratiquent ensemble. C’est une combinaison qu’on veut tester. C’est une première opportunité pour nous de le voir jouer», a laissé savoir l’entraîneur-chef Jacques Martin. « Comme je l’ai souvent dit, quand on regarde nos deux premiers trios, il s’agit de paires. Que ce soit Gomez et Gionta ou Cammalleri et Plekanec, le troisième membre du trio peut varier », a rappelé le pilote du Tricolore, qui donnera à Lars Eller l’occasion de s’exprimer aux côtés des deux vétérans.

Pour Eller, il s’agira d’un moment parfait pour montrer au personnel d’entraîneur, tout comme aux partisans, ce qu’il est capable de faire.

«Lors du match de vendredi, je veux être capable de contribuer en offensive, de jouer intelligemment sans la rondelle et avec la rondelle et bien sûr, marquer des buts si j’en ai la chance », a lancé le Danois à la veille de sa rentrée montréalaise. «Je crois que je vais plus discuter avec Gionta et Gomez vendredi. Pour l’instant, nous nous fions à notre instinct sur la glace et ça marche bien jusqu’à présent.»

Étant le joueur de plus gros gabarit sur son trio, la robustesse sera probablement à l’honneur pour Eller, qui assure toutefois qu’il ne modifiera pas son jeu pour autant.

«J’essaie toujours de préconiser un style de jeu physique », a indiqué le numéro 81. « Ce n’est pas parce que je joue avec deux gars qui sont plus petits que je vais mettre l’emphase sur le jeu physique. J’utilise mon corps à chaque fois que j’en ai la chance.»

Eller n’a peut-être pas encore joué son premier match dans l’uniforme Tricolore, mais il compte déjà certains partisans dans le vestiaire.

«C’est un très bon jeune joueur. Il a beaucoup de talent. Ça fait déjà quelques jours qu’il s’entraîne avec Scott et moi et ça va bien», a expliqué Gionta. «Il s’agit encore de matchs préparatoires et on essaie de trouver la meilleure combinaison possible. Les jeunes sont très excités par ces matchs et c’est une excellente occasion pour eux de montrer de quoi ils sont capables. »

Est-ce que Lars Eller sera nerveux lorsqu’il mettra les pieds sur la glace d’un Centre Bell plein à craquer?

«Il faut être nerveux. C’est une bonne chose. C’est là que je joue mon meilleur hockey, quand je suis excité. Pas trop, mais juste assez », a conclu Eller.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Résumé du premier match préparatoire
De l'expérience en accéléré
Les espoirs des Canadiens au Centre Bell 
Vers 2010-2011 - Jaroslav Spacek 
En voir plus